Le mariage de Marie et Clément

Publié par Eglantine Nalge

 

Après "La Marguerite des possibleschacun sait que la "Quatrième anthologie éphémère" est en cours de réalisation et ce n'est pas un rêve quoique ...cette anthologie va nous parler de Marie et Clément qui vont se marier et grâce à la vente de ce livre, grâce à vous... des enfants malades pourront réaliser un rêve.

Trois fées s'agitent et se démènent...et nous suivons avec passion la progression des préparatifs de ce mariage mais je ne peux vous en dire plus ...chut ! je peux vous dire que chaque jour les préparatifs avancent un peu plus.Un mariage ne se prépare pas du jour au lendemain, il faut du temps !

Par contre je suis sûr que vous avez déjà rencontré M'ame Eglantine dite aussi M'ame Pisse-vinaigre voulez vous connaître ses derniers commentaires ? alors voici :

Souvenir de mariage ou brève rencontre avec Bztt, la mouche.

  • Allo, allo !
  • Au quatrième top il sera neuf heures, zéro minute, zéro seconde Top, top, top, top.
  • Merci Monsieur Top.
  • J’en étai sûr, c’est encore ces fainéants de la mairie qui n’ont pas mis la grande pendule à l’heure et moi je vais être en retard pour aller au marché !
  • Ben M’ame Eglantine vous parlez toute seule ?
  • Oh M’ame De la Piquette, je vous ai point vue, comment ça va ce matin ?
  • Moi bien mais vous me semblez préoccupée ?
  • Ah ne m’en parlez pas M’ame de la Piquette avec tous ces va-et-vient y’a de quoi ne pas pouvoir dormir tranquille !
  • Vous parlez des futurs mariés M’ame Eglantine ? Il parait qu’ils n’ont pas eu la décence de vous inviter à ce qu’il se dit, vous si proche !
  • Comme vous dites ! mais vous savez des invitations j’en ai reçues moi dans ma vie tenez même que je vais vous faire rire ...
  • Oh excusez-moi M’ame Eglantine ça sera pour une prochaine fois, je suis attendue chez la couturière
  • Ça sera pour la prochaine fois M’ame de la Piquette ...Avec un nom pareil ça c’est sur elle doit boire en douce et pas que du bon ! Si ce n’est pas elle, forcément c’est dans la famille... enfin moi ce que j’en dis...
  • Oh la mouche tu m’agaces ! Mais c’est qu’elle insiste ! Bztt ...qu’est-ce que tu as à tourner autour de moi, allez ouste je n’ai pas mangé de miel ce matin il parait que je suis plutôt du style pisse vinaigre tu n’as vraiment rien à lécher chez moi ! Mais tu es un vrai pot de colle !
  • Bztt ; Bztt, Bztt...
  • Tu te prendrais pas pour le chef d’orchestre des fois de la noce de la Marie et du Clément ? tu me fais bien rire tiens, on en reparlera ! Après tout, tu tombes à pic puisque « La piquette » (je te demande un peu d’où elle sort celle-là !) n’a pas le temps de m’écouter suis moi, je vais te raconter le dernier mariage ou j’étais invitée... mais arrête de bourdonner autour de moi, fais toi discrète et réserve toi pour le potage hihi... j’imagine leur tête aux z’invités !
  • Je me souviens bien de la dernière fois c’était ...peu importe c’était pour le mariage de Berthe. C’était une amie d’enfance, paix à son âme la pauvre, elle épousait ...passons, pour un bon gars c’était un bon gars ! C’est pas comme les parents de Marie que même je pourrais en dire sur eux, sur la mère surtout c’est que c’était une dévergondée que je ne vous dis pas...va-t’en savoir si la Marie n’a pas fait comme la mère ! Revenons au mariage :

Avec Henri nous avions sorti de la naphtaline nos habits mis précieusement de côté lors de la fête de ...oui bon donc on se fait beau et on part. Tout frais et heureux faire un bon gueuleton, faut dire que la Berthe savait vivre. La voiture qu’a respiré que l’air des vaches depuis un certain fait la capricieuse mais c’est pas mon Henri qui va s’en laisser conter ah ça non !

Enfin nous partons, ça sentait encore un peu la « naphat » mais avec l’air qui rentrait par les portières, faut dire qu’elles n’étaient pas étanches, d’ici le mariage on ne se faisait pas de souci !

Je nous revois encore, fiers comme harpagon...zut non c’est point ça ... fier comme ...passons nous étions fiers mais je voyais bien quelques sourires malicieux parmi les invités mais s’il faut faire attention à tout ! Une fois trouvé une place à la table des mariés on n’a plus bougés jusqu’à la fin du repas. Et qu’est-ce que c’était bon je crois bien qu’Henri il a dû défaire la ceinture du pantalon.

Après une petite ronflette à table pendant que les jeunes dansaient on a pris le chemin du retour et qu’est-ce que je vois au moment de monter dans la voiture ? non mais quand j’y pense faut dire que sur le moment j’ai pas ri ! Naphata ou pas les mites avaient mangé tout l’arrière du pantalon d’Henri et qu’on voyait même son caleçon ! Une si bonne qualité de tissus, c’est d’ailleurs pour ça que les mites ont du se régaler ! Enfin c’est comme ça !

  • Allez file la mouche et Bztt et Bztt ! Tu m’as assez bourdonné aux oreilles va-t’en faire ton bruit ailleurs, mais je t’avertis si tu vas cancaner sur ce que je t’ai dit je te fly-tox... ah tu ris ! C’est parce que tu ne sais pas ce que c’est sinon tu rirais moins !
  • Déjà de retour M’ame de la Piquette ?
  • Oui M’ame Eglantine mais je file j’ai encore quelques courses à faire

Mais pour qui elle se prend celle-là avec ses aires de Madame de ... ! On ne me sortira pas de la tête qu’elle n’est pas très nette, elle a certainement quelque chose à cacher ...d’ici qu’elle couche avec le mari de la couturière... enfin ce que j’en dis ...je le garderais pour moi... y ‘a tellement de gens médisants !

 

Le mariage de Marie et Clément

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :