Feu de noël

Publié le par Eglantine Nalge

Photo internet.

Photo internet.

Cette nuit du 30 décembre, Mathieu se tient sur le pas de la porte, scrutant le ciel. Un dernier regard avant d’aller se coucher et rejoindre sa femme, après avoir éteint la  lampe à huile dans la cuisine.

C’est que ce début de semaine il a bien neigé, non seulement sur les sommets  mais aussi dans le village. Comme toutes les veilles de fêtes religieuses, le 23 décembre au soir, tous les jeunes ont rassemblé sur la place de l’église un grand bucher et c’est à Mathieu en tant que plus ancien de la communauté qu’il est revenu d’allumer cette focara (le feu de joie) le 24 décembre.

La nuit est clair et le ciel étoilé, la pluie ne semble pas une menace dans les quelques jours à venir  mais il ne faudrait pas qu’une autre chute  de neige pointe son nez. Le feu doit tenir jusqu’au capu annu et chacun veille à l’alimenter pour qu’il ne faiblisse pas.

La maison de Mathieu n’est pas loin de l’église et il entend comme un chant d’espérance pour l’année à venir, le crépitement des branches. Des étincelles éclairent par saccades  l’environnement. Il aime que les traditions se perpétuent et il veille à les transmettre par de longs récits aux plus jeunes qui non seulement l’écoutent avec passion mais le sollicitent, le soir aux veillées chez les uns et les autres. L’âme de la Corse continue à vivre à travers les anciens et les plus jeunes prendront le relais il n’y a pas à en douter Mathieu est sur de ça.

Le cycle des fêtes de Noël et du jour de l’an va se terminer le 1er janvier, lorsque toutes les buches auront brulées. Demain à la veillée, avec famille et amis, chacun ira de son histoire de diavule ou de murtulaghi, ...car tous sont là pour écouter des histoires fantastiques et c’est à celui qui captivera le plus l’assemblée. Ne dit-on pas, mais que ne dit-on...que dans certains villages dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, à minuit, les femmes avec des luminelli, allaient à la fontaine chercher l’acqua nova mais surtout pour essayer d’entendre le bruit de la queue de la fée car dans ce cas elles étaient sures que leurs vœux seraient exaucés dans l’année.

Superstitieux  peut être et même certainement...  lorsque le feu sera complètement éteint, certains iront inspectés les cendres pour y voir les présages de l’année à venir, cela amusait Mathieu mais pour sa part il n’y croyait guère.

Allons, il est temps de rentrer, tout semble en ordre en attendant le 1er janvier ou les enfants criant baracuccu,  iront de porte en porte présenter leurs vœux, bon di bon annu, pendant que les maitresses de maison leur distribueront les friandises.

 

Publié dans Petits-contes-corses

Commenter cet article

pimprenelle 13/01/2015 17:35

Pour le conte, j'ai deux gros bouquins sur les symboles et les superstitions mais je n'ai pas cette histoire et c'est bien dommage. Mais je me dis que si je cherche mieux ... peut-être que ... Il y en a tellement.
Je dis cela mais un soldat pouvait être requis pour garder la bûche de Noël pendant la messe de minuit. Mais là, cela fait quelques jours de surveillance !
Bisous

Eglantine 13/01/2015 17:59

un soldat ...hum ça ne fait pas Noel :-)...si tu as une source de renseignements comme ça je viendrais sonner à ta porte lorsque je suis en panne sèche..

bisous

FMarmotte5 31/12/2014 11:40

De belles traditions, les Indiens d'Amérique vont tous les jours chercher "l'eau neuve" à la rivière. Je crois que la Bûche de Noël ( la pâtisserie) vient de cette tradition d'éteindre tous les feux la nuit du 31 au 1er.mais breeee cette nuit je vais bourrer le poêle ça pelle trop par ici avec le vent. passe de bonnes fêtes Heureuse Année 2015

Solange 30/12/2014 19:17

Ce n'est pas une coutume que nous avons ici, c'est bien de se la remémorer. Ici au jour de l'an l'ainé demandait la bénédiction paternelle et il y avait échange de cadeau. Mais je ne crois pas que ça existe encore de nos jours.Je te souhaite le meilleur pour la nouvelle année, bises.

Quichottine 30/12/2014 18:36

De jolies coutumes que je ne connaissais pas...
Merci pour ce conte, Eglantine.
Bisous et douce soirée.

Monelle 30/12/2014 17:52

Une belle tradition corse, merci de nous l'avoir contée !!!
Bonne soirée - bisous
Monelle

Marizou 30/12/2014 17:22

Les traditions ont du bon !

Eglantine 30/12/2014 17:26

et plus je vieillis et plus je m'y accroche :-)

midolu 30/12/2014 16:47

Je ne connaissais pas ... Au moins on est sûr de pouvoir se réchauffer un peu durant cette semaine !
Merci pour l'histoire et cette tradition.
Bisous Eglantine :-)

Eglantine 30/12/2014 17:02

bonne fin d'année Dominique :-) la tradition des feux de noël existe ou existait dans certains villages apres il ne reste plus qu'a " tricoter' ...un point à l'endroit un point à l'envers ...
bises et bonne soirée

flipperine 30/12/2014 11:44

il faut respecter les coutumes, les traditions c'est notre histoire

Eglantine 30/12/2014 12:00

je m'y replonge en grappillant ici et là des bouts de traditions :-)

jill bill 30/12/2014 11:13

Un coutume que je n'ai pas dans ma ville... Il est aussi les sapins de Noël que l'on brûle ça et là après usage... merci bonne-maman, ;-) Bises

Eglantine 30/12/2014 11:22

j'ai brodé ....avec le passé :-) ça se fait encore dans certains villages mais pas de partout d'autant que beaucoup de villages sont désertés l hiver

bisous