La nuit d'octobre

Publié le par Eglantine Nalge

La nuit d'octobre

Le jeudi en poésie des Croqueurs de Mots 

LE POÈTE

Le mal dont j'ai souffert s'est enfui comme un rêve.

Je n'en puis comparer le lointain souvenir

Qu'à ces brouillards légers que l'aurore soulève,

Et qu'avec la rosée on voit s'évanouir.

LA MUSE

Qu'aviez-vous donc, ô mon poète !

Et quelle est la peine secrète

Qui de moi vous a séparé ?

Hélas ! je m'en ressens encore.

Quel est donc ce mal que j'ignore

Et dont j'ai si longtemps pleuré ?

LE POÈTE

C'était un mal vulgaire et bien connu des hommes ;

Mais, lorsque nous avons quelque ennui dans le coeur,

Nous nous imaginons, pauvres fous que nous sommes,

Que personne avant nous n'a senti la douleur.

LA MUSE

Il n'est de vulgaire chagrin

Que celui d'une âme vulgaire.

Ami, que ce triste mystère

S'échappe aujourd'hui de ton sein.

Crois-moi, parle avec confiance ;

Le sévère dieu du silence

Est un des frères de la Mort ;

En se plaignant on se console,

Et quelquefois une parole

Nous a délivrés d'un remord

Alfred de MUSSET   (1810-1857)

Le poème est fort long je laisse le lien pour ceux qui veulent aller lire la suite.

http://www.poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/alfred_de_musset/la_nuit_d_octobre.html

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dimdamdom59 27/04/2015 00:19

Si je veux terminer ma tournée des Croqueurs avant la nuit je ne vais pas m'éterniser avec Alfred ;)
les premiers vers m'ont suffi :)
Bisous Eglantine et bonne nuit c'est moins languissant et poétique que Musset j'en conviens.
Domi.

Quichottine 26/04/2015 14:57

Ce n'était pas ma nuit préférée, mais j'aime toujours autant Musset. :)

Églantine 24/04/2015 20:54

C est aussi une maladie ...

enriqueta 24/04/2015 19:40

Je n'avais pas compris que c'était une participation pour mon thème.

Renee 24/04/2015 15:18

Lu aujourd'hui car hier pas eu el temps, ce qu'il est long mais j'ai bien aimée. Bises

Josette 24/04/2015 09:28

j'aime les "nuits" de Musset...qui parlait si bien d'amour lui qui était un vrai goujat avec les femmes !!!

Renee 23/04/2015 14:08

Je vais aller le lire car je le trouve très beau. Merci pour le lien. Bises amicales

marizou 23/04/2015 11:38

Je vais déguster ce très, très long poème "à petites gorgées" !

fanfan 23/04/2015 11:12

Le romantisme est souvent triste ;mais il paraît que la douleur donne de l'imagination aux poètes

colettedc 23/04/2015 04:55

Incroyablement long, oui, en effet Églantine ! Bon jeudi tout entier ! Bisous♥