Le poison

Publié le par Eglantine Nalge

« Frédéric Christol - L'Alcool ! Voilà l'ennemi » par Frédéric Christol —

« Frédéric Christol - L'Alcool ! Voilà l'ennemi » par Frédéric Christol —

La muse verte...pour le jeudi en poésie
des Croqueurs de mots. Défis 144

Le vin sait revêtir le plus sordide bouge
D'un luxe miraculeux,
Et fait surgir plus d'un portique fabuleux
Dans l'or de sa vapeur rouge,
Comme un soleil couchant dans un ciel nébuleux.

L'opium agrandit ce qui n'a pas de bornes,
Allonge l'illimité,
Approfondit le temps, creuse la volupté,
Et de plaisirs noirs et mornes
Remplit l'âme au delà de sa capacité.

Tout cela ne vaut pas le poison qui découle
De tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers.
Mes songes viennent en foule
Pour se désaltérer à ces gouffres amers.

Tout cela ne vaut pas le terrible prodige
De ta salive qui mord,
Qui plonge dans l'oubli mon âme sans remords,
Et charriant le vertige,
La roule défaillante aux rives de la mort!

Charles Baudelaire, Recueil 'Spleen et idéal'

 

 

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 07/05/2015 00:25

L’absinthe... elle a fait tant de dégâts...
Interdite pendant un temps, elle refait son apparition sur les étals... je ne sais qu'en penser.

Tu as choisi un beau poème, Églantine. J'aime, même si ce n'est pas mon préféré. ;)

Eglantine 07/05/2015 15:44

elle refait effectivement réapparition j'ai vu ça ! à croire qu'à chaque époque il faut une ou des drogues ...pour l'addiction comme thème ...je ne savais pas trop !

bises

dimdamdom59 03/05/2015 23:34

Quelque chose me parle dans ce poème, mais heureusement je n'ai pas les yeux verts ;)
Tu sais dans l'introduction de mon blog de poésie je dis ceci : Est poète aussi celui qui vous donne l’envie d’aimer la poésie en partageant des mots jolis empruntés à autrui.
C'est toujours un plaisir de venir découvrir ce que tu nous a dégoté, ce poème par exemple, je ne le connaissais pas ;)
Bisous Eglantine et merci pour ton partage.
Domi.

Eglantine 07/05/2015 15:46

alors qu'a 20 ans ...comme beaucoup je "donnais" dans la poésie aujourd'hui j'en suis bien incapable ! aussi "j'emprunte" :-) ...
bonne soirée Dom...je ne t'oubli pas promis mais toujours un peu occupée
bises

Jeanne Fadosi 03/05/2015 12:37

Ah Baudelaire a si bien célébré Ces "fleurs du mal"
belle fin de semaine

Eglantine 07/05/2015 15:47

"Il" m'aide bien à illustrer le thème du défi :-)
bises

Josette 01/05/2015 09:18

eh eh...nous avons les même sources de dépendance !!!
bises

Eglantine 02/05/2015 16:50

sourire :-) et les memes sources littéraires !!!
bonne fin de journée
bises

flipperine 30/04/2015 18:37

le vin c'est bon mais il ne faut pas en abuser à force il nous empoisonne la vie

Eglantine 02/05/2015 16:50

à bonne dose :-)

Renee 30/04/2015 16:21

Belle participation. Bises amicales

Eglantine 02/05/2015 16:51

merci ! ça n'a pas été évident ...merci internet !

bisous

Francine Clio 30/04/2015 14:51

Bonjour Eglantine. Je viens te faire un coucou d'amitié et te souhaite un bon mois de
mai. Bises. Clio

Eglantine 02/05/2015 16:55

merci Francine pour ton coucou :-) est ce que ça va pour mon aminaute ?

bonne fin de semaine
bisoussss

Lenaïg 30/04/2015 10:16

Coucou mère-grand. Il savait en "parler", Baudelaire, qui a d'ailleurs écrit un essai intitulé Les paradis artificiels. Quelle lucidité dans ses addictions et pourtant, il n'en émergeait pas sauf pour écrire de sublimes poèmes. Celui-ci est terrible : la muse verte est comme une amante ... Merci pour ce choix. Bises, Eglantine.

Eglantine 30/04/2015 11:27

je ne sais pas écrire de poème pour ma part ...alors autant choisir ceux qui le font bien :-)
la muse verte en à fait des ravages ...maintenant c'est autres choses...
merci Hélène
Bises

marizou 30/04/2015 08:11

Il est mort à quarante-six ans, des suites de la syphilis, de l’abus d'alcool et autres drogues ; mais quel grand poète !

Eglantine 30/04/2015 11:31

je le retrouve toujours avec plaisir :-)

jill bill 30/04/2015 05:28

Pour ce jeudi poésie j'ai lu un autre Baudelaire chez Fadosi aussi, j'ai moi même puisé dans ces écrits pour le jeudi en huit... il savait écrire sur les addictions ma foi, merci Eglantine, bises de JB

Eglantine 30/04/2015 11:32

perso j'étais bien incapable d'écrire quoique ce soit :-)
je vais aller voir chez Jeanne
bisous et belle journée