Un cadavre ...dans le placard ?

Publié le par Eglantine Nalge

Un cadavre ...dans le placard ?

- fin...sans fin-
Connaissez vous l'expression : "un cadavre dans le placard" ?En fait c'est avoir un secret , une affaire que l'on ne tient pas à avouer ou raconter...ici le cadavre n'est pas spécialement dans le placard !.

Quinze heures, Me Lanternier arrive un peu essoufflé et retrouve Catherine qui l’attend devant l’entrée du restaurant.

  • Ah il a bien la tête d’ un notaire ! se dit Catherine peu disposée aux amabilités  

Pendant le même temps le notaire trouve la jeune fille charmante mais se dit que son air renfrogné ne va pas faciliter les échanges. Après les présentations et avoir précisé que son officine notariale avait eu en charge la gestion de cet immeuble bien avant que lui-même ne prenne la succession de son père, Me Lanternier décide d’engager la conversation dans le vif du sujet:

  • Mademoiselle est ce que cette immeuble vous évoque un quelconque souvenir ?
  • Aucun Maître, bien que …
  • Oui ?
  • Cette terrasse …j’y aurais plutôt vu un jardin mais ce n’est qu’une impression…
  • Votre impression est bonne…il y avait bien un jardin jadis à cet emplacement, ainsi qu’un immeuble bourgeois…Avant que ce restaurant ne s’y installe il y eut d’autres activités sans que l’un ou l’autre des occupants ne s’intéresse au sous-sol et à la cave , ceci expliquant que ...bref il fallut que des travaux deviennent nécessaires sur les canalisations pour que …
  • En quoi cela me concerne Maitre ?
  • C’est en faisant les travaux que l’entreprise à découvert …des documents  qui m’ont été remis …
  • Des documents …?
  • Oui, il semblerait…enfin plus qu’il semblerait ces documents…
  • Ces documents …ont un lien avec… ?
  • L=es documents retrouvés ne laissent aucun doute…heu.. que vous ayez séjourné dans cette maison, dans votre plus tendre enfance…Vos parents ont dû tout abandonner précipitamment à cause de…

Catherine a la tête qui tourne…

  • Maître mais …
  • Ces documents ont été  retrouvé dans une malle …cachée par un tas de gravats,  une malle… sans doute …enfin peut être… ayant appartenu à des militaires…et qui avait beaucoup voyagée…dans laquelle il y avait  des documents mais aussi… le corps heu…le corps embaumé d’un de vous aïeux …
  • Un aïeul ? Le corps …le corps …d’un cadavre ?...des documents ! oh mon dieu !
  • Calmez-vous Mademoiselle, la police a récupéré le corps en son temps, fait toutes les recherches et investigations nécessaires pendant plus de cinq ans, il ne s’agit pas d’un meurtre…comment dire…rien n’est illégal…en fait presque normal…Cet immeuble appartenait il y a bien longtemps à votre famille maternelle… et la malle fait partie de votre héritage entre autres…
  • Mais enfin un cadavre et embaumé je ne comprends rien de tout ce que vous me dites…je suis dans un rêve ou plutôt dans un cauchemar ce n’est pas possible…
  • Un cadavre …disons aujourd’hui plutôt un squelette…De toutes ces enquêtes il ressort que deux frères jumeaux de votre famille, étaient partis pour un long périple à travers le monde et qu’ils revenaient d’Inde…on suppose que l’un des deux a du mourir et que l’autre a voulu rapatrier son corps de façon discrète …à cette époque les transports étaient…
  • C’est une histoire de fou que vous me racontez-là Maître !
  • L’exacte vérité pourtant, telle qu’elle a pu être reconstituée par les autorités…heu …maintenant  vous allez pouvoir grâce aux document trouvés, connaître vos origines et votre identité véritable, mais cependant il vous appartient de vous charger aussi de ce …comment dire...de donner une sépulture à ce squelette …cet a cette condition que je pourrais vous donner les informations vous concernant.

Pendant que le notaire continue à donner des détails en essayant de reconstituer des faits du passé, et de la convaincre,  s’en est trop pour Catherine qui s’évanouit … Lorsqu’elle reprend connaissance, M° Lanternier à ses côtés, déconfit ne sait comment la rassurer. La tentation pour Catherine de fuir est grande… laisser dormir le passé et construire « sa » famille avec Vincent est la seule envie qui l’occupe dans le moment présent. Mais comment ignorer le récit du notaire et ne pas lever le voile sur ce passé qu’on a pris tant de peine à lui cacher …mais dans ce cas il faut aussi s’encombrer  d’un « cadavre »  même si ce n’est que pour lui donner une sépulture?

Savoir ? Savoir à n’importe quel prix ? Catherine n’est plus tout à fait sure que ce « passé » soit si important pour elle après le récit qu’on vient de lui faire, mais une nuit de sommeil lui semble bien utile pour y voir un peu plus clair.

Le temps de reprendre ses esprits, Catherine se lève prête à partir :

   - Maitre Lanternier pour aujourd’hui s’en assez pour moi, je vous ferai part de ma décision quant à la suite que je pense donner,  demain matin à votre étude.            

 

 

Fin...à chacun d'imaginer la sienne !

Commenter cet article

Quichottine 07/05/2015 00:29

Oups !
Finalement, ta fin est très quichottinienne. :)

Je ne parle pas de celle que tu as donnée en réponse...
Mais à ce demain qui attend. :))

Bisous et douce journée.

Eglantine 07/05/2015 11:26

c'est pour être dans l'air du temps hihihi ! tu sais ces films ou livres ou on laisse le lecteur choisir sa fin ...en fait non pas vraiment ...cette histoire commencée pour un concours de nouvelles je ne savais pas comment m'en sortir et en fait je ne l'ai pas envoyée ...trop de travail encore pour ça...on ne dira jamais assez combien il est difficile de structurer une Nouvelle ... notre amie Anne est une experte en la matière et je l'admire beaucoup Bisous

pimprenelle 01/05/2015 18:34

Tu es un peu sadique sur les bords, n'et-ce pas Eglantine. Je crois qu'il y a peu de personnes qui n'ont pas envie de connaitre leurs racines. Mais après tout, quand on a tiré un trait sur ce passé que l'on ne connait pas et qu'on se sent bien, pourquoi aller plus loin.
Bises quand même

Eglantine 02/05/2015 12:08

Rho Pimprenelle comme tu y vas sadique moi :-) ...non promis juste j'étais un peu à court d'inspiration ....si ça vient je continuerai ...
Bonne fin de semaine

Marie Louve 30/04/2015 22:43

Ah ! Mais c'est excitant une pareille histoire de squelette dans le placard qui n'a rien à voir avec le cadavre non exquis. Voilà Catherine avec un bel héritage sur les bras. Son père n'était pas son père et sa mère voyait grand dans les beaux draps de son avenir. Que de richesses cachées dans ses murs qui parlent enfin !!! On peut imaginer mille pistes. C'est vraiment allumant ce récit cent fins. Bises à vous, bonne soirée.

Eglantine 02/05/2015 12:10

merci Marie Louve pour cette fin :-) je savais bien que ça inspirerait quelqu'un ...chut moi j'étais en panne sèche !!!
bises et à bientôt

Solange 30/04/2015 20:36

/Je ne m'attendais pas à finir l'histoire, c'est nous jouer un bon tour ça.

Eglantine 02/05/2015 12:11

c'est l'auteur qui ne savait plus comment continuer :-) mais chut ne vendez pas la mèche !!!

colettedc 30/04/2015 19:38

Ouf ! La pauvre !
Bon 1er mai Églantine et mois tout entier !
Bisous♥

Eglantine 02/05/2015 12:12

un squelette sur les bras ce n'est pas rien !
bonne fin de semaine Colette ! bisous

flipperine 30/04/2015 18:38

je ne connaissais pas cette expression comme quoi même en racontant une histoire on apprend

Eglantine 30/04/2015 19:10

il ya beaucoup d'expression qui se perde dans le temps...mais comme j'ai quelques années d'emmagasinées parfois elles remontent à la surface ...

realkiller 30/04/2015 16:38

Bonjour
Ca me fait penser à une histoire vraie qui s'est déroulé début 1990 à Paris
Un restaurateur en faisant les travaux d'aménagement est tombé sur un cadavre
Celui-ci était noyé dans une dalle de béton sous le carrelage
J'ai hélas pas pu savoir la fin de l'histoire :(
Bonne journée

Eglantine 30/04/2015 19:09

votre histoire me parle ...je ne sais pas si il n'y a pas si longtemps une découverte macabre n'a pas été faite

bonne fin de semaine

Renee 30/04/2015 16:11

Ha non c'est frustrant ça et pas juste de nous tenir en haleine puis pfffffffff......Ho décue. Bises

Eglantine 30/04/2015 19:05

mais non, mais non fo pas être déçue :-) tu veux une fin lol ...Catherine finit par accepter une certaine forme de chantage et va se charger du squelette ...contre quoi elle va pouvoir accéder aux documents et découvrir que ses parents étaient propriétaires des mur du restaurant actuel ...qu'ils ont du fuir pendant la guerre ....etc etc ...c'est grâce à un généalogiste qu'on a découvert la trace de Catherine et ainsi on va pouvoir clôturer l'héritage....lol ! tu veux tout savoir ? alors je vais tout te raconter ....je voulais participer à un concours de nouvelles...et puis en cours de route j'ai baissé les bras parce que je sentais pas trop mon travail voili voila ! bisous et bonne soirée

Lenaïg 30/04/2015 13:32

Début palpitant, mère-grand ! Je suis en pause d'écriture en ce moment, surtout que j'ai les aminautes à lire aussi ... Mais je vais mettre ta proposition sur mon "mur" facebook ! Et qui sait ? Si je me sens inspirée ... Gros bisous, Eglantine.

Eglantine 30/04/2015 19:07

je compte sur toi ...j'ai baissé un peu les bras à la fin de l'histoire !

grosses bises

jill bill 30/04/2015 12:29

Bonjour bonne-maman... A sa charge le squelette...et ensuite à elle les infos, un peu de chantage non... A sa place je ne sais ce que je ferais, savoir ou ne pas savoir de mes racines... C'est tentant tout de même... Sur ce bon jeudi à toi, cet aprèms on se fait la valise trois jours, chez... Vincent... ;-) Bizzzz

Eglantine 30/04/2015 19:07

bonne fin de semaine et bonne promenade auprès du fils les amoureux :-
grosses bises