Je crois que j’ai vieilli !

Publié le par Eglantine Nalge

Je crois que j’ai vieilli !
Non ? Mais puisque je vous le dis ! Si, si,  insidieusement, la vieillesse est venue me prenant un peu au dépourvu je l'avoue, alors que je me suis toujours imaginée rester jeune…toujours !
Est-ce la photo du défi de Jill qui tout d’un coup m’a renvoyé à mon âge ? Non, certes non ! Pour ça, mes glaces sont assez méchantes pour me faire remarquer que le poids des ans a rajouté au poids de ma balance ! Je les fuis comme la peste et pourtant il y en toujours une qui se met sur mon passage…Bref de ça je me suis faite une raison…enfin ça dépend des jours…  j’évite surtout de me regarder  de profil pour ne pas dire de me regarder tout court.
En fait c’est ma tête qui commence à m’inquiéter…ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, non je ne perds pas …encore …la tête sinon je ne pourrais pas vous en parler ! L’inquiétant dans l’histoire c’est que je n’ai plus envie de parler ni d’expliquer …oui vous avez bien lu « oralement » je n’ai plus envie…je voudrais qu’on me comprenne à demi-mots, quand je raconte un fait qu’on ne me pose pas mille questions auxquelles personnellement je n’ai pas envie de  penser. Pourtant vous le savez je suis très bavarde …et patati et patata…oui mais plus maintenant !
Il me reste les doigts qui continuent à courir sur le clavier et, les pensées qui se bousculent dans la tête.
A la question sur quoi écrivez- vous ? Je répondrais :
—  J’écris à partir d’un mot que je lis ou j’entends, d’un nuage dans le ciel, du mistral dans les branches, d’un oiseau qui passe…j’écris sur rien, sur tout…j’écris…
— Pourquoi écrivez-vous ?
— Parce qu’écrire c’est silence…et qu’après m’être tellement « agitée » dans la vie, il est temps maintenant que j’ai vieilli, de faire durer les minutes, pour les transformer en  éternité et ça ne peut se faire que dans le silence.
L'automne de ma vie est passé, bientot l'hiver, alors j'écris parce que ça prolonge mes saisons …
  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flipperine 19/09/2015 16:36

c'est un beau texte et tout le monde passe par cette période

flipperine 19/09/2015 16:36

c'est un beau texte et tout le monde passe par cette période

Eglantine 20/09/2015 12:10

merci Flipperine, je crois qu'il est difficile d'y échapper ..

pimprenelle 18/09/2015 15:08

Je ne sais pas où est passé mon commentaire et j'en viens à me demander si j'ai envoyé ! Alors je crois bien que je vieillis !!! Mais, chez moi, c'est normal. Non pas de vieillir, quoique, mais de ne pas savoir ce que je fais.
Continue à écrire, tu me stimules. Rien que cela, ça vaut le coup, non.
Monsieur mon époux m'attend, ausi je file.
Bisous

Eglantine 20/09/2015 12:14

moi je te stimule ? toi qui fait tant de choses :-) sourire ! tu es toujours en train de faire quelque chose et moi je ne fais qu' écrire ...je me souviens d'un jeune femme qui un jour m'a dit: Fleurette ( j'adore ce surnom :-) il faut que je te présente quelqu'un vous devriez bien vous entendre ...il y a quelques années de ça :-) d'ailleurs chaque fois que tu la rencontre fais lui une bise de ma part ..
beau dimanche à toi
je t'embrasse

marizou 18/09/2015 14:21

Je crois que jusqu'à la fin de notre vie, on reste jeune dans sa tête, c'est le corps qui ne suit pas.

Eglantine 19/09/2015 10:43

:-) le plus difficile c'est de garder l'équilibre entre la tête et le corps ! mais on s'y emploi !

Quichottine 18/09/2015 12:56

J'arrive tard, bien sûr, comme si souvent, trop souvent...
Alors, j'ai commencé à lire les commentaires, et puis j'ai arrêté, je ne voudrais pas répéter mais si je lis, je ne vais peut-être rien écrire du tout...
Vieillir... c'est un peu ce que je ressens. Je ne me regarde pas dans la glace... et il m'arrive aussi de me renfermer au lieu d'expliquer, comme si je pensais que ça ne sert à rien.
Cependant... je continue à écrire, à partir de rien parfois, comme si c'était important de continuer, même lorsque personne ne lit.
Tu écris : "Parce qu’écrire c’est silence…"
Je crois qu'écrire permet bien plus que de dire... il nous laisse le temps tant de la réflexion que du rêve, il permet de gommer, encore plus facilement sur l'écran... de revenir, de trouver le mot qu'on cherchait et qu'on n'a pas trouvé tout de suite...
Parce que je crois que vieillir, c'est ça aussi... chercher un mot, qui brusquement se refuse, se cache... il n'est pas loin, il revient juste un peu trop tard pour celui à qui l'on s'adressait...
Alors, c'est pour ça que je n'explique plus, pour ne pas risquer de décevoir, de me décevoir autant que j'inquiéterai mon vis-à-vis.
J'écris, pour laisser une trace, pour qu'ensuite, ceux que j'aimais prennent le temps de me lire à défaut d'avoir pu m'écouter.

J'écris, sur le moment, sur une image, sur un mot, juste pour le plaisir d'avoir à les partager sans m'en faire.... parce que je ne sais pas le dessiner, pas le peindre, que seuls les mots arrivent à me rassurer.

Tu ne vieillis pas vraiment Eglantine. Tu sais toujours autant trouver l'énergie nécessaire pour ce qui te tient à coeur, les mots pour nous faire penser et sourire, pour nous emmener dans un ailleurs où l'âge ne compte pas.

Je t'embrasse bien fort.
Prends bien soin de toi.

Eglantine Nalge 19/09/2015 20:10

Si toi tu à l'impression d'arriver tard mais qu'est que je devrais dire :-) non tu n'arrives pas tard du tout ! J'avoue que j'ai fait un raccourci à la fin de mon article mais c'est un peu ce que je ressentais à ce moment là. C'est important de continuer à écrire je le crois aussi mais quant à ne pas te lire nous somme trop sous le charme de ton Lutin bleu ...t'a vue psst pas de toi mais de lui ...sourire... pour ne pas te lire !
C'est vrai que les mots jouent souvent à cache cache et que lorsque tu as la personne en face de toi et bé tout ce que je peux te dire c'est particulièrement agaçant ! ça vois tu je me demande comment ça peut se faire alors que je sais qu'ils sont là ces sacrés mots , dans ma tête ...
Dans la maison on a toujours beaucoup parlé et échangé...mais toute ma "marmaille" est grande maintenant et si nous continuons toujours a échanger il n'y a plus la même nécessité à faire face aux événements ... Quant aux écrits peut être un jour ils finiront dans une cave mais pour le moment enfants et petits enfants ...mais là je ne suis pas sure qu'ils lisent lol ...ils en sont fiers parce que nous restons "actifs" m^me si ce n'est qu'avec les doigts :-) t'ai je dit que le sport et moi on n'a jamais fait bon ménage ?
Je t'embrasse et te souhaite une excellente soirée

ABC 18/09/2015 09:05

La jeunesse alliée à la sagesse de tes mots enrichissent ton l'hiver et lui donne bon caractère...

Eglantine 18/09/2015 09:57

ça c'est juste ce qu'il faut pour me redonner un peu de tonus :-) merci mille fois !

Solange 17/09/2015 22:45

/C'est une recette à suivre si ça prolonge les saisons.

Eglantine 18/09/2015 09:59

il faut bien trouver une recette :-) et toi qui me suis tu sais bien que très souvent les recettes sont " à ma façon " :-)

colettedc 17/09/2015 20:22

Ah ! Monique, avec toi, dans cela ... oui, on a pas mal plus d'années de passées, qu'il nous en reste. Moi non plus, je n'aime plus expliquer sans fin les choses, cela m'impatiente ... je m'étonne à chaque jour de mon âge, hélas ! Je trouve mes photos pal mal moins belles aussi ... hi ! hi ! hi ! ... vive l'écriture ! Douce fin de ce jour ! Bisous♥

Eglantine 18/09/2015 10:01

bonjour Colette amie lointaine :-) .j'avoue que je "me" suis surprise ! j'avais toujours quelque chose à expliquer et puis tout d'un coup je n'ai plus envie ...pourtant je suis sur que j'ai encore des choses à dire ...sourire n'est ce pas
belle journée à toi
bisous

Rebecca G. 17/09/2015 15:44

Chère Eglantine, il n'y a pas d'âge pour écrire! Moi aussi, je préfère écrire que parler... Ecrire, c'est la voix du cœur, la voix de l'âme. Et l'âme, elle, n'a pas d'âge. A mon avis, l'important est de rester jeune dans la tête. mais je comprends très bien ce que tu veux dire. Ma belle-mère a vécu chez moi pendant 4 ans, nous étions très proches. On se disait tout. Les dernières années, elle n'arrêtait pas de dire que la corps n'allait pas avec la tête... Vieillir est loin d'être facile. C'est une épreuve, mais une façon aussi d'apprendre lentement à se détacher de ce monde matériel. Comprendre l'essentiel. C'est justement le thème de mon prochain roman, si tu veux savoir. Le temps qui passe, la vie, vieillir... C'est quelque chose qui me fait beaucoup réfléchir et qui, je l'avoue, me fait peur aussi... Mais ma belle-mère (une femme formidable) m'a appris que l'on peut GRANDIR en vieillissant au lieu de "diminuer" comme la plupart des gens le pensent. Pour moi (je te l'ai déjà dit, je crois), la vieillesse est synonyme de SAGESSE. Il faut juste le vouloir et, c'est clair, être bien entourée... Alors continue à ECRIRE, car nous avons beaucoup à apprendre de toi. De tes expériences, de ta SAGESSE... Gros bisous, bonne maman.

Rebecca G. 17/09/2015 21:59

Ca va repartir, je n'en doute pas un seul instant... ! :D Bisous.

Eglantine 17/09/2015 19:13

Toujours réconfortante dans tes propos merci ...ma sagesse je ne sais si j'en ai :-) parfois j'en doute ...mais j'aimerai qu'il en soit ainsi ...ah la vieillesse ...le corps qui ne suis plus alors que ta tête a toujours mille projets ...que tu serais prête à partir dans une nouvelle carrière ...alors tu imagines et tu t'agites ...immobile quelque part ...Mais rassure toi juste un moment de fatigue et ça va repartir n'est il pas ?
Gros bisous

Renee 17/09/2015 14:12

est-ce vraiment a cause de l'âge ou pour ne pas entendre les bêtises dite de ci de là???? En tous cas ne t'inquiète pas, nous sommes beaucoup dans ton cas, la preuve, on se sent mieux derrière le clavier qu'avec 3-4 personne à blablater pour ne dire en définitive....rien. Bisoussssss

Eglantine 17/09/2015 19:15

il vient un moment ou tu as l'impression que tu as tout dit :-) et tu as raison tu n'as plus envie d'entendre n'importe quoi :-)

bonne soirée
bisous

FMarmotte5 17/09/2015 13:45

C'est dit avec les mots qu'il faut et beaucoup de sincérité. Des pensées de saison.

Eglantine 17/09/2015 19:23

Merci toi :-) et je prends avec plaisir tes pensées.

suzâme 17/09/2015 13:25

Je te rejoins dans ce que tu exprimes ici et le courage de reconnaître les saisons qui passent en nous-mêmes. Pourvu qu'elles n'arrêtent pas encore leur manège magnifique, entre l'épreuve et le bonheur. A bientôt. Suzâme

Eglantine 17/09/2015 19:26

je souris ... malgré la fatigue parfois que beaucoup de saisons encore, nous soit accordées ...tout à fait d'accord... épreuve et bonheur font parties de la vie. Merci de ta visite et à très bientôt.

jazzy57 17/09/2015 12:19

Tres belle réflexion sur la vieillesse Eglantine , ne envie d'écrire qui grandit pour laisser un peu pus de poids que l'oralité , pourquoi s'en priver
bonne journée
Bisous

Eglantine 17/09/2015 19:28

La vieillesse me surprend pas " palier" ...j'ai l'impression de monter, tu sais les escaliers à pas d'ane ...ces larges marches qui permettent de reprendre souffle tout en montant plus haut :-)
bonne soirée
bisous

Martine85 17/09/2015 11:36

L'écriture qui transforme les minutes en éternité j'aime beaucoup ainsi que tout ton texte très bien écrit qui interroge sur la vieillesse. Belle journée

Eglantine 17/09/2015 19:30

sourire ..à l"horloge de la vie je ne peux retarder l'échéance alors j'essaye de prolonger un peu comme je peux :-)

bises et bonne soirée
P.S je crois que tu as proposé à Domi de prendre les prochains défis ...tu me diras ce qu'il en est au fur et à mesure. merci

Lenaïg 17/09/2015 11:21

Un très belle réflexion, mère-grand, qui ES restée jeune, même si ce n'est que dans la tête et même si tu crois que tu la perds parfois (tu n'es pas la seule, j'ai maintenant du mal avec les dates et je me bats contre mes fausses impressions !). Merci aussi pour l'illustration, réfugions-nous dans la cuisine de Jill, tiens, où nous attendent les marmites et pots de cuivre d'autrefois, je me ferai marmiton pour aider à réaliser des recettes corses et autres ;))). Bizzz, Eglantine.

Eglantine 17/09/2015 19:33

Ah mon amie que des paroles chaudes au coeur merciii ! Tu as raison je te suis dans la cuisine de Jill et régalons nous de ces plats mijotés dans ces tians culottés d'avoir tant servi. Garde moi une place près de toi le temps de mettre mon paletot j'arrive :-)
grosses bises

LES CHARRETON(S) 17/09/2015 11:11

coucou momo !
mais écris donc du moment que ça te fait plaisir... Ne te pose plus toutes ces questions qui t'encombrent la vie et en plus ,moi, je te retrouve dans ce que tu exprimes. J'adore.
et regarde ton reflet dans le miroir... j'ai été ce que vous êtes... vous serez ce que je suis; voui parfaitement. Bisous de nous.

Eglantine 17/09/2015 19:41

Avec uno S bonsoir :-) à tous ...S'il y a bien quelqu'un qui sait combien j'aimais expliquer à en être parfois saoulante c'est bien toi :-)...il en fallait toujours que j'en fasse une
" caisse "comme disent nos jeunes actuellement ! Il me semblait que si on m'avait "appris" il fallait que je transmette à mon tour...ne rien garder pour soit...faire circuler et partager ! et puis très récemment j'ai réalisé que je ne me sentais plus de continuer la même chose et j'avoue que cela m'a un peu perturbée :-)...mais ça va passer ! tu connais en plus la famille et comment leur faire admettre que les temps ont changé...m^me pas en rêve ...et tant mieux ça me "bouge" un peu. je vous embrasse bien fort ...dis à la pitchoune de me donner de ses nouvelles :-)

jill bill 17/09/2015 10:52

Ah les saisons, été hiver, ont dû mal à se digérer en prenant de l'âge... et le silence est apprécié quand on a eu une vie professionnelle et une vie de mère de famille... écrire oui c'est bon pour ce qu'on a... cet âge avancé qui est une chance finalement de voir le temps passer sans regret ni remord, chacun à sa façon... bon jeudi zen, bizzzzzzzz

Eglantine 17/09/2015 19:46

au calendrier on essaye d'ajouter des saisons ou des demies saisons pour q'il soit plus important :-) mes enfants vous qui venez ici vous êtes si jeunes :-) pour ma génération c'est une chance extraordinaire de pouvoir écrire sur un ordinateur ...la machine à écrire était un progrès mais lorsque tu te loupais il fallait tout refaire ! ...pas d'horloge à surveiller sauf quand monsieur veut manger :-) je retiens ta "zenitude" et je vais essayer de l'appliquer !
grosses bises

pimprenelle 17/09/2015 10:43

Si ça te conforte d'écrire, écris.
Un petit peu "plus jeune", hier, je me disais qu'il est temps de reprendre de la vitamine D en plus des autres !
Oui, la grosse chaleur nous a fait nous retrouver raplapla et maintenant ce n'est pas l'automne qui arrive à grands pas qui va nous "refaire la santé".
Il s'agirait peut-être d'être un peu plu optimiste nous deux. Enfin si nous ne sommes que deux !
Tu a vu que nous sommes contraires, toi c'est l'oral et moi c'est l'écrit !
Gros bisous pour te réconforter.
Je ne sais pas chez toi mais ici le ciel est bien gris avec vent et petite pluie, seulement, pour le moment

Eglantine 17/09/2015 19:52

bonne idée ta vitamine D ...c'est peut être ce qui me manque en ce moment :-) après des années de peinture c'est l'écriture qui m'a 'démangé' de me perdre dedans ...Hé bien à 2 nous faisons un tout et c'est bien ainsi...il fait encore lourd chez même lorsqu'il a plu... Bah parfois nous avons des baisses de tonus mais on a l'ahbitude non de remonter la pente :-)
merci pour ton message
bonne soirée à toi
je t'embrasse

Nell 17/09/2015 10:42

CHère Eglantine,,
Tu m'as fait penser à une superbe chanson de Francis Cabrel, que j'adore. Rassure-toi je fais la même constatation, mais la jeunesse doit toujours être dans le regard. Passe une bonne journée

Eglantine 17/09/2015 19:54

Grace à vos gentils messages, gentils et plein de bon sens la journée a été meilleure que ce à quoi je m(attendais :-)
je te souhaite une excellente soirée
bises

jo 17/09/2015 10:11

continue a ecrire......tu fais ça tres bien!!!!ce sont les feuilles mortes qui te font dire n'importe quoi........oui oui......!!!

Eglantine 17/09/2015 10:18

sourire :- ) une canicule qui m'a mis un peu sur les rotules et qui a du mal a s'effacer ! à défaut de parler ...vi j'écris
grosses bises