L’unité Cardio à Salon de Provence

Publié le par Eglantine Nalge

L’unité Cardio à Salon de Provence
Avant que de fermer un chapitre…juste UN et non le dernier…du livre de la vie du moins je l’espère, je veux « leur » dire que jamais je ne n’oublierai cette « Unité » mais commençons par le commencement. 
 
Octobre dans la nuit du 4 au 5 …il y a à peine deux mois.  Un cardiologue contacté au petit matin et pour faire bref : « il faut vous hospitaliser ». Dans le déni le plus complet, il faut qu’il insiste pour que j’y consente ! Lundi 5 après midi,  accompagnée par ma fille et mon mari, je suis accueillie dans l’Unité Cardio  avec sourire et une gentillesse que je n’aurais jamais imaginé…mon cœur se calme si je puis dire et je commence à me détendre : « allons ma fille, 2 ou 3 jours d’examens et la messe sera dite ! »…
 
Le 6 octobre dans la matinée, j’ai le temps de dire à l’interne qui se trouve près de moi : «  je pars » …et je reviens à la vie dans une chambre pleine de monde, aux visages bouleversés et soulagés en même temps !
 
Ils viennent de sauver une vie, ma vie avec le même acharnement pour mes presque quatre-vingt ans que si j’avais vingt ans… C’est de sauver des Vies leur quotidien et aucun évènement n’est facile et plus tard pourtant,  je comprendrai en parlant avec certains membres de l’équipe, qu’eux non plus n’oublieront pas cette journée.
 
Je ne sais le temps qui s’est écoulé et je ne souhaite pas savoir en fait ce qui s’est passé entre temps…je suis là, les pompiers sont aussi là pour un transport en urgence sur Aix où l’équipe est déjà prête à me recevoir lorsque j’arrive. Aucun temps perdu par tous les rouages qui s’enchainent sans anicroche et avec célérité.
 
Retour disons-le avec le sourire,  «  triomphale » sur Salon quelques jours plus tard ! Si, si une véritable star ou plutôt une miraculée grâce à cette unité de soins. Mon séjour s’écoulera au milieu d’une équipe toujours souriante, disponible nuit et jour, attentive, où la chaleur humaine prend le pas, à tous les niveaux,  sur leur fatigue et toutes les tâches qu’ils ont à accomplir auprès des uns et des autres.
 
Le service ne désempli pas et pourtant je n’ai jamais vu ou entendu un geste, un mot d’exaspération ! Des divers étudiants, et autres personnels jusqu'aux médecins et chef de service, vous vous sentez entourés et pris en charge naturellement et non comme un job dont on doit se débarrasser…
 
Merci, mais merci est ce assez …Je savais que je n’étais pas « immortelle » mais grâce à vous tous je peux encore écrire quelques pages au livre de ma vie. Certes notre hôpital n’est plus tout jeune mais l’efficacité de cette unité n’a qu’un but : sauver des vies et ils le font très bien, la preuve je suis encore là !
 

 

L’unité Cardio à Salon de Provence

Publié dans New's

Commenter cet article

FMarmotte5 08/12/2015 10:56

Patiente reconnaissante, tout le monde n'est pas comme toi, merci de ce témoignage au nom de tous les soignants. Bonne convalescence bien entourée de ceux que tu aimes.

pimprenelle 07/12/2015 22:38

Un bel hommage que tu rends à tous ce gens qui sont là pour nous soigner et même bien plus, tu en es la preuve vivante.
Comme quoi, un hôpital même si il n'est pas du dernier cri peu sauver des vies.
Gros bisous

mamazerty 06/12/2015 21:15

c'est très émouvant....et pivoila, maintenant t'es reviendue et je suis contente de te lire, c'est un très bel hommage....

Azalaïs 06/12/2015 19:53

heureuse que tu nous reviennes
bises tout plein

manou 06/12/2015 11:18

Merci Eglantine pour ton article...Je connais bien l'hôpital de Salon-de-Provence. Je ne savais pas que tu habitais par là ! Et je suis heureuse que tu sois parmi nous, grâce à cette équipe dynamique et dévouée. Je ne connais pas, d'ailleurs, de personnes qui exercent ce difficile métier et qui ne le soient pas.

Eglantine Nalge 07/12/2015 12:13

Nous habitons Salon depuis plus de 35 ans :-)...et toi tu connais comment ...

Rebecca G. 05/12/2015 23:04

Ton article fait chaud au cœur... ;) Oui, ils ont été formidables, et ça fait plaisir de voir des gens si attentionnés et investis dans leur boulot! Mais, vois-tu, quand ce n'est pas le moment... ce n'est pas le moment. Gros bisous. (Ca fait trop plaisir de te retrouver...) :D

elisabeth 05/12/2015 18:01

Voilà que je comprends mieux ce qui t'es arrivé ! Tu es là c'est le principal. Il y a le personnel soignant, toute une vie à prendre soin des autres, eux que tu remercies. Je pense que quand on fait ce métier de soignant c'est qu'on l'a bien choisi, c'est un engagement sérieux. Comme disait ma belle-mère à son fils, mon beau-frère, c'est un sacerdoce de travailler dans le milieu médical. Bon week end.

flipperine 05/12/2015 16:49

tu as été bien soignée et dire merci cela fait chaud au coeur

Nell 05/12/2015 10:32

Nous sommes tous là et nous avons tous été à t'attendre... Nos pensées ont toutes été vers toi. Nous a été choyée par tes proches, entourée par ces services de santé qui ne faut surtout pas oublier. La vie est là, dans tes yeux; Églantine, je te connaissais à travers ton prénom. A présent je vois ton visage. Mère-Grand, on t'aime très fort.

Rainette 04/12/2015 17:27

Oh mon Eglantine ! Je n'ai pas toujours le temps de te lire, de lire et là je lis.... je suis .... désemparée. Je dois, moi aussi, croire que mes contacts et amis sont immortels et je me dis que tu es là, toute proche (encore jamais vue pour autant) et que mince, en plus tu as failli passer .... "de l'autre côté" .
Peur, peur, peur .
Merci à ceux et celles qui ont si bien pris soin de toi, merci à celle qui a donné de tes nouvelles et merci à toi de rester avec nous encore.......
Et puis zut, je t'aime fort même si je ne te connais que très peu !
Gros bisous <3
Isabelle

eglantine 08/12/2015 11:44

il faudra bien qu'un jour on se rencontre :-)

gb