1er et 2 Novembre

Publié le par Eglantine-Lilas

Rediffusion ....C'est comme à la télé ! on rediffuse, on rediffuse :-)

pain-des-morts.jpg

Suivant les traditions corses, l’événement important de ces fêtes, celles de tous les saints et celles des morts, se joue dans la nuit du 1er au 2 novembre.
Si aujourd’hui, les âmes des morts se contentent des fleurs qu’on leur apporte, on dit, mais que ne dit-on pas, qu’il en était autrefois autrement.
Santa, s’activait avec les servantes dans la cuisine. Cette année encore et malgré le fait qu’elle avait bien avancé en âge, il n’était pas question de déroger aux  coutumes et au rituel. Sa famille était la plus riche du village et tout naturellement il lui incombait de faire distribuer les gâteaux, le « Salviata » ainsi appelé dans la région bastiaise, de ce 1er novembre, aux plus pauvres ainsi que le résultat de la quête qu’une servante était chargée d’effectuer auprès des plus nantis. Le 2 novembre c’est le « pain des morts » qu’elles devront fabriquer toujours avec autant de cœur et il ne fallait pas prendre de retard.
Ensuite, le travail bien accompli, Santa, pourra une fois encore raconter à la veillée, que de son temps, c’est les défunts qui revenaient dans leurs maisons cette nuit-là et que c’est pour ça que les portes des maison restaient ouvertes, que le feu restait allumé dans la cheminée et que nourritures et boissons étaient installés pour la nuit sur les tables, y compris dans les maisons les plus modestes.
Ces manquements provoquaient la colère des morts, perturbant la vie des familles oublieuses et déclenchaient parfois des orages. On dit, mais que ne dit-on pas, qu’un paysan, plus préoccupé d’aller vendre ses châtaignes que de penser à ses morts en fit les frais de façon brutale. Seule l’intervention du curé le tira de ce mauvais pas. Toutefois s'il préserva sa famille, le pauvre homme, profondément choqué de ce qu’il avait dû endurer, mourut dans les jours qui suivirent son oubli.
Santa, concluait toujours on disant de ne jamais oublier nos morts mais que l’amour et l’attention qu’on donne de leur vivant aux gens qui nous entourent, était  aussi très  important.
 
Photo internet

Photo internet

Publié dans Petits-contes-corses

Commenter cet article

Nina Padilha 01/11/2016 15:31

J'espère que tu passes une bonne journée fériée.
Bisous !

jill bill 01/11/2016 13:55

Chez nous, autrefois, c'était jour des pâlottes, de crêpes quoi... ;-) Ayons une pensée au moins pour nos défunts, ne pas les froisser dans leur tombe et puis pour les vivants qui nous entourent, eux en ont encore plus besoin quand on voit la misère grandir un peu partout... bisous, jill

flipperine 06/11/2014 09:21

je trouve très bien de respecter les traditions

Eglantine 07/11/2014 15:17

j'y suis très attachée

mamazerty 02/11/2014 14:01

aimons nous vivants....
ceci dit je "sais" que nos morts veillent sur nous, que nous les honorions d'un repas ou pas....

des us et coutumes intéressants, Monique
Bisous à toi

Marizou 02/11/2014 08:58

Nos morts resteront toujours dans nos cœurs.

Eglantine 07/11/2014 09:52

d'autant plus qu'on a partagé avec eux de leur vivant ...

pimprenelle 01/11/2014 17:58

Ne peut-on pas aimer autant les vivants et les morts ? D'un individu à l'autre on l'aime autrement de leur vivant, c'est bien la raison pour laquelle il faut toujours l'expliquer aux enfants qui souvent ne veulent pas entendre et qui trouvent qu'on a privilégié un par rapport à l'autre. Alors pour moi l'amour je le donne et je ne pense pas que mon numéro deux soit lésé en amour par rapport à son frère.
Je trouve que c'était une bien belle coutume.
Bisous Eglantine

Eglantine 07/11/2014 09:52

certaines personnes oublient parfois de s occuper des vivants et pourtant ...c'est surtout aux personnes âgées parfois oubliées que je pense :-) bien entendu que dans notre coeur il y a assez de place
gros bisous

Monelle 01/11/2014 17:25

Santa a raison l'amour est plus important pour les vivants qui lorsqu''ils nous quittent se blotissent au fond de notre coeur !
Bonne soirée - bisous
Monelle

Eglantine 07/11/2014 09:48

il faut ne pas oublier nos morts mais trop souvent on ne se rend pas compte que le temps nous file entre les doigts ....
gros bisous

Nina Padilha 01/11/2014 14:26

Il ne faut certes pas oublier nos morts.
Mais occupons-nous de donner beaucoup d'attention et de tendresse à nos vivants. Parce que, une fois passés de l'autre côté, hein, ...

jill bill 01/11/2014 13:22

Voilà que j'apprends, Santa est maître du feu donc... à lui la cuisine ! Finalement pas un si mauvais bougre ! Merci bonne-maman, bises

pimprenelle 07/11/2013 17:14


Santa a bien raison !


Bien ton petit article Eglantine.


Bisous