A sant’Andria

Publié le par Eglantine-Lilas

6865682617_f52747306d.jpg

photo Flickr

 

Le 30 novembre en Corse, jour de la fête de la Saint André, symbolise la fin de l’automne mais aussi le partage. 

 

L’apôtre André,  fut l’un des douze disciples de Jésus et c’est sur sa demande que Jésus multiplia cinq pains et cinq poissons pour nourrir les gens qui se pressaient autour de lui. Cette distribution donna naissance à la tradition du porte à porte mais pour épargner la dignité des nécessiteux elle se faisait sous couvert de la mascarade.

 

C’était la démarche des plus pauvres aux plus aisés pour obtenir à manger et à boire. Comme la coutume du 1er et 2 novembre, les plus aisés faisaient acte de charité chrétienne, en entrant cette fois ci dans la période de l’Avent.

 

Un certain mystère plainait sur ces nécessiteux dont le visage noirci par le charbon, en partie caché par foulards et masques,  ne permettait pas de savoir à qui on avait  à faire d’autant que les quêtes se faisaient à la tombée de la nuit. La peur des « mazzeri » « streghi », en quelque sorte la crainte des sorciers, permettait d’obtenir un peu plus de collaboration de ceux qui manifestaient quelques réticences à partager.

 

Mais c’était souvent les plus jeunes du village qui  défilaient  pour le compte des plus démunis, avec une cloche portée en tête du groupe allant de porte en porte, en criant la « pricantula » : «  ouvrez, ouvrez, à Saint André. qui vient de loin a les pieds congelés ! et il a besoin d’être réchauffé avec un bon verre de vin, un peu de biscuits, une canistrella fraîche entre nous compagnons»…

 

Ils traînaient casseroles, vieux seaux et toute sorte d’ustensiles contribuant au tintamarre, sans oublier un grand sac permettant d’emporter les dons.

 

Aujourd’hui dans beaucoup d’écoles de l’île, c’est les jeunes enfants qui se griment et s’habillent de vêtements trop grands pour eux, souvent empruntés aux parents, pour rappeler cette tradition qui n’a gardé que l’aspect ludique avec déguisements et friandises distribuées.

 

 

Publié dans Petits-contes-corses

Commenter cet article

fanfan 02/12/2013 14:25


Une belle coutume qui redevient  de plus en plus présente surtout pour faire "la nique" à Halloween  ! Nos coutumes sont aussi belles que celels d'ailleurs!

Eglantine-Lilas 02/12/2013 17:21



 j'aime retrouver au hasard de conversation ces coutumes que j'ai parfois oubliés...



flipperine 01/12/2013 23:12


il ne faut pas rompre les traditions surtout si c'est pour une bonne cause au départ maintenant c'est plutôt un jeu pour les enfants d'après ce que je comprends

mansfield 01/12/2013 21:35


Tout le monde n'a pas Saint Nicolas, heureusement! Cette coutume fait le bonheur des enfants, c'est tant mieux!

Solange 30/11/2013 16:30


Je ne connaissais pas cette fête, belle tradition. Bonne fin de semaine.

Nina Padilha 30/11/2013 16:01


Halloween corse ?
Bisous !

Calvatine 30/11/2013 12:25


Belle tradition sous le beau ciel de Corse !


Bisous Eglantine et bon week-end.

Quichottine 30/11/2013 12:02


Je ne connaissais pas du tout cette tradition... Merci, Eglantine.


J'aimerais pourtant que les dons puissent encore profiter à ceux qui sont dans le besoin.


Passe une douce journée.

Le Billet de Michel 30/11/2013 12:00


Merci pour nous raconter cette coutume que je ne connaissais pas.


Bon Week-end à tous.


Bises Eglantine


 

kprice 30/11/2013 09:42


Il est des traditions dont il est doux de se souvenir ... et à partager !


Merci Eglantine pour ce petit coin de là-bas qui me réchauffe, tu sais hein


Bisousss et bon samedi.

jill bill 30/11/2013 08:40


Ah oui nous sommes à la Saint André et j'apprends côté Corse.... et de nos jours une sorte d'Halloween pour les enfants qui récoltent des douceru surcrées.... Merci à toi, bises de jill