Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Églantine-Lilas NALGE...

A une fleur

29 Mai 2014 , Rédigé par Eglantine-Lilas Publié dans #Poésies

Un jeudi en poésie

chez Les Croqueurs de mots


2606311943_3c60ecbe3e.jpg

 


Que me veux-tu, chère fleurette,
Aimable et charmant souvenir ?
Demi-morte et demi-coquette,
Jusqu’à moi qui te fait venir ?


Sous ce cachet enveloppée,
Tu viens de faire un long chemin.
Qu’as-tu vu ? que t’a dit la main
Qui sur le buisson t’a coupée ?


N’es-tu qu’une herbe desséchée
Qui vient achever de mourir ?
Ou ton sein, prêt à refleurir,
Renferme-t-il une pensée ?


Ta fleur, hélas ! a la blancheur
De la désolante innocence ;
Mais de la craintive espérance
Ta feuille porte la couleur.


As-tu pour moi quelque message ?
Tu peux parler, je suis discret.
Ta verdure est-elle un secret ?
Ton parfum est-il un langage ?


S’il en est ainsi, parle bas,
Mystérieuse messagère ;
S’il n’en est rien, ne réponds pas ;
Dors sur mon coeur, fraîche et légère.


Je connais trop bien cette main,
Pleine de grâce et de caprice,
Qui d’un brin de fil souple et fin
A noué ton pâle calice.


Cette main-là, petite fleur,
Ni Phidias ni Praxitèle
N’en auraient pu trouver la soeur
Qu’en prenant Vénus pour modèle.


Elle est blanche, elle est douce et belle,
Franche, dit-on, et plus encor ;
A qui saurait s’emparer d’elle
Elle peut ouvrir un trésor.


Mais elle est sage, elle est sévère ;
Quelque mal pourrait m’arriver.
Fleurette, craignons sa colère.
Ne dis rien, laisse-moi rêver.


Alfred de Musset, Poésies nouvelles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lenaïg 29/05/2014 12:02


  Coucou mère-grand, j'ai lu peu de "Musset", là je suis conquise ! Et tu me fais penser à une page pour mon jeudi
aussi ... Aujourd'hui, nous avons quartier libre, ou page libre, Dômi ne prend le quart qu'à partir de lundi prochain. Gros bisous.

Eglantine-Lilas 29/05/2014 19:07



 Quarti libre ...c'est souvent que je le prends ...tu connais maintenant le coté rebelle
d'Eglantine 


merci Hélène et merci de toutes les belels pages que tu nous offres


bonne soirée


bisoussss 



Monelle 29/05/2014 11:36


Coucou me voilà !!!


Joli choix que ce poème et j'adore les coquelicots quand ils ondoient dans les prairies !!!


Très bonne finn de week-end (à ralonge) - gros bisous



jill bill 29/05/2014 10:38


Ah je connais des hommes qui savent parler au femmes, mais des hommes aux fleurs, bravo Alfred.... on en Croque ce jeudi... Bizzzzzzzzzzz jill

Nina Padilha 29/05/2014 10:31


Je deteste les fleurs coupées !
Et comme dirait Aralf :
Poussent dans mes jardins des fleurs en
liberté.Si ce n’est du regard, jamais je ne les cueille,
Connaissant leur nature insensible aux fiertés,
Qui font sécher les lys dans de jolis cercueils.Bisous !

flipperine 29/05/2014 10:04


un bien joli poème