Chronique d'octobre

Publié le par Eglantine-Lilas

 

 bien le bonjour

 

Le café suspendu

 

ç caille ce matin ma bonne Eglantine y compris dans le sud ! Hier soir nous avons eu un petit vent à décorner les bœufs ou si tu préfères à arracher la queue aux ânes !


- Bonjour mère-grand, tiens tu me fais rire qui pourrait penser  que le mistral pourrait s’attaquer aux queues des ânes !


- Ah tu sais Eglantine en Provence il ne faut s’étonner de rien, aller plutôt que de dire des bêtises, sers moi donc un café et mets-en 2 suspendus


- Heu Mère-grand tu n’as pas pris de médoc ce matin qui ait pu te troubler l’esprit, car je n’imagine pas que tu aies pu boire quelque alcool le matin de bonne heure et même pas un verre de cidre quand même !


- Qu’est ce qui te prend Eglantine, je ne te comprends pas ?


- Mais …c’est que tu me parles de café suspendu…outre que ça va couler ou veux-tu que je le suspende ?


- Ah ce n’est que ça ! sers moi vite mon café et pendant ce temps je t’explique. Voilà sur Facebook…


- Qu’est-ce que tu fais sur Facebook...


- Pas grand-chose en vérité, mais Eglantine ne m’interromps pas sans arrêt, donc sur FB un ami a parlé de « café suspendu » il y a juste quelques jours…


- Alors c’est lui qui avait bu !


- Eglantine suffit, je ne vais jamais arriver à t’expliquer ! Donc il racontait qu’en Belgique, et dans d’autre pays et il semble que la France s’y mette aussi, les gens qui commandent un café pour eux en commande un ou plus…pour des gens qui ne pourraient pas le payer, voilà c’est tout simple, sans bruit et efficace ! Le commerçant lui met en évidence sur sa vitrine un logo, un message enfin quelque chose qui permette de savoir qu'il participe à cet élan du coeur.


- Ah ça alors je n’en reviens pas ! Donc la personne nécessiteuse n’a plus qu’à rentrer dans l’établissement et demander s’il n’y a pas de « café en attente », bravo à ceux qui en ont eu l’idée et avec le froid qui vient ça ne règle pas tout mais c’est une idée chaleureuse


- Si j’en crois mon ami Google c’est à l’origine une tradition italienne, plus exactement à Naples  qu’est né le « caffè sospeso ». En Italie la pratique s’est étendue à payer un sandwich ou un repas.


- Alors espérons que cela se répande et parlons-en autour de nous !


- Eglantine moi aussi j’attends mon café il va finir par bouillir le tien et tu sais bien que « café bouillu, café foutu »


- J’arriveeeee !


 

http://myriamseb.m.y.pic.centerblog.net/jt79lheg.jpg

Publié dans Chronique-du-mois

Commenter cet article

pimprenelle 20/10/2013 16:51


Je n'étais pas au courant. Mais c'est une idée et une bonne idée suspendue. Cela peut réchauffer certains coeurs.


Bisous

flipperine 13/10/2013 00:04


une belle initiative, il faudrait qu'elle se répande

rouergat 12/10/2013 10:49


Bonjour Eglantine


Idée à creuser, à développer pourquoi pas


Bonne semaine

Eglantine-Lilas 17/10/2013 17:07



 j'ai trouvé l'idée à retenir


bonne soirée ami



Marizou 12/10/2013 08:50


Si l'on aime le café, c'est un très joli geste à généraliser.

Solange 11/10/2013 21:33


Je ne sais pas, ça n'existe pas encore ici, je me demande comment c'est vérifiable.

jill bill 11/10/2013 18:31


Oui entendu parlé de la chose... et avec l'hiver qui arrive ce café trouvera preneur, merci medames, bises, jill

Monelle 11/10/2013 18:14


En voilà une idée géniale, je n'en avais jamais entendu parlé ; le repas peut-être pas mais un petit sandwich pourquoi pas.


Bonne soirée - gros bisous



Dominique 11/10/2013 18:00


Bonsoir Eglantine,


Une idée bien sympathique qui devrait se généraliser !


Bises et bon week-end


Dominique

Nina Padilha 11/10/2013 13:35


Même coutume au Brésil, également.
Café suspenso.
Parfois des en-cas à emporter.
C'est top !

Eglantine-Lilas 17/10/2013 17:20



 il y a semble t il quelques pays qui la pratique et je trouve ça fort bien 


bisous



Le Billet de Michel 11/10/2013 10:47


Je dis que cette idée est fort aimable...


Bonne journée Eglantine


Bises


Michel

Eglantine-Lilas 17/10/2013 17:20



 je préfère cent fois cette idée à la piece jetée...


bisous