Défi 76: Au pied de la lettre

Publié le par Eglantine-Lilas

de Lilou-Fedotte:Proposition
A partir d'une expression choisie dans le poème de Au-pied-de-la-lettreClaude ROY, je vous invite à inventer une histoire en prenant littéralement une ou plusieurs de ces expressions au pied de la lettre.

 

Voici : Tourner le dos à quelqu'un ! ou Prendre la poudre d'escampette.

 
        Sous un grand chapeau se dissimulant un visage inconnu que je pouvais entrevoir au milieu de la foule qui se pressait devant le nouveau magasin. Mon esprit rapidement se mit à battre la campagne, j’étais venu ici juste pour  Tuer le temps et pourtant tout d’un coup je me sentais prêt à m’envoyer en l'air ! Il me fallait absolument réagir avant de mettre les pieds dans le plat. 
 
Je n’étais pas un ours mal léché et je n’étais non plus du style à attraper les mouches avec du vinaigre. Sa beauté était fascinante et pour ne pas succomber à la tentation je partis faire un tour dans la foret toute proche et puis est que cela aurait été bien raisonnable de courir deux lièvres à la fois ?  Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse, tout le monde sait ça !
 
Je cheminai pensif dans les allées de la foret lorsque j’entendis un bruit furtif, je n’allais quand même pas prendre mes jambes à mon cou sans savoir ce qui se passait pas plus que je n’avais envie de courir ventre à terre ! Je me retournai brusquement sur ma droite, un parfum entêtant m'enveloppait de ses volutes, une jeune femme se tenait près de moi. La perfection du mouvement de sa main tenant un fume me cigare donnait l’impression qu’elle se croyait sortie de la cuisse de Jupiter !
 
Casser du sucre sur le dos de quelqu’un sans le connaître c’est ce que je m’apprêtai à faire mais je n’avais pas l’intention non plus de donner ma langue au chat ni d’ailleurs d’avaler des couleuvres. Le mieux était d’essayer d’engager la conversation afin de savoir ce qu’elle me voulait. Elle n’y alla pas avec le dos de la cuillère c’est le moins qu’on puisse dire ! Je n’étais pas du style à avoir des oursins dans les poches mais de la a prêter la somme qu’elle me demandait alors qu’elle n’était qu’une inconnue il ne fallait pas pousser le bouchon un peu  loin quand même !
 
Elle se mit en frais pour me faire du charme, j’étais sur maintenant qu’elle voulait endormir le mulot ! Ce qu’elle ne savait pas c’est que je n’étais pas né de la dernière pluie  et que je n’étais pas prêt à avaler des couleuvres. Son histoire était à dormir debout et je commençais à avoir l'estomac dans les talons, tout d’un coup le ciel me vint en aide :  Il se mit à tomber des cordes ! J’en profitai pour lui poser un lapin, et je m’enfuis sans demander mon reste….
 
 
http://francofils.files.wordpress.com/2012/02/pied_de_la_lettre.jpg
 
 
 
 
 
 

Publié dans Les Croqueurs de mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tricôtine 05/03/2012 20:54


Recoucou par ici Vétéran !!! il s'en passe des choses du côté de ta cabine!! et en plus tu fais des réserves de poudre d'escampette !!! hihi, attention à ne pas  faire sauter tout le monde
sur le pont  !! gros bizzzoux Canonier Eglantine

Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:41



la vétérante a encore une fois délirée ..bonne soirée Capitaine à très vite au fone et je croise les doigts pour tes
projets ..


grosses bises



Mamie Claude 05/03/2012 18:53


Quelle belle histoire rondement menée, et tu as raison, ce n'est aux vieux singes qu'on apprend à faire la grimace ! Gros bisous

Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:42



j'aurai du parler d'un bois plutot qu'une foret



Lilou 05/03/2012 18:25


Une histoire rondement menée; j'aime bien le caractèe léger. Merci pour ta participation


@tantôt

Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:43



j'aime bien le léger !!!!



Dominique 05/03/2012 17:50


Bonsoir Eglantine,


Voila un défi qui est bien relevé . Tu n'y es  pas allée de main morte !


Bises


Dominique

Eglantine-Lilas 07/03/2012 16:15



le thème laissait le choix entre la sobriété et le nombre, c'était une ou plusieurs  ...quand j'aime je ne
compte pas 


bisous


 



libre necessite 05/03/2012 17:02


Un festial de belles expressions françaises tres imagées . Bises dan

Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:43



quand on aime on ne compte pas ..


bises



fanfan 05/03/2012 16:15


bravo pour cette histoire :  tu t'en es tirée" les mains dans les poches!"

Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:44



...dans les poches pas tout à fait ...les
doigts sur le clavier !


 



anne marie 05/03/2012 13:54


et pour finir...prendre des vessies pour des lanternes


Bravo pour l'histoire


anne marie

Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:46



merci pour l'expression de plus !



Brunô 05/03/2012 12:08


Une histoire qui tient la route...elle ne manque pas d'air, heureusement qu'il est aussi vif que l'éclair et souple pour arriver à prendre ses jambes à son cou


Bises Eglantine

Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:47



tu vois malgré le nombre j'en ai encore laissé sur le bord de la route ...


bisessss



Eliane 05/03/2012 12:03


Hello Eglantine, article bien sympa ! merci
Le froid revient en ce début de semaine
Belle journée au chaud,  bisous    A
demain



Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:49



merci Eliane ...du mistral chez moi ! un peu froid ...mais je sens que le printemps c'est pour bientot ..


bises



mansfield 05/03/2012 11:31


Bravo, bien construit, pour un défi bien relevé!

Eglantine-Lilas 08/03/2012 07:37



merci je prends ton compliment au pied de la lettre



chloé 05/03/2012 11:09


Bonjour Eglantine. C'est ce qui s'appelle prendre la poudre d'escampette en retombant bien sur ses pieds ! tu as eu raison, elle dépassait vraiment les bornes des limites celle là! Sauver par le
gong! Bon moment de lecture et de rigolade! Merci à toi. chloé

Eglantine-Lilas 07/03/2012 16:18



tu l'as dit, vraiment sauvé par le gong ...il fallait bien s'en sortir !


bisous



Nina Padilha 05/03/2012 10:44


Hi hi hi ! Bisous et bonne journée !

Eglantine-Lilas 07/03/2012 16:17



merci misse occupée et qui prend quand meme le temps de passer


bisous



askelia 05/03/2012 10:12


waow, je me sens toute riquiqui ! Que de belles expressions !

Eglantine-Lilas 07/03/2012 16:17



pourquoi riquiqui ... il n'y avais pas un
nombre déterminé ...


bisous



pimprenelle 05/03/2012 10:03


On peut dire que tu n'as pas fait dans la dentelle. Le pôvre il aurait mieux fait de rester cloîtré chez lui ce jour  là.


Bonne journée Eglantine et bonne journée.

Eglantine-Lilas 07/03/2012 16:16



je ne sais plus broder ...hihihi


bisous



clio48 05/03/2012 09:56


Tu as de l'inspiration , Eglantine !! Quel longue histoire ; bravo !!


Je ne sais pas encore si je vais m'y mettre , tout à coup , j'ai un "coup de pompe " et je dors illico .


J'espère que toi , tu vas bien.


Bisous et bonne semaine .



Eglantine-Lilas 07/03/2012 16:12



de temps en temps mon imagination se lache !


bisous



Monelle 05/03/2012 08:36


Tu as su nous raconter une jolie histoire avec toutes ces expressions !!


Bon début de semaine  – bisous 


 Monelle

Eglantine-Lilas 07/03/2012 15:21



j'ai cueilli par brassées ..


bises



jill-bill.over-blog.com 05/03/2012 08:20


Nan mais !!   Bel emploi de ce pied de la lettre !  Ah ce méfier des belles femmes.... fauchées !  Bisous Eglantine !

Eglantine-Lilas 07/03/2012 15:20



c'était dans la foret ...pourquoi donc je te demande d'alleurs ...ça aurait pu être au bois de Boulogne !


bises