Ignace

Publié le par Eglantine-Lilas

3990044547_5a43ccdf79.jpg

Cela se passait un beau jour de printemps, peut-être même un beau matin ou les rayons du soleil viennent vous caresser jusque dans votre lit et vous donnent à penser qu’il n’est peut-être pas désagréable de fuir les brumes et la population de la grande ville, pour se réfugier en Provence.

Pendant des jours et des nuits Ignace ne rêva plus que de cette chose. C’était devenu obsessionnelle, il avait de plus en plus de mal à se concentrer sur son labeur. Le bruit qui bourdonnait autour de lui l’agaçait prodigieusement et l’empêchait de rêver à sa future vie.

Ses parents l’avaient  affubler de ce prénom, que lui jugeait farfelu et qu’il portait comme un fardeau pesant lourd sur son corps décharné d’un 1 m 90.  A quarante ans, s’il marchait ainsi courbé depuis si longtemps, ce n’était pas que tout le poids du monde reposait sur ses épaules, mais son prénom était néanmoins lourd à porter. En se courbant, il espérait qu’on ferait moins attention à lui et que peut-être il passerait inaperçu.

Il avait toujours pensé que ce prénom avait une influence sur les décisions pas toujours heureuses qu’il prenait et ce n’était pas les derniers événements qu’il allait le faire changer d’avis. Il y a maintenant un peu plus d’un an en arrière qu’il s’était dit puisqu’il il s’appelait Ignace il allait fuir la ville et aller s’installer en Provence. Quel rapport entre Ignace et la Provence ? C’était très nébuleux dans sa tête mais peut être l’accent de Fernandel et sa chanson avaient-ils eut quelques influences.

Au moment où il prit cette décision rien ne pouvait faire penser qu’elle était mauvaise, bien des gens font la même chose, alors pourquoi pas lui. Son travail de webmaster lui permettait, compte tenu de sa notoriété actuelle, de pouvoir envisager de vivre loin de la ville tout en assurant les prestations à ses clients.

Il choisit de se rendre dans le midi à l’automne, pour choisir son lieu de résidence, se disant que si le coin lui plaisait dans une saison moins ensoleillée, forcément il ne pourrait y être qu’heureux le reste du temps. Ses parents lui avaient laissé quelques deniers qui lui permettaient une vie sans trop de soucis matériels.

Le Languedoc Roussillon eut ses premières visites. Il visita la région, fuyant les grandes villes et s’attardant  plutôt dans les villages plus ou moins importants. Les  feuilles des vignes avaient leur plus belle parure et il fit plusieurs hâtes pour admirer les tons chatoyants dans les vignobles. Les kilomètres s’additionnaient et c’est ainsi qu’il arriva dans le Val de l’Hérault à Pézenas. En visitant le centre historique il tomba sous le charme de cette petite ville haute en couleurs. Petits commerces d’arts, galeries, peintres, hôtels particuliers, vestiges de remparts, la richesse de Pézenas méritait réflexion. Il lui fallait maintenant trouver un hôtel, la nuit portant conseil, il verrait mieux le lendemain quelle décision prendre.

 

 

 


 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Billet de Michel 05/11/2012 11:39


Il ne manque plus que l'enregistrement du texte pour "écouter" les belles histoires d'Eglantine, le soir
avant de dormir....et passer une nuit paisible !


Si, un jour "Momo" me conduit par là-bas, je ne manquerais pas d'acheter quelques coucougnettes à Pézenas.


Gros bisous Eglantine


 

Eglantine-Lilas 12/11/2012 17:24



 je vais y penser promis tu auras le 1er exemplaire ! bises


 



Quichottine 03/11/2012 23:50


Je veux la suite moi aussi...


Surtout, ne le fais pas avoir une crise cardiaque pendant la nuit... j'ai bien envie de savoir ce qu'il aura décidé... la nuit porte conseil, souvent, c'est vrai !


 


Bisous et douce soirée.

Eglantine-Lilas 04/11/2012 09:50



la suite ! figure toi qu'après avoir participé à 2 concours de nouvelles ...une retenue et l'autre pas j'avais envie de continuer un peu ...sauf que mon esprit n'est pas très productif en ce moment....le theme de s'installer en
Provence ...mais je rame et a défaut d'en faire une nouvelle j'en ai fait un article ! je n'ai pas du tout pris la bonne voie pour une nouvelle ....c'est particulier et pas facile ! j'admire Anne
qui non seulement participe à des selections de haut niveau et qui voit ces textes pébliscités.


bon dimanche et une suite ...peut être


bises



pimprenelle 03/11/2012 22:36


La suite, la suite !


La chanson, bon sang !


Je vais pouvoir aller me coucher sans morosité.


Bises

Eglantine-Lilas 11/11/2012 10:57



la suite ? un de ces quatre !



jill bill 03/11/2012 20:15


Voui laissons-le dormir Monelle, nous saurons bientôt.... Merci Eglantine, bises de jill

Eglantine-Lilas 11/11/2012 10:56



dodo l'enfant do !


 



chloé 03/11/2012 19:01


Un blog varié , bien agencé et  très riche sur lequel je me plais à me promener  , d'autant que dans le cas présent la ballade est bien agréable! merci à toi. chloé 

Monelle 03/11/2012 18:21


Et alors... et alors ...  qu'a-t'il décidé en se réveillant le lendemain matin ???


Bonne soirée - bisous



Eglantine-Lilas 03/11/2012 18:31



monelle là c'est le soir il faut le laisser dormir


bises



Nina Padilha 03/11/2012 18:02


Amusante coïncidence : je dois m'y rendre, prochainement.
Ma voisine veut me faire visiter...
Bisous !

Eglantine-Lilas 03/11/2012 18:35



je l'ai visité justement ne automne les environs c'était fabuleux et dans les il se dégageait un je ne sais quoi
...dans les caves par les portes ouverte il y avait de grands tonneaux à l'ancienne ...bref c'était le temps passé au temps présent !


vas y je ne pense pas que tu en sois déçue


bizzzz



flipperine 03/11/2012 17:57


les parents devraient faire attention quand ils donnen un prénom à leur enfant car un prénom c'est pour la vie

Eglantine-Lilas 03/11/2012 18:36



ah ça ! si ici c'est un prénom pour une histoire il y a bien de pauvres enfants avec des prénoms particuliers !!!