L'enfant ...suite

Publié le par Eglantine-Lilas

5336551027_ff6fa7e237.jpg

La soirée s’avançait et je n’arrivais toujours pas à quitter ce livre du regard ni à le lire d’ailleurs, une étrange impression m’habitait sans que je ne puisse dire pourquoi. Cette nuit-là je m’endormis avec le bruit lancinant d’une girouette dans la tête jusqu’à ce que je perde conscience du monde qui m’entourait. Lorsque je crus reprendre pied dans la réalité j’étais assis au premier rang dans un théâtre, sur scène de hauts murs ceinturaient l’espace. Un bruit étrange provenait d’un lointain que je ne pouvais discerner. Paralysé sur mon siège j’attendais …j’attendais quoi d’ailleurs ? Sans doute que des personnages viennent animer ce lieu qui commençait à m’angoisser par sa solitude. Soudain une faible lueur éclaira le côté droit de la scène, puis à droite il en fut de même pendant que le centre du plateau restait dans l’ombre et que la musique envahissait les lieux.


Un long moment encore s’écoula avant qu’une silhouette ne se mit à tournoyer devant moi. Si petite et si frêle que j’hésitai entre un lutin ou un enfant ? Un pas, puis deux et la danse commence…ensorcelé, je me laisse porté par  la magie du spectacle qui se déroule sous mes yeux. Tout me semble féerie, cet enfant car en fait ça en était un, je m’en rendis compte lorsqu’il s’approcha un peu plus de moi, ne danse pas mais se déplace dans l’espace comme si son corps est en apesanteur. Les yeux fermés, concentré sur chacun de ses mouvements, il s’envole, s’enroule comme une liane autour d’un arbre imaginaire, s’élance et retombe, s’envole à nouveau comme un oiseau.


Tous mes sens en éveil je m’imprègne de chacun de ses mouvements. Pas de doute il franchit les murs qui nous entourent, s’évade avec ivresse dans un monde où il m’est impossible de le suivre, il est dans un monde irréel ou la seule chose qu’il entend c’est la musique qui résonne, il n’y a plus rien autour de lui et surtout pas moi.


J’ai fait  hier une erreur en feuilletant ce livre retrouvé par hasard, ce n’était pas en faisant du théâtre que cet enfant réalise son rêve mais c’est la danse qui lui permet de s’évader de sa prison. Cet enfant est aveugle et les murailles qu’il peut franchir c’est à la danse qu’il le doit.


 Une sonnerie bizarre retentit…je suis dans mon lit et c’est mon réveil qui vient de me rappeler à l’ordre…cet enfant qui danse n’était donc qu’un rêve ?  Il est temps  aujourd’hui que  j’entame la lecture du livre « L’enfant des murailles » pour savoir enfin si c’est des réminiscences de lecture ou si c’est mon imagination qui bat la campagne.

 

Commenter cet article

Quichottine 07/05/2013 23:51


Magique !!!


J'ai adoré ce moment de partage.


 


J'aime la façon dont tu nous décris cet enfant.


Je le voyais danser...

Eglantine-Lilas 08/05/2013 09:30



 merci à toi de ton indulgence...on écrit pour soi certes, par besoin de s'exprimer,  mais on écrit aussi
pour partager


bisous



Monelle 07/05/2013 14:51


Une très belle histoire que tu as écrite là ! Merci de l'avoir partagée !


Bonne journée - bisous



Eglantine-Lilas 07/05/2013 15:07



 merci Monelle...j'ai un peu plus de temps disponible j'essaye de me remettre à l'écriture


Bises



Solange 07/05/2013 02:40


Bonne lecture et tu nous raconteras.

Eglantine-Lilas 07/05/2013 15:11



 j'aimerai bien lire ce livre ...mais je ne sais pas s'il existe en fait  le titre m'est venu comme ça sans que je ne puisse le rattacher à quelque chose !



Nina Padilha 06/05/2013 13:45


Le rêve percute la réalité et vice versa...
Inquiétant ? Peut-être.
Intéressant, certainement.
Bisous !

Eglantine-Lilas 07/05/2013 15:12



 merci Nina pour ton analyse ..j'aime bien


bisous



flipperine 06/05/2013 12:26


et bien bonne lecture 

Eglantine-Lilas 08/05/2013 09:13



 si je trouve le livre !



jill bill 06/05/2013 10:19


Ah les rêves... qu'on en sait plus très bien si... ! Merci mère-grand, bon lundi à toi, bizzzzzzzzzzzz

Eglantine-Lilas 08/05/2013 09:12



 en fait lorsque j'écris je crois que je rêve toute éveillée !


bonne journée Jill et merci d'être si fidèle 


bises



Marizou 06/05/2013 08:02


Un bien joli rêve et une histoire très poétique. J'aime.

Eglantine-Lilas 08/05/2013 09:10



 merci ...savoir que certaines personnes aiment donne l'envie d'écrire 



Zazou 06/05/2013 07:03


Merci pour le passage d'hier sur mon blog suite à l'article publié par Mamazerty.


Bonne journée, bizzz

Eglantine-Lilas 08/05/2013 09:09



 ce fut un plaisir de découvrir ton blog ...


bises



Le billet de Michel 06/05/2013 04:06


Un pur bonheur... Merci Eglantine


Et bonne lecture !


Bises


Michel

Eglantine-Lilas 08/05/2013 09:08



 peut être qu'en cherchant bien je trouverais en librairie ce fameux livre !


merci Michel


bises