L'homme de la nuit

Publié le par Eglantine-Lilas

 

4572342292_30cce2433e.jpg

 

Je rentre à peine de voyage et déjà il me faut repartir pour une dernière enquête avant que je  puisse oublier les criminels et penser enfin à quelques loisirs. Demain aux aurores je dois prendre un train pour Lyon. Depuis quelques mois, dans le Rhône, outre des larcins, des crimes sont commis dans des villages un peu isolés. Le but de ce voyage est de retrouver trace de « L’homme de la nuit». Dénoncé de façon anonyme, il avait été arrêté et interrogé par les gendarmes dans des bourgs qu’il traversait mais sans qu’on puisse trouver quoique ce soit à son encontre. Les rapports précisaient qu’il se déplaçait la nuit, ne s’attardant pas longtemps dans les villages endormis mais qu’après  certains de ses passages, un crime était découvert.

En fait, à ce jour on ne  connaissait  que peu de choses le concernant.  Dans le dossier qui m’était confié je trouvai les renseignements suivants : il s’appelait Gabriel Lange, âgé de cinquante et un an, né de père inconnu et abandonné par sa mère alors qu’il avait cinq ans. Il avait traversé de nombreux  pays et beaucoup de frontières avant de retourner en France, son pays de naissance à en croire les papiers qu’il avait présenté à la gendarmerie.  Etait-il un marginal par choix ou par un destin qui l’avait malmené et entraîné dans cette errance ?

Cet homme fuyait-il quelque chose ou quelqu’un ? Nul ne le savait encore. Mon rôle consistait à le retrouver afin de dresser un portrait plus précis qui permettrait peut-être de cerner sa personnalité, éventuellement ses actions et pour cela je devais le retrouver rapidement. Coupable il fallait l’arrêter au plus tôt, non coupable, il était urgent d’explorer d’autres pistes.

Extrêmement fatigué par les nombreux déplacements professionnels que je cumulais depuis un certain temps, contrairement à mes habitudes où je profitais des voyages en train pour revoir mes dossiers, ce matin-là j’ouvris un livre acheté à la hâte sur le quai de gare pour me détendre car de rudes journées m’attendaient. Je feuilletai au hasard :

… « La jeune fille prend son vêtement, s'élance vers la porte pour s'y rendre, jette un coup d'œil machinalement par la fenêtre avant de sortir, il est dix-sept heures trente la nuit est déjà là. Il faut qu'elle vérifie les heures d'ouvertures du cimetière, internet va lui faire gagner du temps mais avant il faut rallumer l'ordinateur et patienter un instant ce qui n'est pas sa première qualité. Enfin l'écran s'allume et Google lui donne le renseignement: de 8 h à 18 h tous les jours, zut et triple zut, il est trop tard pour s'y rendre aujourd'hui…….. ».

Le sommeil me gagne mais je lutte pour garder les yeux ouverts et poursuivre ma lecture :   … « Particulièrement énervée, elle donne un coup de pieds dans les vêtements entassés au pied du divan. Il faudra peut-être que je m’y mette un jour dit-elle entre ses dents, mais pour le moment elle aimerait bien avoir une réponse.

La pesanteur extérieure se fait sentir dans l’appartement ou est enfermé le médecin. Ce soir il s’est vite assoupi dans un sommeil profond, fait de cauchemars. Il est dans une campagne aux environs de Paris, mais il ne situe pas le lieu. Il vient de procéder à une intervention difficile sur un accidenté de la route dont les jours étaient comptés, il se fraye un chemin ...».

A suivre.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pimprenelle 21/04/2013 17:07


Mais c'est drôlement bien d'avoir négligé un certain temps une partie de tes articles. Je vais pouvoir lire ta prose en entier.


Vite, j'y vais de ce clavier !


Bisous

Quichottine 10/04/2013 00:43


Bon je ne sais pas ce qui va suivre, mais, j'espère malgré tout que tout ne se terminera pas par un bain de sang.


Douce et belle journée à venir, Eglantine. Bisous.

flipperine 10/04/2013 00:20


vivement la suite

Solange 09/04/2013 21:42


Je reviendrai pour la suite. 

annielamarmotte 09/04/2013 17:41


à suivre donc...... 

Monelle 09/04/2013 17:27


Il me tarde de connaître la suite..... quel suspense !!!


Bonne soirée - bisous



jillbill 09/04/2013 09:07


Bonjour Eglantine, drôle de passe-temps que celui de tuer son prochain, peu importe le motif ma foi, à suivre, volontiers ! Bizzzzzzzzzz

Eglantine-Lilas 09/04/2013 13:43



 on s'amuse comme on peut ! je plaisante mais lorsque tu entends aux informations qu'on peut tuer avec atrocité
tout simplement parce qu'on est enervé ...que nous réserve l'avenir !!!!


bisous à toi