La grand'mère

Publié le par Eglantine-Lilas

5790799739_abb7478b59.jpg
Ce matin je me suis promenée dans les allées d'une librairie. J'aime ces moments passés à prendre un livre, le feuilleter, le reposer. D'allée en allée je découvre, je savoure ...et parfois je pars sans rien acheter, rien  enfin pas tout à fait,  le plaisir d'avoir dit d'un regard bonjour à certains auteurs... Accroché à un petit arbre fait par une main d'artiste, des feuilles multicolores tronaient au milieu d'un étal. Des poèmes étaient offerts au regard du chaland. J'ai retenu celui ci en cette veille du 2 novembre, jour des défunts. 
divers-008.jpg

Voici trois ans qu'est morte ma grand'mère,
La bonne femme, - et, quand on l'enterra,
Parents, amis, tout le monde pleura
D'une douleur bien vraie et bien amère.


Moi seul j'errais dans la maison, surpris
Plus que chagrin ; et, comme j'étais proche
De son cercueil, - quelqu'un me fit reproche
De voir cela sans larmes et sans cris.


Douleur bruyante est bien vite passée :
Depuis trois ans, d'autres émotions,
Des biens, des maux, - des révolutions, -
Ont dans les murs sa mémoire effacée.


Moi seul j'y songe, et la pleure souvent ;
Depuis trois ans, par le temps prenant force,
Ainsi qu'un nom gravé dans une écorce,
Son souvenir se creuse plus avant !

 

 

Gérard de NERVAL (1808-1855)

Publié dans Poésies

Commenter cet article

pimprenelle 07/11/2013 17:17


Oui, oui ! Merci d'avoir ressorti ce poème.


Bisous

Le Billet de Michel 02/11/2013 11:23


Pour avoir passé un grans moment de ma vie professionnelle en Librairie, j'ajouterai cette odeur particulière .....


Le poème est fort beau, tout en sensibilité.


Merci Eglantine


Bises - Michel

Eglantine-Lilas 11/11/2013 15:20



 tu as raison j'ai oublié l'odeur ...mais ...pas dans toute les librairies 


bisessss



fmarmotte5 02/11/2013 11:19


Merci de citer Nerval, un poète qui a marqué mon adolescence avec "El Desdichado" ..."Je suis le ténébreux, le veuf , l'inconsolé..." Passe un bon week-end.

Eglantine-Lilas 11/11/2013 15:19



 J e suis le veuf....ça oui sinon je n'ai pas trop de mémoire concernant Nerval ...mais chut ne el dis pas à
tout le monde...



Monelle 02/11/2013 10:03


Un très joli poème de G. de Nerval plein de tendresse !!


Bon week-end ! Gros bisous

Eglantine-Lilas 11/11/2013 15:15



 je l'ai découvert en cherchant un livre !!!


bises



Marizou 01/11/2013 20:26


Les grands chagrins sont souvent silencieux, voire invisibles.

Eglantine-Lilas 11/11/2013 15:14



 nous ne réagissons pas tous de la même façon



Solange 01/11/2013 20:01


La peine ne se traduit pas toujours par des larmes.

Eglantine-Lilas 11/11/2013 15:14



 tout dépend des caractères ...



flipperine 01/11/2013 16:44


un joli poème et il est vrai que l'on ne pleure pas forcément quand on est près du cercueil face au public dirons nous mais qu'on pleure seul

midolu 01/11/2013 15:33


Je partage l'avis de Jill et le sentiment du poète. 


Et j'aime aussi flâner dans les librairies, enfin ... dans celles qui restent ...


Merci Églantine. 


Bisous doux

Nina Padilha 01/11/2013 15:31


Les grandes douleurs sont muettes...
Bisous !

jill bill 01/11/2013 15:25


Bonjour mère-grand... Oh oui les allées d'une librairie, j'aime aussi même si je consomme souvent de la BD.... Ben oui ce ne sont pas ceux qui reniflent le plus fort aux
enterrements qui sont les plus fidèles à la mémoire de leur mort ensuite... Merci, bises, jill