La Religion

Publié le par Eglantine-Lilas

 

Tulips    

 

Tout ça c’est la faute d’Enriqueta qui nous a envoyé vers nos bibliothèques et de Jeanne qui voulait savoir de quel livre préféré sortait mon « rat de bibliothèque ». Si, si je vous assure et comme j’ai beaucoup de livres préférés j’ai commencé avec mon plumeau à enlever un peu de poussière ici ou là.


Sur une étagère, dans leur couverture blanche immaculée, je me suis attardée sur sept livres traitant de sept religions différentes. Peu avant mon arrêt d’activité professionnelle, j’avais craqué pour cette collection me disant que la retraite était le moment propice pour m’instruire à défaut de me convertir, sur les autres religions dont j’entendais parler sans en connaitre grand-chose...que par ouï-dire !


Le temps a passé, j’ai feuilleté quelques fois, jamais lu vraiment, d’où ces couvertures toujours blanches et immaculées...comme mon manque de connaissance.


De religion catholique je vais dire par naissance, peu pratiquante depuis que je vis sur le continent, ma foi « par héritage » est pourtant intacte, mes rapports avec « mon Dieu » étant peut être un peu particuliers mais me connaissant depuis longtemps maintenant je sais qu’il est indulgent à mon égard. De cette foi j’essaye de pratiquer ce que je crois être « la charité chrétienne » certes matérielle lorsque c’est possible mais aussi celle morale qui est aussi tout aussi importante.


En Corse ou j’ai grandi, la petite Chapelle de notre village était aussi fréquentée que l’école du village et pendant la guerre j’ai même été enfant de cœur pour remplacer les garçons du village qui préféraient aller vadrouiller dans la campagne ! De cette vigueur de la foi catholique romaine,  de cette ile placée sous la protection de la Vierge Marie, de ces cérémonies,  processions, de la célébration des saints, il m’en reste quelque chose c’est certain et qui retrouve une ardeur nouvelle lorsque je retourne dans le village de mon enfance.


Nous avons transmis à nos enfants à leur naissance non pas notre foi qui est pour moi quelque chose de personnel, mais notre religion libre à eux d’y adhérer ou pas en devenant adulte...Certes on peut dire qu’en quelque sorte nous les « orientions » car nous aurions pu aussi attendre l’âge ou ils seraient en compréhension  de choisir eux-mêmes je le concède...on transmet sans doute toujours je pense un certain héritage que nous soyons croyants ou pas d'un certain Dieu.


Notre maison a été pendant de très nombreuses années un lieu de rencontres et de partage, un peu moins depuis un certain temps ou les années s’additionnent aux années. Certes nous aimions « la ripaille » mais pas que ça, les cœurs se sont épanchés dans la joie, la peine et la tolérance pour nos amis et les amis de nos enfants où certains trouvaient une écoute dont ils avaient besoin. Ces moments furent heureux et les religions différentes de la nôtre de certains de nos amis n’a jamais été un problème ni sujet a affrontement. La tolérance et l’acceptation d’eux vis-à-vis de nous, comme de nous vis -à vis d’eux, étaient les maitres mots. Si nous étions amis c’était avec ce qui nous rassemblaient mais aussi avec nos différences.


Aujourd’hui imaginons qu’un de mes proches me dise « qu’il veut se convertir » et quelle que soit la religion choisie, est ce que ma compréhension serait toujours aussi spontanée ?

 

Vaste question ou j’ai envie de répondre sans prendre le temps de la réflexion Non...Alors pourquoi ?

On dit mais que ne dit-on pas «  qu’une religion est une secte qui a réussi »...donc je crois que surgirai dans ma tête spontanément la peur de l’endoctrinement et surtout la peur de l’excès dans la pratique...car comme en politique les hommes qui propagent la bonne parole « l’adaptent » à leur soif de pouvoir et à leurs propres besoin.


Puis viendrai sans doute le temps du questionnement pour comprendre le pourquoi du comment, le cheminement qui a mené jusque-là...et la certitude que la personne concernée reste maître et lucide dans ses pensées car je crois profondément qu'on peut croire en un Dieu sans perdre son propre pouvoir de raisonnement.


 

Ensuite un jour sans doute... viendra « l’acceptation » sans condition, car lorsqu’on aime quelqu’un on continue à l’aimer quand bien même on ne partage pas ses choix.


Vaste question pour un dimanche mais je vous le dis c’est la faute d’Enriqueta et de Jeanne lol !

 

 

Publié dans Carnets

Commenter cet article

Quichottine 23/07/2014 10:35


J'espère que mon commentaire est passé... :)

Eglantine-Lilas 24/07/2014 09:04



 il est passé ...



Quichottine 23/07/2014 10:35


J'aime beaucoup ta façon de voir et j'ai fait de même avec mes enfants.


J'ai aimé m'intéresser aux autres grandes religions du monde et je me suis demandé pourquoi elles ne pouvaient pas vraiment cohabiter en paix.


Les extrémismes font beaucoup de mal, quelle que soit la foi dont ils se disent garants.


Passe une douce journée. Bises.

Eglantine-Lilas 24/07/2014 09:06



 sujet délicat ...mais certains évènements nous donnent parfois matière à reflexion 


je t'embrasse



fmarmotte5 21/07/2014 15:02


Un point de vue courageux. Bonne soirée.

Eglantine-Lilas 22/07/2014 14:03



 des questions parfois ...avec des réponses difficiles à trouver !



fanfan 21/07/2014 13:02


Je me pose les mêmes questions que toi, ici en Corse la religion est présente partout même si nous l'arrangeont à notre manière de  vivre . Et sans être spécialement croyante ni pratiquante,
j'aime bien nos traditions  religieuses qui font le ciment d'un peuple .


Bonne semaine

Eglantine-Lilas 22/07/2014 14:03



 je souris parce que vois tu c'est pour ça que j'ai parlé de rapports un peu particuliers avec Dieu ...je crois
que je reste impreignée avant tout des pratiques religieuses que j'ai connues enfant et ça n'a rien a voir avec la lecture sérieuse que pourrait être celle de la blible ! c'est plutot une
atmosphère villageoise dans laquelle j'ai grandi jusqu'a l'adolescence  et que je retrouve quand je retrourne
au pays ! il y une ferveur spéciale et ça me convient !


bonne fin de journée



Marizou 21/07/2014 08:50


Je trouve très étrange que les "grandes" religions qui prônent généralement l'amour du prochain pratiquent souvent la guerre. Cela n'empêche pas le questionnement personnel au sujet de
Dieu.

Eglantine-Lilas 23/07/2014 09:31



 les idées sont toujours bonnes ...ce qu'en font les hommes ça c'est autre chose ...



leobio 20/07/2014 21:54


J’ai lu avec attention tes interrogations. Belle franchise ! Nous avons le même point de départ…
Néanmoins, « chercher Dieu » a été et est encore ma grande préoccupation. « Dieu est silence » pour moi. Je dois confondre « foi » et « raison ». Je
n’ai pas cette chance de « croire ». Je suis donc « un agnostique »… Je marche modestement « dans les pas du Bouddha… » Ce n’est pas une religion ; mais une
philosophie de vie. J’y trouve mon bonheur. C’est déjà beaucoup ! Merci pour ton déclic. LamiB.

Eglantine-Lilas 23/07/2014 09:38



 avoir une philosophie de vie si elle va dans le respect des autres moi je dis que c'est bien pour soi et pour
notre entourage 


pour certains nous avons besoin de croire avec plus ou moins de foi a un être suppérieur pour d'autres ils vont leurs bonhomme de chemin trouvant leur force ailleurs...mais qu'importe à chacun
son chemin ... 


au nom des religions tant de personnes continuent a etre tués....


merci de ta visite j'en suis heureuse et à bientot peut être 


amities


 



Monelle 20/07/2014 17:43


La religion est un vaste sujet. Personnellement j'ai perdu le peu que j'avais lors du départ de ma fille de 23 ans, elle avait tant de choses à vivre encore !!!


Je respecte les autres religions - les vrais !!


Bonne soirée - gros bisous


Monelle

Eglantine-Lilas 20/07/2014 17:53



 Monelle j'avais cru comprendre au travers de certains écrits mais je n'étais pas sure


23 ans...juste une fleur qui s'ouvre à la vie et jamais on ne peut sans remettre


je t'embrasse tres tres fort 



mamazerty 20/07/2014 17:01


si je crois en la force d e vie , qui peut s'appeler Dieu si on veut et si j'ai reçu moi aussi une bonne connaissance de la religion catholique, si j'ai suivi assez d'émissions à la télé pour en
savoir un peu d'autres religions monothéistes, je suis aussi de très près les ravages sectaires et leurs mensonges étonnants pour embobiner les crédules ou les souffrants.


Aussi je m'insurge contre le fait qu'on puisse comparer une religion (elles sont toutes à la base d'amour ,respect et d e partage jusqu'à ce qu'elles soient devenues bien vite des armes de
propagande politique)  et une secte (mots d'ordre:manipulation et soumission.....et fric)....


 


Tu nous offres une belle définition de ce que tu vis sous le terme de foi et j'admire ....moi ce qui me fait peur pour mes enfants c e n'est pas qu'un jour ils épousent une autre religion que le
catholicisme, c'est l'intégrisme, intégrisme religieux quelle que soit la religion, intégrisme politique,bref les antipodes des notions d e respect et d'écoute que j'aurai pu leur inculquer....


belle réflexion que tu as souhaité partager ici.


Bisous

Lenaïg Boudig 20/07/2014 15:18


  Bonjour Eglantine mère-grand ! Solide, claire et lucide réflexion sur tes rapports avec les religions que voici !
Même héritage et tradition catholique pour moi, pas de fréquentation de l'église et beaucoup d'interrogations sur Dieu, pour faire court. Accepter qu'un de ses enfants épouse quelqu'un d'une
religion différente ne poserait pas de problème tel quel, pour moi ou mon entourage, mais que l'enfant soit en quelque sorte contraint d'embrasser une autre religion pour pouvoir se marier avec
la personne qu'il aime, là ce serait le désaccord et l'inquiétude ... Gros bisous, à plus tard.

Eglantine-Lilas 20/07/2014 17:43



 merci Hélène d'avoir pris le temps d'exprimer ces sentiments... 


prends soin de toi


je t'embrasse



Patrick. 20/07/2014 13:54


Mon Dieu!!! S'il n'y avait des millions de morts déjà répertoriés, je dirais de nos religions: ces conneries du Passé.... Mais là, le Chemin du Désamour et de la Haine se diversifie encore
et plus encore ces jours. Aux religions, mensongères imbéliles s'annexent l'égoïsme matériel, la connerie (dont la mienne) et ces merveilleuses divinités politicardes profondément
débiles...  Non je ne trierai ps le panier de celles et ceux qui Nous débilisent.


Je continuerai à nier les cons; en fait les intolérants ces cons profonds que chacun de Nous a en lui.


Venir chez Vous sans méfiance me plait; en plus, de vos belles "tables" conviviales, vos mots m'apaisent, et vos regards gorgés de Famille, chez vous ou en com., sont
miel et lavande.


Merci chère Voisine du Sud...


Pat.

Eglantine-Lilas 20/07/2014 17:41



 je souris en te lisant et j'ai du mal meme sans te connaitre à imaginer de la connerie dans tes pensées. je nie
les mêmes cons que toi mais si chacun de nous en a une pincée en soi on ne peut pas être parfait d'ailleurs cela serait aussi un "extreme" fortement embetant  chez d autres c'est par tonne qu'on pese celà..


je suis heureuse que tu viennes à ma table, la porte n'est pas fermée à clé tu as juste à la pousser...zut j'ai tutoyé ! promis la prochaine fois je reprends le Vous 


 


bonne soirée voisin ! chez moi l'orage se prépare ...