Le banc

Publié le par Eglantine-Lilas

le-banc.jpg

 

Photo de Manzelle Fanette

 

Ce matin le paysage était gris-blanc. Le soleil ne pointerait probablement pas son nez derrière la couche de nuages avant plusieurs jours. J’étais parti pour ma promenade matinale comme d’habitude mais je ne pouvais faire de halte sur mon banc préféré, recouvert de la neige qui était encore tombée cette nuit. Je pris appui sur l’arbre le plus proche pour me reposer un peu.

 

Je ne saurai dire si ce qui m’entourait me procurait joie ou tristesse. Le plaisir de voir cette neige, le silence ouaté juste troublé par les petits flocons qui tombaient par moment des arbres, me réjouissaient et en même temps ce voile mi gris mi blanc, m’angoissait. Une maison sur ma droite semblait désertée depuis l’arrivée de l’hiver pourtant à bien regarder on pouvait peut être apercevoir une légère fumée.

 

Je regrettai d’être parti sans prendre avec moi un thermos de thé bien chaud, ce que je faisais pourtant souvent lors de mes promenades. Je me tournai vers l’entrée de la forêt, là où j’aimai m’enfonce et je constatai que des promeneurs plus matinaux que moi avaient emprunté le chemin à voir le nombre de pas, de tailles différentes,  qui avaient laissé des traces dans la neige.

 

Je ne sais pourquoi mais ce matin-là je me sentais morose, et j’hésitai entre rebrousser chemin et ou avancer au moins jusqu’au prochain banc. Un petit moineau s’approcha cherchant sa pitance, sans doute habitué aux miettes que laissent tomber les promeneurs.

 

Alors que j’essayai de m’approcher doucement pour ne pas le faire fuir mon regard fut attiré par une tache qui me sembla rouge, au pied du banc. Je m’approchai un peu plus et je constatai que ces petites taches se retrouvaient de façon régulière dans la neige et je décidai de suivre leur parcours bien que cela me fit aller à l’inverse de ma destination première.

 

De taches en taches j’avançai ainsi sur le chemin de traverse pendant deux kilomètres environ, la neige ne facilitai pas ma marche mais ma curiosité avait pris le dessus sur mon malaise premier. J’arrivai ainsi en vue d’un lavoir. Je le contournai doucement pour ne pas glisser, les yeux au sol me demandant sur quel cadavre allais-je finir par tomber. Soudain je trébuchai et failli m’étaler de tout mon long.

 

Je m’agrippai comme je pus au rebord du lavoir le temps de reprendre souffle. Une épaisse couche de glace recouvrait l’eau et pourtant il me semblait voir une forme compacte au milieu du lavoir. Je frissonnai sans savoir si c’était de peur ou de froid. Allais je m’entêter à trouver une explication ou n’était-il pas plus prudent de rebrousser chemin ?

 

Un grand rire à ce moment-là, éclata dans mon dos :

 

- N’ayez  crainte mon ami, nul cadavre dans ce lavoir !


Avec un effort surhumain je me tournai vers le coté d’où m’était parvenue la voix sans arriver à émettre un seul mot

 

- Heueu…

 

- Venez prendre un thé pour vous remettre de vos émotions, j’habite la maison juste à côté, quant aux taches que vous avez sans doute pris pour du sang, ce ne sont que des taches de chocolat, semez par mes garnements qui s’ennuyant, voulaient voir combien de « pigeons » ils pourraient attraper !

 

Je respirai à plein poumon malgré le froid et retrouvai mes esprits :

 

- Il faudra dire à ces enfants que la saison de la chasse est fermée ! ouf me voici soulagé, c’est avec plaisir que j’accepte votre proposition de thé !

 


6721267553_52c187604d.jpg

      *Ce texte est une pure fiction inspirée par la photo

d'un banc sous la neige.

Commenter cet article

Le Billet de Michel 10/10/2013 09:44


Bravo


Bises


Michel

Eglantine-Lilas 17/10/2013 17:10



 merci ami


toujours en retard tu as remarqué ...mais comment je me débrouille !!!


bisous



Marizou 10/10/2013 09:21


Parfaite équation entre la photo triste de ce banc déserté et votre imagination !

Eglantine-Lilas 17/10/2013 17:09



 ce paysage est plutot triste effectivement ...la souris sur le clavier a fait le reste !



flipperine 09/10/2013 19:01


vraiment quelle idée de la part de ces enfants et tu as bien réussi à ne pas tomber c'est une chance mais profitons du soleil que nous avons encore avant de voir la neige

Eglantine-Lilas 10/10/2013 08:12



 rassure toi ce n'est qu'une fiction ...



Monelle 09/10/2013 16:53


Quelle frayeur ! Mais tout finit bien c'est le principal !!! Tu nous a offert une histoire !


Bonne fin de journée - gros bisous



Eglantine-Lilas 10/10/2013 08:12



...juste une histoire !


bises



Solange 09/10/2013 16:43


Drôle de blague à faire, mais inoffencive.

Eglantine-Lilas 10/10/2013 08:12



 juste imaginaire la blague



fmarmotte5 09/10/2013 16:37


Avant de s'y asseoir on amènera un petit coussin en essuyant la neige ça peut être presque confortable pour un brin de conversation?

Eglantine-Lilas 10/10/2013 08:14



 le petit coussin ...chauffant de surcroit ma semble une bonne idée ...



jill bill 09/10/2013 16:31


Et dire qu'on a été môme mère-grand, piéger les adultes un réel plaisir, lol... allez bois ce thé chaud et remets-toi de tes émotions.... Bises de jill

Eglantine-Lilas 10/10/2013 08:15



 t'as vu pas de cidre avec ce froid ...juste une histoire imaginaire !!!


bisous



Nina Padilha 09/10/2013 15:43


Mauvaise blague, quand même !
Brrrrrrrrrrrrrrrrrr !
Bisous !

Eglantine-Lilas 10/10/2013 08:15



 tu sais parfois il faut bien inventer des histoires un peu bizarres !


bises