Le bibliophile

Publié le par Eglantine-Lilas

 

Parez à naviguer pour 

 

Le jeudi en poésie de Croqueurs de mots, 

 

Jill Bill à la barre !

 

 

305579533_2b39c9c3df.jpg


Ce n'était pas quelque tableau de l'école flamande, un 
David-Téniers, un Breughel d'Enfer, enfumé à n'y pas 
voir le diable.

 

C'était un manuscrit rongé des rats par les bords, d'une 
écriture toute enchevêtrée, et d'une encre bleue et rouge.

 

- " Je soupçonne l'auteur, dit le Bibliophile, d'avoir 
vécu vers la fin du règne de Louis douze, ce roi de pater-
nelle et plantureuse mémoire. "

 

" Oui, continua-t-il d'un air grave et méditatif, oui, 
il aura été clerc dans la maison des sires de Chateau-
vieux. "

Ici, il feuilleta un énorme in-folio ayant pour titre le 
Nobiliaire de France, dans lequel il ne trouva mentionnés 
que les sires de Chateauneuf.

 

- " N'importe ! dit-il un peu confus, Chateauneuf et 
Chateauvieux ne sont qu'un même château. Aussi bien il 
est temps de débaptiser le Pont-Neuf. "


 

Aloysius BERTRAND   (1807-1841)

 

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article

Monelle 22/05/2014 18:46


Débaptiser le Pont Neuf ? Drôle d'idée quand on pense qu'il est le plus vieux pont de Paris !!!


Bonne soirée - gros bisous


 


             

rouergat 22/05/2014 16:17


Bonsoir Eglantine 


J'ai bien aimé le texte d'Aloysius ainsi que la photo de Paris


 

fmarmotte5 22/05/2014 15:26


Jolie évocation d'un roi qui ne fut pas renié par la Révolution, quand au mot c'est tout une histoire en lui-même plus érudit qu'un bibliothécaire, discret et humaniste sans doute. Bravo.

Marizou 22/05/2014 09:56


Aloysius Bertand, l'auteur de "Gaspard de la Nuit" !

jill bill 22/05/2014 08:28


Coucou mère-grand... Déjà quel prénom Aloysius, digne de la cour de récré, que je découvre... Ah votre Pont-Neuf... tout un poème ! Merci à toi, bises de jill