Le Quichotrain

Publié le par Eglantine-Lilas

 6410163079_a763841d3f.jpg

 

Le chef de gare avait actionné la cloche pour avertir les voyageurs qui se trouvaient dans la salle d’attente, que le petit train allait entrer en gare. Chacun d’eux regroupa ses affaires et sorti sur le quai. Après un peu de précipitation et de bousculade pour monter dans les wagons, le chef de gare pouvait maintenant prendre son sifflet et  émettre un long sifflement, autant que lui permettait son souffle, et le petit train pu démarrer.

 

Voilà plusieurs jours que le « Quichotrain » qui n’avait rien avoir avec l’Orient Express vous vous en doutez, avait pris non pas la route mais le   "rail " et je me demandai avec inquiétude quand et  comment j’allais pouvoir le rattraper. Loin des dorures et des fastes du fabuleux train, on disait qu’il avait pourtant ses propres richesses et il me tardait de pouvoir les découvrir.

 

Comment avais-je pu rater le départ de ce train ? A force de courir de droite à gauche, par ci par là, un coup d’œil par-là, un coup de main à l’un, un peu d’amitié à l’autre, j’avais perdu l’habitude de regarder l’horloge et le temps passa plus vite que je n’aurai voulu. Et puis la fatigue sans doute, je m’étais assoupie ou nul ne pouvait me voir. Je voyageais beaucoup,  mais comment faire il y avait tant de « wagons » dont il fallait s’occuper. Il y en avait surtout deux très importants : « Le Wagon-famille » et le « Wagon-amis ». Il n’était absolument  pas question de ne pas s’occuper ni de l’un ni de l’autre, mais il n’était pas non plus question que je ne parte pas à la découverte des trésors contenus dans le Quichotrain.

            Pour ce voyage je pris avec moi ma petite souris, elle m’était d’une très grande utilité et c’est grâce à elle que je découvris le prochain arrêt du petit train. Je pris juste un petit bagage à mains, il avait tellement de poches que j’arriverai bien à y caser tout mon nécessaire, d’autant qu’il était un peu magique et arrivait à compresser ce qui était le plus embarrassant…mon ordinateur, comment mon bagage savait faire ça ? Je ne cherchai surtout pas à comprendre, de toutes les façons, cela me dépassait.

            Ouf ! Me voici enfin en attente sur ce quai…un chuintement…les portes s’ouvrent…enfin je peux m’asseoir, dans le premier wagon, tant je suis fatiguée. Je ferme les yeux un instant, le temps de reprendre souffle et bien entendu je m’endors. Un petit rayon de soleil me caresse le nez, j’entends des chuchotements discrets des autres voyageurs, certainement pour ne pas me réveiller, il est temps que  je me secoue… Lorsque j’ouvre les yeux en face de moi au-dessus de la porte il est indiqué « Wagons des amis »…et avec bonheur j’entrevoie des visages tels que je les ai  imaginés au fils des jours, derrière l’écran de mon ordinateur…Je peux maintenant bercer par le balancement du train, me plonger dans le roman d’une amie (qui est certainement quelques pars dans ce wagon)…La Tour RIGALIN vous connaissez ? Non ? Promis je vous en reparlerai très bientôt…

Commenter cet article

annielamarmotte 01/06/2012 23:45


vive ton Quichotrain..... 

Eglantine-Lilas 02/06/2012 07:57



merci ...ce train est très agréable ...



cathou 01/06/2012 23:41


lol merci pour le clin d'oeil

Eglantine-Lilas 02/06/2012 07:57



pas de quoi ...



Pyrausta 01/06/2012 09:18


Humm! J'aime bien la maniere que tu as de nous emmener avec toi dans ce train.Je vais monter dans ton wagon, si tu es d'accord.Je ne ferai pas de bruit, je tournerai les pages de mon livre
silencieusement,contente de partager un moment particulier du rêve et de la poésie

le ch'timi 29/05/2012 00:02


Ben ! Voià ! j'ai pris le bon wagon..et oui ! je ne peux plus conduire la locomotive!!


J'attends la suite..


ah ! ce train endiablé..


Bises


Patrick

Eglantine-Lilas 01/06/2012 16:23



sois le bienvenue ...il y a un temps pour tout dans la vie il faut parfois laisser conduire les autres


c'est bien aussi de se laisser conduire...


bises



Galet 28/05/2012 22:46


Je discutais avec Quichottine lorsque je t'ai vue monter dans le wagon. Tu t'es endormie si vite que tu ne m'as pas vue approcher, mais j'ai écouté les mots que tu laissais échapper dans ton
sommeil, et je me suis dit qu'il devait être bon de t'avoir pour amie...

Eglantine-Lilas 30/05/2012 13:26



que c'est gentil tout ça ...hé oui a mon age un peu de fatigue et somnole vite


vois les belles rencontres qu'on fait grace au train de quichottine ...merci



Liliane 28/05/2012 22:38


Une très belle écriture avec une superbe photo ! C'est très joli. Bravo.
Bonne soirée.

Eglantine-Lilas 30/05/2012 13:24



merci tes compliments me touchent ..
l'idée de ce quichotrain par Quichottine me plait beaucoup ...



Mamychachat 28/05/2012 13:52


Toc toc ... j'peux entrer ?


J'arrive de chez Quichottine et je te lis ... avec un grand plaisir !


Comme toi j'aime imaginer le visage, la vie de mes amis derrière leur écran, dans leur univers ...


Merci pour ton Quichotrain et ce beau texte.


A bientôt


Bisous

Eglantine-Lilas 28/05/2012 16:41



mais bien entendu que tu peux entrer avec le plus grand plaisir , viens on te fait une place


bonne apres midi


bisous



Mistigris 28/05/2012 13:50


bonjour, je viens de chez QUichottine, belle histoire, et je me suis laissée "prendre" avec la souris ! eh oui un chat çà adore les souris ! enfin
rassurs-toi juste les voir, pas les croquer ! MIAOUUU !!!!!!!!!!!!!!!

Eglantine-Lilas 28/05/2012 16:42



j'y compte bien que tu ne vas pas croquer ma souris ..je serai perdue sans elle


bienvenue dans mon antre et dans mon wagon des amis ...



LADY MARIANNE 28/05/2012 13:18


bravo pour pour ce beau quichottrain !
je viens de la gare centrale de chez  Quichottine --
des wagons à ne pas délaisser !!
bon lundi férié - bisous !

Eglantine-Lilas 28/05/2012 16:44



merci à toi de ta visite et merci à Quichottine de m'envoyer des amis ... j'ai un wagon un peu elastique ...


il grandit au fur et a mesure des amitiés


bises



canelle56 28/05/2012 11:58


Hum....je te suis ....sourires


Bonne journée à toi


Bises

Eglantine-Lilas 28/05/2012 16:46



viens il y a de la place et le voyage est si agréable...


bises