Noël en Provence

Publié le par Eglantine-Lilas

       5536779237_3dc5514c70.jpg

Etiennette s’activait de bon matin ! C’est que nous sommes déjà le 4 décembre et elle avait tant à faire avant la veillée de noël. La période « calendale » commençait ce 4 décembre et ne se terminera que le 2 février, le jour de la chandeleur. Elle tenait à ces traditions provençales et ce n’est pas à son âge qu’elle allait changer.

Si le blé planté le jour de la Sainte Barbe pousse haut et vert, l’année sera prospère pour toute la maison disait sa mère et sa grand-mère et pour rien au monde elle n’aurait oublié. Comme il fallait un peu de renouveau d’une année sur l’autre, elle choisit trois coupelles qui n’avaient jamais servi, (c’est qu’il y en avait de la vaisselle et du linge dans ses armoires qui lui venaient de famille), un peu de coton, le blé qu’elle avait mis à tremper la veille et elle commença son semis.

Ensuite elle chercha un coin bien éclairé mais sans que le soleil arrive dessus pour qu’il  ne dessèche trop vite le blé. La mercière lui avait vendu un beau ruban rouge qu’elle mettra autour du blé lorsqu’il aura poussé assez haut. Pour le moment il allait dormir dans le tiroir du buffet provençal pour qu’elle puisse le retrouver facilement le moment venu.

Le soir de noël  les trois coupelles, prendront place sur la table pour  le gros souper.  Pour le rappel de la Trinité, la table   est recouverte de 3 nappes blanches, celle du dessous étant la plus grande, la deuxième un peu plus petite et la 3eme plus petite que la seconde( après chaque repas du 24 et 25 décembre on enlevera une nappe). 3 chandeliers blancs allumés et les 3 soucoupes de blé germé de la Ste Barbe compléteront la table.

Les traditions évoluent avec le temps dans les familles en ce qui concerne le gros souper qui était servi avant de se rendre à la messe de minuit mais Etiennette y tenait encore.  Certes les messes avec les crèches vivantes dans sa région attiraient beaucoup de monde ce soir-là, mais de la symbolique du repas se disait-elle il n’en restait plus grand-chose. D’ailleurs elle-même avait besoin de se rafraîchir la mémoire en ressortant son petit cahier d’écolier qu’elle avait commencé alors qu’elle n’était qu’une gamine.

 Le gros souper est paradoxalement composé de 7 plats maigres en souvenir des 7 douleurs de Marie, il est servi avec 13 petits pains suivi des 13 desserts représentant la Cène avec les 12 apôtres et Jésus. Les plats maigres diffèrent d'un coin de Provence à l’autre. Pour sa famille cette année elle a préparé son menu : gratin de carde,  l'anchoïade et son  céleri, épinards et morue, sans oublier la soupe à l'ail … et les treize desserts seule signe d’abondance.

Les treize desserts sont dégustés au retour de la messe, ils resteront sur la table pendant les 3 jours suivant :

-  les 4 mendiants, figues sèches, amandes, raisins secs et noix,

-  les dattes,

- les nougats, noir et le blanc

- la pompe

- la pâte de coing

- les fruits frais : mandarines, oranges, poires, raisins et melons d'hiver …et le vin cuit !

Activons, activons Etiennette, il n’est plus temps de rêvasser il reste tant à faire. Il est temps de se préparer pour aller faire un tour sur le marché de noël et comme toutes les années acheter un ou deux santons pour compléter la crèche.  Heureusement que la maison dispose d’une grand pièce avec une cheminée où se réunira la famille car d’une année sur l’autre la crèche prend de plus en plus de place pour le bonheur des petits et des grands et il ne faudra pas oublier "le cacho-fio" ce soir là...bon on y pensera demain.

Bonnet, écharpe, gants, en route le temps presse…

 

Réédition 2015. 1ere édition 2012

 

 

 

Commenter cet article

Santounette 10/01/2016 13:05

Je les connais bien ces 13 desserts, la gourmande que je suis les a déjà tous goûté et la pompe quel délice.
Un vrai régal.
Pour le blé de la Sainte Barbe pas moyen de le faire pousser avec mon gros minou qui veut absolument le manger.

pimprenelle 22/12/2015 16:46

C'est toujours aussi agréable de te relire. Tiens, tu devrais nous remettre tes article plus souvent. Non, non, je ne dis pas qu'il faut que tu sois à l'hôpital plus souvent, hein ! Juste que j'aime te relire. Et c'et vrai qu'il y a bien des articles que j'aimerais revoir.
Gros bisous Eglantine.

Eglantine 22/12/2015 18:25

je te fais un grand sourire c'est toujours agréable de te lire ! joyeuses fetes mon amie et grosses bises

flipperine 22/12/2015 14:30

il faut respecter les traditions

marizou 22/12/2015 08:59

J'apprécie ce rappel des treize desserts de Noël.

Solange 22/12/2015 01:12

C'est intéressant de connaitre les traditions de Noël dans différents pays.

colettedc 21/12/2015 20:26

Oh ! J'ai lu cela avec intérêt Monique et la vidéo également ! Merci à toi ! Bonne fin de ce jour et agréable et douce semaine : Joyeux Noël ! Bises♥

ZAZA 21/12/2015 14:31

Une très belle réédition M'ame Églantine. C'est magnifique. Bises et bon lundi !

Nell 21/12/2015 14:02

J'ai toujours adoré ces traditions familiales. En Provence ce doit-être si beau aussi. Très joyeux Noël, mère-grand, et bonne, très bonne année 2016.

jill bill 21/12/2015 10:40

Ah tout faire maison et pour une grande tablée pas le temps de rêvasser en effet.... ;-) je connais ces desserts sauf la pompe à huile... alors à chacun son Noël dès l'instant qu'il soit bel et bon ! Bises de JB

Clio 09/12/2012 12:30


Bonjour Eglantine.Ah que j'aime ces récits ! J'avais , il y a déjà plusieurs années , souhaité passer un vrai Noël en Provence , mais ça ne s'est jamais fait .


Avec l'âge ( hé oui ) , je deviens plus "cocoon" surtout quand on voit nos derniers hivers. Il y a encore eu des pluies verglaçantes cette nuit , ici .


Je te souhaite un bon dimanche . Grôôss bisous **



Eglantine-Lilas 10/12/2012 08:57



 noel est pour beaucoup de régions le moment de faire revivre les traditions mais à noel plus que le reste du
temps ...bisous