Pêcheur de crevettes

Publié le par Eglantine-Lilas

1031073695_ebecb90112.jpg

 

J’ai découvert, il y a quelques jours aux informations de TF1, le « pêcheur de crevettes à cheval" et j’ai beaucoup aimé ce reportage. Mes recherches sur internet m’ont menées jusqu’en Belgique. Hé non ! Pour le moment je n’y ai rencontré aucun visage connu, ni Jill, ni Francine pas plus qu’Eliane, mais je ne désespère pas de les y rencontrer, se prélassant sur une plage … à proximité de la ville de Oostduinkerke.

 

Les pécheurs de crevettes à cheval, ont failli disparaître dans les années 50 et ils sont très peu nombreux de nos jours à faire ce métier. La pêche de crevettes à dos de cheval  (pour la plupart de robustes et gros chevaux de labour)  se pratique à marée basse, à partir d'avril jusqu'octobre, pendant environ deux heures (une heure avant et une heure après cette marée).

 

« Le principe de cette pêche est qu’il faut étendre un bahut muni d’un grand filet sur une largeur d’environ 10 à 15 mètres sur la plage. Le pêcheur monte ensuite sur son cheval qui porte sur son dos 2 gros paniers d’osier qui serviront à recueillir les crevettes. Chaque pêcheur connaît parfaitement le tracé de son parcours. Le pas du cheval et les vibrations du bahut vont lever les crevettes enfouies dans le sable ! »[1]


De temps à autre, pêcheur et cheval sortent de l'eau pour vider le chalut et en transvider le contenu dans les paniers fixés des deux côtés aux flancs du cheval. Je vous emmène avec moi sur une plage, pour assister a ce merveilleux spectacle ?

 

 

 

 



[1] Source : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/11/09/1781966_et-si-on-pechait-la-crevette-a-cheval.html

Publié dans New's

Commenter cet article

leblogdhenri.over-blog.com 15/06/2012 10:26


Bonjour Eglantine,


C'est ma première visite mais je reviendrais. Merci pour ce beau reportage et cette vidéo. Je ne connaissais pas du tout ce genre de pêche, comme quoi il n'est jamais trop tard pour
apprendre. A Bientôt Bises bien amicales.


Henri.

Eglantine-Lilas 15/06/2012 12:27



merci Henri je suis très heureuse de ta visite...tu veux bien que je m'invite chez toi un de ces jours ...


à tres bientot ...



Eliane 09/06/2012 19:17


Bonsoir Eglantine, merci pour cet article, oui j'avais déja vu ce procédé.   Une journée chargée courses et autres,
mais me voici entre nuages et soleil,petit moment de calme
pour te souhaiter une belle soirée et gros bisous > a demain

Eglantine-Lilas 09/06/2012 20:23



j'ai vraiment aimé vour ça ..j'avais du déja en entendre parler mais j'avais oublié certainement..


bon dimanche à toi


à demain


bises



* Viviane * 09/06/2012 15:00


Hihihi ... la pêche aux crevettes (grises bien sûr !) à cheval, c'est pour les fainéants !!! ... Oui madame, moi je l'ai fait à Oostduinkerke quand j'étais jeune  avec ma maman
... mais pas à cheval ... à pieds !!! Ouais ouais ouais. On s'était inscrites dans un club et le matin on partait effectivement à marée basse (fallait pas louper l'heure pour rentrer sous peine
de se laisser très vite envahir par la marée montante !) ... on tirait toutes les deux un filet arnaché à des ferrailles qui râclaient le sable et qui faisait remonter les crevettes jusque dans
notre filet ... c'était pas de la tarte, mais oh combien vivifiant et quelle satisfaction de manger nos propres crevettes. Dans le club, il y avait les pêcheurs à pieds (très peu !) et les
pêcheurs à cheval ... exactement comme la vidéo !  ... Voili voilou ... ce n'était guère que pour le plaisir et le folklore, car les crevettes grises se faisaient déjà de plus en plus rares
... ce qui explique un peu leur prix élevé !


Pour la petite anecdote, un jour on part à la pêche pour le club, et toute la "récolte" était vendue sur la plage (au profit du club). On cuisait les crevettes sur place et on les vendait sur
la plage. Alors qu'on était en train de les cuire, il y a deux pimbêches qui arrivent et l'une demande à l'autre "tu crois qu'elles sont fraîches ?" ... je ne sais plus si elles étaient blondes
ou pas !


 


Bisous Eglantine, et merci pour ce merveilleux souvenir !


 


Viviane.

Mamie Claude 09/06/2012 14:46


Très beau reportage. La première partie de la récolte doit être agréable, par contre le retour, quel travail et quelle patience !!! Merci à toi d'avoir creusé lla question.  Gros
bisous

jill bill 09/06/2012 11:08


C'est gentil, chez moi à la page du 29 avril, pêcheur de crevettes pour t'aider un peu... Bisous mère-grand ! Merci....

marieursy 09/06/2012 10:20


Je découvre ...très intéressant ! Merci 


 

Eglantine-Lilas 09/06/2012 10:23



merci de ta visite


à mon êge je découvre des choses tous les jours


amitiés



Monelle 09/06/2012 09:44


Tu parles de robustes chevaux mais les hommes aussi doivent être costauds pour récupérer les crevettes dans les filets et ils prennent soin de remettre les poisson piégés à l'eau ! Merci pour
cette vidéo !


Bon week-end - bisous



Eglantine-Lilas 09/06/2012 10:24



tu as raison ! les hommes auusi ont besoin d'être robuste


bises



jill bill 09/06/2012 09:39


Un p'tit com volontiers Eglantine, j'avais il y a pas si longtemps mis au blog un poème sur cette pêche à cheval pour la communauté de Francine justement !  Merci pour la vidéo iodée...
Qui sait oui un de ces jours par là-bas....  Bizzzzzz de bon W-E ! JB

Eglantine-Lilas 09/06/2012 10:22



je vais aller farfouiller chez toi pour retrouver le poème ...


bonne fin de semaine


bises



Clio48 09/06/2012 09:08


Merci d'en parler , Eglantine ; c'est encore l'une de nos belles traditions qui perdurent .


C'est impressionnant aussi !


gros bisous et bon weekend .



Eglantine-Lilas 09/06/2012 10:25



j'ai découvert il y a très peu ...car si j'en avais entendu parler avant j'avais oublié ! le reportage m'a captivé..


bisous