Pentecôte et Le Colombier

Publié le par Eglantine-Lilas

Qui Colombe aura, dans l'année se mariera!" Source : http://www.casabieille.com/accueil.html.

Qui Colombe aura, dans l'année se mariera!" Source : http://www.casabieille.com/accueil.html.

 D'une année à l'autre, les traditions se perpétuent...et ce qui est fait n'est plus à faire !

Je ne vous ai jamais parlé de ce gâteau proposé par les pâtissiers de Marseille, et sans doute d’ailleurs dans les Bouches du Rhône, pour la Pentecôte ? Honte à moi, vite rattrapons cet oubli. 
 
D’abord pour mettre l’eau à la bouche des gourmands, sachez qu’il est fait à base d’amandes et de melon,  et puis on lit ici ou là des variantes : couvert de sucre...ou nappé d’abricot, parfumé au kirsch et d’une façon générale à l’intérieur y est cachée une colombe.
Mais le mieux c’est que je vous livre une recette trouvée sur le net  après vous avoir dévoilé un peu son origine car on dit, mais on dit tant de choses, que dans les années 1900, les membres du syndicat des pâtissiers de Marseille décidèrent de se réunir pour passer du bon temps ensemble dans un cabanon près de la mer sur la Corniche. Ils emmenèrent un gâteau qui pouvait se conserver sans frigo, et c'est ainsi qu'est né le colombier avec sa colombe en porcelaine symbole de la paix.
Mais on dit aussi  que c’est  Gyptis,  fille du chef de la tribu celto-ligure des Segobriges,  qui glissa dans un gâteau, une fève en forme de colombe en promettant mariage à qui la trouverait.  C’est le marin grec Protis qui s’y colla et de leur union Massilia vit le jour…
 
Une recette du colombier  [1]
 
D'après la recette originelle M. L. Girardin. Il était de coutume d'inscrire sur le gâteau: "Qui la colombe trouvera ; joie et bonheur aura".
 
130 g d'amandes en poudre
130 g de sucre en poudre
50 g d'orangeat ou de fruits confits
30 g de beurre fondu
30 g de farine
4 blancs d'œufs
Vanille naturelle en poudre
Une colombe fève (en plastique ou en porcelaine)
Glaçage : sucre glace, eau, colorant alimentaire orange (optionnel).
Préparation:
Hacher grossièrement l'orangeat ou les fruits confits, puis les mélanger à la farine, au sucre et aux amandes en poudre.
Fouetter les blancs d'œufs en neige, ajouter au mélange précédent, incorporer le beurre fondu et la vanille.
Graisser un moule ovale, verser l'appareil et faire cuire à 180°C pendant une vingtaine de minute. Vérifier la cuisson à l'aide d'une lame de couteau. Sortir le gâteau-porte-bonheur, le démouler sur une grille à pâtisserie. Laisser un peu refroidir puis glisser la colombe.
Passer au pinceau le dessus du gâteau avec du jus de confiture d'abricot. Mélanger le sucre glace à de l'eau chaude, pour obtenir une préparation un peu épaisse. Etaler rapidement à l'aide d'une spatule sur le gâteau. Après avoir abricoté le gâteau, disposer des amandes effilées, grillées, sur le dessus.
[1] Source internet : http://suite101.fr/article/recette-du-gteaux-traditionnel-de-pentecote-le-colombier-a12596#.U5QryXJ_ugA

Publié dans Desserts

Commenter cet article

manou 17/05/2016 17:59

Je suis pourtant du sud et j'ai vécu plusieurs années à Marseille...et bien je n'ai jamais vu ça nulle part !! Tu m'en apprends de belles, dis-donc ! Mieux vaut tard que jamais :) merci Églantine.

Elisabeth 17/05/2016 17:02

Comme cela a l'air bon, c'est une trouvaille. Ceux qui l'ont inventé ont bien fait car il donne l'eau à la bouche rien qu'à le regarder.

Solange 16/05/2016 16:28

Je ne connaissais pas ce gâteau. Ça met l'eau à la bouche.

jill bill 16/05/2016 07:57

Merci ma petite colombe... ;-) on ne dit jamais non à un gâteau, bises de J

Martine du Jdv 16/05/2016 07:48

comme cela doit être bon !
quelques points communs avec les calissons ?
bises

Marie Louve 16/05/2016 00:29

Ça semble délicieux. Je me contente d'imaginer. Pas bonne à marier , je ne cuisine jamais de gâteaux, car ils sortent toujours du four,Et dans un état piteux. Donc, je me contente de vider la bouteille au cas où ! Et comme vous le dites si bien, ce qui est fait n'est plus à faire. Donc si j'en trouve un chez un pâtissier, je l'achèterai juste pour la tentation. Bon dimanche, bises amicales.

mamazerty 27/05/2015 13:00

tua s raison, eul tonton il dit ce qu'il veut...je vais le faire dans 10 jours à ma tablée (sans colombe paske je ne sais pas où en trouver) et je vais servir çà avec de la glace au marshmallow, allez c'est décidé....Bisous

Quichottine 25/05/2015 17:33

Merci pour la recette, à tester l'an prochain, donc. :)
Gros bisous et douce soirée.

Eglantine 27/05/2015 11:00

mais ça peut se manger aussi " hors saison" :-)

Lenaïg 25/05/2015 11:52

Miam, mère-grand ! Je me demande s'il est aussi bon que ... le Paris Brest :))) ! Gros bisous, Eglantine.

Eglantine 27/05/2015 11:00

rho ! mais bien entendu ! c'est juste différent ....

Rebecca G. 25/05/2015 10:13

Ah, je ne connaissais pas...! Sympa cette idée de colombe et de "mariage dans l'année"... Nous, on dit ça pour ceux qui vident la dernière goutte d'une bouteille...!! ;)
Excellente journée, mère-grand, reine des pâtisseries!

Eglantine 27/05/2015 11:01

psst ...pour les patisseries j'embauche ma fille :-)