Place aux Huiles 2

Publié le par Eglantine-Lilas

 

 

5471665789_9ecafd1425.jpg

 

 

Les maisons qui entourent la place renvoient dans l’espace, comme autant de balles de ping-pong, l’agitation et les conversations bruyantes, sans parler du tintamarre des couverts qu’on agite parfois comme des baguettes de tambour sur les assiettes, pour ponctuer ses propos et convaincre son voisin de table.


Puisque l’homme à la revue ne daigne pas lever la tête, Madeleine prend le  temps de l’observer sans se sentir gêner par sa propre curiosité. Ni beau ni laid ce n’était certainement pas le type d’homme qu’elle aurait remarqué dans la rue.


Plus près de cinquante ou de soixante ? Allons coupons la poire en deux et on dit qu’elle qu’il a cinquante-cinq ans. A ce petit jeu, un fou rire la gagne et elle a du mal à se contenir.


Une chose l’intrigue : malgré la température clémente il a gardé sa veste en velours noir qui lui fait penser ...à quoi donc d’ailleurs ? Oui c’est ça, sauf la coupe ça ressemble à s’y méprendre aux vestes des gardians et pourtant il n’a rien d’autre qui puisse faire penser qu’il exerce ce métier et surtout pas ses lunettes à grosse monture.


Heureusement, le plat qu’on vient de lui servir la détourne de son jeu de devinette et elle entame avec bon appétit le hors d’œuvre aux parfums de Provence. Elle a faim  bien plus que d’habitude et peut être que le partage de la table avec cet inconnu y est pour quelque chose. Elle attaque ensuite avec gourmandise son poisson et puis le dessert qu’elle avait choisi sans hésiter.


Concentrée sur la nourriture il lui faut un certain temps avant qu’elle ne ressente la sensation qu’on l’observe.

L’homme la regarde en souriant

-        Vous n’avez pas mangé depuis longtemps ?

Madeleine se sent rougir et reste interloquée, consciente qu’elle a mangé avec passion, presque avidité.

Mon Dieu, je vous en prie, vite une réponse intelligente mais rien ne se présente à son esprit, paralysée par le regard de cette homme.

-        André...

-        Heu...

C’est bien la première fois qu’elle perd son esprit d’à-propos et son humour.

-        Madeleine...

 

 L’homme sourit de nouveau et le temps se fige...Qui prononce ensuite le premier mot ? ...Ils ne le surent jamais et lorsqu’ils reprirent conscience l’un et l’autre de l’endroit où ils se trouvent, les tables ont été désertées de leurs occupants et le silence de l’heure de la sieste a remplacé le brouhaha du coup de feu de midi, sur la Place aux Huiles.


Il y a plus de deux heures qu’ils parlent à bâtons rompus, toujours installés à la même table, sous le regard bienveillant du maitre d’hôtel qui les observe du pas de la porte, du restaurant de l’autre côté de la place.


Il est temps pour l’un et l’autre de partir. Ils se quittent sans fixer de rendez-vous mais en se promettant de se revoir, laissant au destin ou  au hasard, le soin de tricoter leurs rencontres.


Ils sont joueurs tous les deux, sur ce point  ils se sont rapidement compris.

 

 

A suivre...

 

 

Commenter cet article

flipperine 17/05/2014 11:52


enfin il a daigné lever les yeux

Eglantine-Lilas 17/05/2014 14:00



 il y a des lectures qui absorbent 



Marizou 16/05/2014 16:20


Voilà, c'est parti et bien parti ! Où allez-vous nous emmener ?

Eglantine-Lilas 16/05/2014 18:51



 si j'y arrive jusqu'en Camargue 



fanfan 16/05/2014 13:14


Un coup de foudre sous le soleil de la Provence , ne peut rester sans suite ...

Eglantine-Lilas 16/05/2014 18:51



 je vais essayer ...



Solange 15/05/2014 22:45


C'est un beau début d'histoire, j'ai hâte à la suite.

Eglantine-Lilas 16/05/2014 18:52



 pourvu que j'arrive à la mener plus loin ...



Monelle 15/05/2014 21:46


Et bien voilà ! Il suffisait de tourner la manivelle pour faire démarrer le moteur !!!!


Douce nuit à toi - gros bisous



Eglantine-Lilas 18/05/2014 18:18



 pourvu que le moteur tienne la route 


bisous



Tit'Anik 15/05/2014 19:37


Sympa ce repas, belle rencontre


je vais vite voir le début que j'ai manqué


bisous

Eglantine-Lilas 18/05/2014 18:20



 ça m'a donnée envie d'y aller manger 


bises



Le-billet-de-michel 15/05/2014 17:42


Bravo une fois encore Eglantine.


Nous allons donc attendre que le destin nous donne la suite....


Bises - Michel

jill bill 15/05/2014 16:58


Alors laissons le destin et ta plume en décider....