Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le grenier.

Le grenier.

Le jeudi en poésie des Croqueurs de Mots

~~Je viens revoir l'asile où ma jeunesse
De la misère a subi les leçons.
J'avais vingt-ans, une folle maîtresse,
De francs amis et l'amour des chansons.
Bravant le monde et les sots et les sages,
Sans avenir, riche de mon printemps,
Leste et joyeux je montais six étages.
Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans !


C'est un grenier, point ne veux qu'on l'ignore.
Là fut mon lit bien chétif et bien dur ;
Là fut ma table ; et je retrouve encore
Trois pieds d'un vers charbonnés sur le mur.
Apparaissez, plaisirs de mon bel âge,
Que d'un coup d'aile a fustigés le Temps.
Vingt fois pour vous j'ai mis ma montre en gage.
Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans !


Lisette ici doit surtout apparaître,
Vive, jolie, avec un frais chapeau
Déjà sa main à l'étroite fenêtre
Suspend son schall en guise de rideau.
Sa robe aussi va parer ma couchette ;
Respecte, Amour, ses plis longs et flottants.
J'ai su depuis qui payait sa toilette.
Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans !


À table un jour, jour de grande richesse,
De mes amis les voix brillaient en choeur,
Quand jusqu'ici monte un cri d'allégresse.
À Marengo Bonaparte est vainqueur !
Le canon gronde ; un autre chant commence ;
Nous célébrons tant de faits éclatants.
Les rois jamais n'envahiront la France.
Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans !


Quittons ce toit où ma raison s'enivre.
Oh ! qu'ils sont loin ces jours si regrettés !
J'échangerais ce qu'il me reste à vivre
Contre un des mois qu'ici Dieu m'a comptés.
Pour rêver gloire, amour, plaisir, folie,
Pour dépenser sa vie en peu d'instants,
D'un long espoir pour la voir embellie,
Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans !

Pierre-Jean de Béranger

~~Chansonnier et poète français né le 19 août 1780, décédé le 16 juillet 1857 à Paris.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
De nos jours les greniers sont tous aménagés, fini de découvrir de vieux trésors pour nos petits trésors ;)
Je ne connaissais pas cet auteur, il te va bien ;)
Bisous Eglantine.
Domi.
Répondre
J
ouf... j'ai grimpé avec plaisir pour trouver ton grenier... Béranger n'est pas oublié bravo !
et ce jour pas de pub qui m'empêche de commenter !
bonne journée Eglantine
Répondre
J
un bonheur que les vingtenaires actuels sont bien rares à connaitre. Plus de greniers la plupart du temps.
Une découverte que ce chansonnier
Répondre
F
un joli texte et que de souvenirs dans un grenier
Répondre
C
Très bon choix de texte ! J'♥ !
Bonne fin de ce jour Églantine !
Bisous♥
Répondre
R
Jolie découverte merci. Bises
Répondre
L
Oh, merci beaucoup, mère-grand, un très beau et "riche" poème de ce Pierre-Jean de Béranger chansonnier. Bizzz, Eglantine.
Répondre
Q
"Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans..."
Ne me demande pas pourquoi c'est cette chanson qui a accompagné ma lecture... :)
J'adore ce grenier !
Répondre
A
Un bonheur que de chanter ses vingts ans et le grenier de ses souvenirs !
Répondre
M
Tiens, en ce temps-là, on disait "schall" pour "châle" !
Répondre
E
Je ne connaissais pas. Merci pour la découverte. J'aime beaucoup!
Répondre
J
Coucou bonne-maman, je connaissais ce très beau poème nostalgique, qui ne l'est pas à l'automne ou l'hiver de sa vie... Merci à toi, bises de JB
Répondre