Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nuit de Noël

La nuit de Noël

Jeudi en poésie des Croqueurs de mots 

L'air est glacé, mais la nuit est sereine,
Les astres clairs nagent en un ciel pur ;
J'entends gémir les eaux de la fontaine ;
Le firmament étale son azur.
 
L'airain battu d'un coup triste et sonore
Seul a troublé le repos de la nuit.
Il est une heure, et moi je veille encore ;
Je veille seul, et le repos me fuit.
 
Oh ! que de fois le silence nocturne
Prêta son calme à mes songes divers !
Oh ! que de fois ma lampe taciturne
M'a vu rêver, lire, tracer des vers !
 
Nuit de Noël, derniers jours de l'année,
Oh ! que de jeux, de paix et de plaisirs
Vous rappelez à mon âme fanée !
Et tout a fui sous de nouveaux désirs !
 
Comme d'un rêve aussi doux que rapide,
Il me souvient de ce bonheur passé.
Bonheur d'enfance, imprévoyant, avide,
Que la raison a si vite effacé...
 
Il me souvient de ces cadeaux magiques
À mon réveil offerts dès le matin,
Et du foyer, et des plombs fantastiques,
Dont les contours présageaient le destin.
 
Me disaient-ils que je serais poète,
Victime, hélas ! des désirs de mon coeur ?
Que le chagrin ferait courber ma tête,
Et que jamais je n'en serais vainqueur ?...
 
Déjà la cloche a répété quatre heures ;
Je veille encor, je veille pour chanter.
Un bruit soudain ébranle nos demeures ;
Quelle douceur je trouve à l'écouter !
 
Quels sons divins, quelle auguste harmonie
L'airain du temple exhale dans les airs !
Comme l'espoir, mon âme rajeunie
Entend vibrer les célestes concerts.
 
Nuit de Noël, nuit de paix et de joie,
C'est dans ton sein qu'un Sauveur nous est né.
Le coeur soumis qui marche dans ta voie,
Humble et joyeux, n'est pas abandonné.
 
Ô mon Sauveur, viens éclairer ma route !
Viens me couvrir des ailes de la foi !
Ouvre mon âme et dissipe mon doute ;
Viens, je t'attends et je me livre à toi.
 
Jacques-Imbert GALLOIX   (1808-1828)
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Merci Eglantine ! C'est tellement ce que j'aimerais rencontrer dans ces fêtes de Noël ... Le s2 dernières strophes me touchent tout particulièrement ... C'est vraiment très beau !
De bien gros bisous
Répondre
D
C'est très beau !!! Quand je pense aux Noël de notre enfance, j'essaye de me mettre dans le coeur de nos petits enfants pour savoir s'ils vivent encore la magie de Noël comme nous l'avons vécue !!!
Je te souhaite ma chère Eglantine un très Joyeux Noël dans la sérénité de cet instant.
Gros bisous.
Domi.
Répondre
Q
Je ne connaissais pas ce poème... alors, merci pour la découverte Eglantine.
Bisous et douce journée.
Répondre
M
Un beau poème de circonstance !
Répondre
M
Tu nous fais toujours connaître de merveilleux poèmes ! Celui-là encore je ne l'avais jamais ni lu, ni entendu. Un poème très beau sur la magie de noël. C'est d'ailleurs surprenant qu'il parle de cadeaux ! C'était plutôt rare à l'époque d'en recevoir sauf dans les familles aisées. Bisous
Répondre
E
coucou
en général je découvre aussi les poèmes que je publie...parfois certains me ramènent à une époque plus jeune et j'aime à les retrouver. Cela me prend pas mal de temps à trouver un poème qui me convienne :-) mais j'aime publier ceux qui me touchent particulièrement.
bonne fin de semaine Bisous
S
Très beau poème que je ne connaissais pas moi non plus.
Répondre
J
je ne connais pas du tout et wikipedia en dit peu. Il faut dire que les petits français n'apprenaient pas à l'école les poèmes en français qui dépassaient leurs frontières et j'ai découvert la poésie belge grâce à Internet, celle de Suisse m'est complètement inconnue. bises et belle journée
Répondre
C
Magnifique partage, Monique ! Bonne toute fin de ce jour ! Bisous♥
Répondre
Z
C'est un magnifique que je découvre. Bravo. Bises et bonne soirée Mme Églantine
Répondre
L
je ne connaissais pas !!
une belle découverte ! merci-
bizzzz
Répondre
H
Bonjour Eglantine,
Ce poète m'était complétement inconnu mais ce poème est absolument magnifique..
Bises bien amicales.
Henri.
Répondre
M
Je découvre ce poète. J'aime même si Noël et moi ! Bisous.
Répondre
J
Je ne crois pas l'avoir lu un jour... Enfant toute insouciance dehors on navigue au jour le jour, adulte on doit mener sa barque pas tjs comme on l'avait espérer, et comme une vie d'homme passe vite, arrive vite le soir du bilan, comme on dit... merci bonne-maman, bises J
Répondre