Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soir de Noël en Corse

photo du net : source http://images.toucharger.com/fiches/graphique/feu-de-cheminee-qui-crepite/75474.htm

photo du net : source http://images.toucharger.com/fiches/graphique/feu-de-cheminee-qui-crepite/75474.htm

La traversée entre le continent et la Corse avait été très agitée. Sauveur ne craignait pas les sautes d’humeur de la Méditerranée et préférait les voyages en bateau qui lui permettait de se préparer  tout doucement, à retrouver les parfums de son île et lui laissait tout loisir pour se replonger dans ses souvenirs d’enfance.
Il n’était pas prêt à se priver de ce plaisir ineffable, dès l’aube,  d’apercevoir le  Cap Corse et de jouir de ce moment où le bateau longe les cotes jusqu'à Bastia « la belle » et sa place Saint Nicolas. Il avait grandi en haute Corse et Ajaccio malgré ce qu’on en disait, ne présentait que peu d’intérêt pour lui.
Les fêtes de fin d’année ramènent sur l’île beaucoup d’étudiants mais aussi beaucoup de ceux qui étaient devenus « continentaux »  par le travail. « Continentaux » sans doute pour un grand nombreux d’eux, jusqu'à ce que vienne le temps de la retraite.
Après avoir pris le temps de déjeuner malgré l’heure matinale, le débarquement est annoncé et Sauveur se dirige vers la passerelle des personnes se déplaçant sans véhicule. Il y a peu de monde de ce côté-là, les passagers voyageant  surtout avec les voitures pour regagner plus facilement les villages avoisinants. Il sait pour sa part, qu’il y aura un chauffeur mandaté par sa famille à sa descente du bateau, mais des nombreux membres déjà présents sur place il ne sait qui sera le plus courageux pour un lever matinal.
C’est Thérèse qui l’attend sur le quai. Cette belle jeune fille, cousine éloignée, a été un temps, son amoureuse et Sauveur sent son cœur s’emballer un peu.
Après les embrassades,  c’est joyeux qu’ils prennent la route vers « le village », leur village. Pas très loin de Bastia, néanmoins, perché dans la montagne il ne faudra pas loin de deux heures pour le rejoindre. Thérèse, enjouée et volubile lui raconte les arrivées des uns et des autres et les attentes des derniers retardataires. Comme toutes les années la famille se retrouvera presque au grand complet, pour cette fête bien spéciale de noël. La grande tante Anna, devenue un temps, la centenaire du village, les a quitté en début d’année, cependant sa place d’honneur, sera réservée comme d'habitude,  à la table familiale.
En passant devant l’église, Sauveur demande à Thérèse de s’arrêter un moment. La crèche installée et décorée, sans doute par les femmes et les enfants du village, est prête à célébrer dans la ferveur, la fête de la Nativité. De nombreux rites religieux et profanes marqueront cette nuit du 24 décembre à l’église et dans les familles.
Dans la grande salle commune, les parents de Sauveur, entouré par petits et grands l’attendent avec impatience. Les buches dans la cheminée, brulent avec de longues flammes et des braises bien rougeoyantes. C’est ici que sera grillé ce soir le ficatellu qu’on dégustera religieusement, accompagné par le brocciu, tout tremblant  tant il est frais, que l’un des bergers du village aura livré le matin même. Le repas du réveillon traditionnel,  sera précédé comme il se doit de la cérémonie du cunfocu. Il s’agira pour  le père de famille,  de mettre dans le feu autant de buches que l’on compte de personnes vivant sous le même toit.
Quelques légers flocons de neige, ressemblants à des petits anges, viennent caresser les vitres et blanchir le paysage en se posant ici et là, en attendant minuit...
Sauveur peut se laisser aller à la chaleur du foyer retrouvé …pour quelques jours.

Photo du net : source http://www.photofunky.fr/i/515022

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci Monique, c'est magnifique ! JOYEUX NOËL !
Gros becs♥ du TEMPS des FÊTES de mon Québec !
Répondre
M
Merci pour ce joli Noël corse et bon Noël !
Répondre
Q
Je reste près de ce feu, dans la chaleur tranquille de la famille retrouvée.
Merci, Eglantine.
Bisous et douce journée.
Répondre
L
Je me suis glissé tout doucement dans la voiture de Thérèse et je ne ferai pas de bruit pour Noël. Je me suis fait tout petit, à côté de la cheminée, tranquille..... JOYEUX NOEL
Répondre
S
C'est un joli conte, on aimerait être de la fête.
Répondre
J
Coucou arrière-bonne-maman... Un Noël en Corse, ah... en famille, réuni, là ou ailleurs, c'est le genre d'événement qu'on apprécie... Je ne sais si tu prendras le bateau pour l'île de Beauté mais je te souhaite un joyeux Noël, big bises, jill
Répondre
M
quel beau noël pour sauveur. Un vrai plaisir de lecture. Bonne soirée
Répondre
Z
Quel joli conte Églantine... J'ai beaucoup aimé. Bises et bonne soirée
Répondre
R
Un noël comme on aimerait en passé sur cette ile de beauté. Bisousssss
Répondre
F
Ton récit me donne la nostalgie ... C'est beau , tout simplement ....Merci Monique et gros bisous. Francine (Clio)
Répondre
E
pense à ton prochaine voyage :-)
grosses bises