Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fantaisies d’hiver

I
Le nez rouge, la face blême,
Sur un pupitre de glaçons,
L’Hiver exécute son thème
Dans le quatuor des saisons.
Il chante d’une voix peu sûre
Des airs vieillots et chevrotants ;
Son pied glacé bat la mesure
Et la semelle en même temps ;
Et comme Haendel, dont la perruque
Perdait sa farine en tremblant,
Il fait envoler de sa nuque
La neige qui la poudre à blanc.
II
Dans le bassin des Tuileries,
Le cygne s’est pris en nageant,
Et les arbres, comme aux féeries,
Sont en filigrane d’argent.
Les vases ont des fleurs de givre,
Sous la charmille aux blancs réseaux ;
Et sur la neige on voit se suivre
Les pas étoilés des oiseaux.
Au piédestal où, court-vêtue,
Vénus coudoyait Phocion,
L’Hiver a posé pour statue
La Frileuse de Clodion.
III
Les femmes passent sous les arbres
En martre, hermine et menu-vair,
Et les déesses, frileux marbres,
Ont pris aussi l’habit d’hiver.
La Vénus Anadyomène
Est en pelisse à capuchon ;
Flore, que la brise malmène,
Plonge ses mains dans son manchon.
Et pour la saison, les bergères
De Coysevox et de Coustou,
Trouvant leurs écharpes légères,
Ont des boas autour du cou.
IV
Sur la mode Parisienne
Le Nord pose ses manteaux lourds,
Comme sur une Athénienne
Un Scythe étendrait sa peau d’ours.
Partout se mélange aux parures
Dont Palmyre habille l’Hiver,
Le faste russe des fourrures
Que parfume le vétyver.
Et le Plaisir rit dans l’alcôve
Quand, au milieu des Amours nus,
Des poils roux d’une bête fauve
Sort le torse blanc de Vénus.
V
Sous le voile qui vous protège,
Défiant les regards jaloux,
Si vous sortez par cette neige,
Redoutez vos pieds andalous ;
La neige saisit comme un moule
L’empreinte de ce pied mignon
Qui, sur le tapis blanc qu’il foule,
Signe, à chaque pas, votre nom.
Ainsi guidé, l’époux morose
Peut parvenir au nid caché
Où, de froid la joue encor rose,
A l’Amour s’enlace Psyché.
Théophile Gautier, Emaux et camées
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Un joli partage tout à fait de saison ;)
Juste un peu long pour moi qui commence seulement ma tournée de commentaires !!! Alors je vais faire comme Théo ... je file hihi!!!
Bisous Mère Grand.
Domi.
Répondre
J
c'est pas mal les classiques quand même ...ils savaient écrire ces gens là en ce moquant du "prédica" !
moi je que j'en dis...
bises admiratives et humoristiques Eglantine
Répondre
E
:-)
Q
J'oublie trop souvent qu'il a écrit des poèmes...
Celui-ci est très beau.
Merci !
Bisous et douce journée.
Répondre
E
j'essaye en principe d'avoir un coup de coeur pour les poésies mises sur le blog:-)
j'espère qu'il ne fait pas trop froid dans ton " nord" ..sourire...je ne peux t'envoyer de chaleur on est en train de rivaliser avec Paris pour la température :
grosses bises
C
Joli et de saison, Monique ! J'♥ ! Bon matin de ce vendredi ! Bisous♥
Répondre
E
Saison froide en ce moment même dans ma région

bises
L
un très beau poème !!
bon aprem ! bises-
Répondre
E
heureuse de le partager

bises
F
Un très beau poème ! J'aime
Répondre
E
une "pioche" réussie alors dans le lot de poèmes ...
Z
Merci Églantine pour cette belle poésie de Théophile Gautier. Bises et bon jeudi
Répondre
E
bonne journée à toi ...et à tes écrits qui nous passionnent
bises
K
Un joli poème sur cette saison qui est longue comme le bottin ! ... et pour faire passer le temps, moi l'hiver j'hiberne !!!
Bisous Églantine.
Répondre
E
le poème est long ...comme l'hiver :-) mais je n'ai pas eut a coeur de le couper !
grosses bises
J
Oh quel bel hiver en mots, pour nous en maux, merci bonne-maman, bises
Répondre
E
cet hiver est plus agréable en mots qu'en réalité :-)

bises