Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Glaneuse

La Glaneuse
Pour le jeudi des Croqueurs de mots ...une p'tite sortie de ma pause :-)
Dans l’encadrement clair de la grand’porte ouverte,
Que le géranium tout odorant fleurit
De son aigrette rouge et de sa feuille verte,
La glaneuse robuste apparaît, et sourit.
Debout, le buste droit, la poitrine gonflée
Du souffle que dilate et rythme le travail,
Elle attend, tout de toile et de laine habillée,
Le départ pour les champs des gens et du bétail.
Et la cour de la ferme et la longue rangée
Des bâtiments, fenils et granges, ont frémi,
Aux rustiques rumeurs dont la brise est chargée,
Par un matin joyeux d’avoir longtemps dormi.
Bonjour à toi, bonjour, à la fois semblent dire
Les blés dont la rosée achève le roui;
Et les herbes des prés que le vent fait bruire
Semblent balbutier un poème inouï.
À toi, tout le cristal dont mon eau se fait gloire,
Dit le puits. C’est pour toi, c’est pour ton riche amour,
Ô reine des moissons, que j’offre et donne à boire,
À ton homme, à ta fille, à tes fils, tout le jour.
Mais voici que soudain, frappant toutes les choses
Et les êtres qu’enchaîne encore le sommeil,
Gloire à toi, dit l’Aurore : à toi, toutes mes roses!
Femme, à toi, tout mon or, répond le grand Soleil.
Nérée Beauchemin, Patrie Intime
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
une découverte que ce poème et le sujet est fort intéressant. Autre forme de glanage aujourd'hui en ville après les marchés ou empêchés par les grandes surfaces qui en France n'ont plus le droit d'arroser les denrées jetées de produit qui les rendaient inconsommables. bises
Répondre
D
Tu as bien fait de sortir de ta pause pour nous apporter ce superbe poème. Je ne sais pas pourquoi en le lisant cela me donne envie de me retrouver sur les chemins :)
Bisous Eglantine en espérant que ton époux reprenne des forces.
Domi.
Répondre
E
tu as raison ça donne envie de paysage ...hors de la ville :-)
pour mon époux ...c'est à petits pas ...d'où encore moins présente pour moi qu'avant ! j'en suis désolée mais c'est ainsi ....
bisous
J
Merci pour ce beau poème et pour la vidéo , il est vrai qu'il n'y a pas de honte à ramasser .
Ici je suis effarée par ce qui se perd comme fruits dans des vergers abandonnés .
Bon week - end
Bisous
Répondre
E
c'est plutot dommage de laisser gaspiller la nourriture ! mais je crains qu'on ne soit traité de voleurs a notre époque .... hélas
bisous
Q
J'ai découvert le poème et la vidéo.
C'est vrai, il n'y a pas de honte à ramasser... mais personne ne devrait avoir à le faire dans un pays comme le nôtre aujourd'hui.
Merci pour tout.
Gros bisous et douce soirée.
Répondre
E
dans les vignes après les vendanges ...peut être que ça existe encore !...c'est dommage tout ce qui pourrit sous les arbres fruitiers....parfois dans les champs ! glaner aujourd'hui on dirait que c'est du vol !
bonne fin de semaine...ne travaille pas trop
grosses bises
C
Magnifique participation Monique ! Bravo et bonne poursuite de ce jeudi ! Bisous♥
Répondre
E
j'aime ces poèmes ...
bonne fin de semaine Colette
bisous
M
Le glanage, une pratique agricole "humanitaire" qui ne se pratique plus.
Répondre
E
c'est bien dommage que cette pratique devienne tabou !
M
Merci pour ce très beau partage. Bisous
Répondre
E
partage ...avec plaisir !
bisous
J
Bonjour bonne-maman... ah c'est beau comme un jour de moisson, après les petites mains passent derrière le paysan... un temps que les moins de 20 ans... dur certes, surtout en temps de guerre, eh non y a pas de honte, et de nos jours avec tant de chômeurs, et tout le gaspillage honteux... merci aussi, bises
Répondre
E
tu fais la même chose aujourd'hui tu te retrouves en prison et pourtant combien de choses pourrissent au sol !

bises et bon samedi
Z
Un très joli poème Églantine pour ce 1er jeudi des croqueurs de mots. Bises et bon jeudi.
Répondre
E
RHO ! j'écris du n'importe quoi ! peu présente....bien entendu !
E
j'aime ces poèmes ...peux présente sur la blogo mais ce jeudi m'a donné de partir à la découverte de poésie
Tout va bien pour toi ?

bisous