Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il était une fois...

Il était une fois ….Letizia hochait la tête d’énervement ! Les petits enfants allaient arriver  et impossible de se rappeler cette histoire qu’elle s’était promise de leur raconter.

Voila plusieurs fois qu’elle recommençait dans sa tête  «  il était une fois…et au lieu  de se concentrer sur ce conte qu’elle était sensée connaitre par cœur, son esprit s’évadait dans la lointaine époque de son enfance. Tout ceci n’était pas bon signe se disait-elle, était ce le début de la fin ? Elle préférait ne pas trop s’attarder à ces manquements de sa mémoire et essayait plutôt de la stimuluer, cependant, malgré ses efforts les résultats se faisaient parfois désirer.
- Il était une fois , un vieux monsieur…
Il a fort neigé dans ce petit village de montagne où elle habite depuis sa naissance.
- Ah pour sur, ma génération n’a pas fait souvent sa valise pour aller  voir ailleurs...Il était une fois , un vieux monsieur…moi je dirais même un très, très vieux monsieur qui vivait ….il habitait où d’ailleurs ?
Ce mois de décembre promet un beau noël enneigé. Les enfants et petits enfants vont être heureux. Un bon feu de cheminée, le figatelli à point, le brocciu frais qui arrivera directement de chez le berger, les châtaignes qui crépiteront dans la cheminée, voila des plaisirs simples qu’ils retrouveront comme à chacune de leur visite, bien loin des tracas de la ville.
- Nous avions bien moins de choses et de gâteries qu’eux à mon époque…je m’égare, il faut que je retrouve ce conte à raconter pour le soir de noël !  …Il était une fois, un vieux monsieur, très , très vieux en fait, qui vivait là haut dans la montagne..
Depuis plusieurs jours, les jeunes générations préparent noël, avec un peu de modernité certes mais sans oublier les traditions ancestrales. Letizia  voit avec plaisir tout ce petit monde s’agiter autour d’elle sans pouvoir y participer.  Le bruit dans le village est amorti par la couche de neige qui est tombée dans la nuit et ce silence autour de la maison, la chaleur de la cheminée, sont en partie responsables d’une certaine torpeur qui s’installe autour d’elle, l’amenant à de petits sommes de bien être.
- Il n’y avait pas de télévision à mon époque et le soir à la veillée on racontait des histoires..voyons, voyons,….le vieux monsieur vivait là haut dans la montagne sans doute avec ses chèvres…c’est si escarpé qu’il n’y a que des chèvres pour grimper aussi haut ! Je crois bien qu’on l’appelait Orso et si ce n’est son prénom de baptême, son visage ridé et buriné, son regard renfermé, sa façon de vivre comme un ermite ça lui collait bien à la peau. On disait de lui que c’était un véritable ours, d’où sans doute, ce prénom ou surnom qui ne le quittait plus.
Les anciens racontaient qu’Orso, puisque c’était ainsi qu’on le nommait, s’était retiré du monde alors qu’il était jeune homme mais nul n’en avait connu la raison. Ceux qui s’étaient aventurés dans la haute montagne un jour, avaient constaté qu’il avait construit sa bergerie non pas au hasard mais à proximité d’une source qu’on disait bien mystérieuse, et dans un emplacement  ensoleillé. Une fois par mois, on le voyait arriver à la ville voisine, sur le dos de sa mule, pour acheter les produits de première nécessité après y avoir vendu ses fromages et son brocciu, fort recherchés.
- Orso … je n’étais qu’une toute petite fille, mais je me souviens que c’était un très beau gars…les jeunes filles attendaient avec impatience sa venue ! On dit, mais que ne dit-on pas ! que c’était à cause de la source mystérieuse que ses fromages étaient si bons….et que même certainement cette source l’avait ensorcelé…
On le voyait rarement au village, cependant,  durant de très nombreuses années, dans la nuit du 24 au 25 décembre on apercevait sa silhouette au milieu des bergers qui faisaient leurs offrandes après la messe de minuit et puis il disparaissait pendant de longs mois.
- Et puis les années sont passées, bien des hivers et bien des étés, et le jeune homme est devenu un vieux monsieur et puis même un très vieux monsieur. Alors de village en village une légende a commencé à circuler ….Il était une fois…
Chut sortons sans bruit ! Letizia a fermé les yeux pour  mieux plonger dans ses souvenirs…et elle s’est endormie.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
un conte comme on aimerait en écouter encore, qui parle de beau jeune homme, de nature et d'autrefois
Répondre
E
d'autrefois ....plus on vieillit et plus il revient à la surface :-) ainsi va la vie !
Q
ne la réveillons pas... ce conte est magnifique et ses rêves le seront aussi.<br /> Je t'embrasse fort.<br /> Passe une douce soirée.
Répondre
E
chuuut sortons sur la pointe des pieds :-)
R
Quel joli conte, mère-grand!!! :D
Répondre
E
merci Rebecca
J
Bonjour bonne-maman, nous aurons tous nos souvenirs de Noël les années passant, et chacun le sien de Noël avec le temps et les moeurs qui changent... Oui laissons Letizia à ses douces pensées... ,-) bises, jill
Répondre
E
et plus le temps passe et plus nous faisons des retours en arrière ! ou du moins nous essayons !<br /> bises
C
Merci Monique, comme c'est agréable ! Bonne fin de semaine de Noël ! De belles et bonnes fêtes de fin d'année ! Bisous♥
Répondre
E
Joyeuses fêtes de noël :-) et une heureuse fin d'année<br /> bisous
P
Comme j'aurais aimé l'entendre encore un peu Letizia. Bien sûr c'est toujours au mauvais moment que "le petit sommeil" nous prend !<br /> Noël approche "à grandes bottes". Qu'il te soit doux.<br /> Bisous Eglantine
Répondre
E
sourire ....Je crois que Letizia était vraiment fatiguée :-) <br /> joyeuses fetes mon amie<br /> je t'embrasse
N
J'adore...encore. Gros bisous, Eglantine. Que la fée Noël emplisse ton cœur de mille lumières. excellentes fêtes pour toi et les tiens
Répondre
E
comme c'est gentil :-) joyeuses fêtes à toi aussi dans la douceur de Noël<br /> <br /> bisous
M
Jolie histoire que tu nous racontes Noël fait renaître en nous beaucoup de souvenirs d'enfance. Bisous
Répondre
E
Heureuse fin f'année Martine pour toi et les tiens<br /> ...ah ces souvenirs d'enfance qui remontent de plus en plus avec le temps ...nostalgie sans doute<br /> bises