Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Albertine

La pluie incessante qui tombait depuis plusieurs jours, n’était pas favorable à des bavardages de courtoisie.
Horace pestait in petto : 
Elle doit se délecter la vieille de me voir coincé ainsi !

M’âme Églantine plongée dans un roman qui la passionnait, ne se rendit compte de la tête renfrognée d’Horace qu’au moment de passer à table.
 
- Mais qu’est ce qu’il a ce chat aujourd’hui ? Horace tu en fais une tête, tu es malade ?  
- Non je ne suis pas malade ! je vous demande quelque chose moi ?
- Oh l’ami, pour un chat, aujourd’hui tu as un caractère de chien !
- Voilà qu’elle se met à faire de l’humour la vieille, d’ailleurs c’est bizarre m’a l’air bien guillerette aujourd’hui ! Faut-il que je rie de vos bons mots ? Vous avez toujours envie de parler vous ? Il est vrai que je ne devrais pas poser ce genre de question, j’ai la réponse !
- Bon mon ami fait ce que tu veux, tu me diras lorsque tu seras mieux disposé, moi je passe à table, j’ai rendez-vous cet après-midi.
-  Vous allez sortir avec ce temps ? ça doit être bigrement important !
- Ça l’est, ça l’est !
- Et on peut savoir ?
- Bon puisque tu insistes, c’est M’âme Joseph qui m’a invité à prendre le café, chez elle, tu te rends compte, oui chez elle, pour me présenter une certaine Albertine qui vient d’arriver en ville.
- Vous êtes invité chez M’âme Josette ? Les moustaches m’en tombent !
- Mais non tu deviens sourd ou quoi ? chez M’âme Joseph !
- Je me disais aussi ! Et alors cette Albertine c’est qui ?
- Mais à cette heure je n’en sais rien et c’est justement pour apprendre des choses que ….
- Que vous allez chez M’âme Joseph, j’ai compris !...
Bonne nouvelle, je vais pouvoir me glisser dehors sans qu’elle me crie dessus à cause de la pluie, pour aller tailler une bavette avec ma petite Cacahouète.
- Voilà que tout d’un coup tu retrouves ta bonne humeur, allez savoir pourquoi ! Bon je me sauve, je te raconterai tout à l’heure.
- C’est ça, à tout à l’heure.
Dès son départ Horace se glisse le long de la façade et passe de balcon en balcon pour aller trouver son adorable petite voisine.
D’ici son retour, j’arriverais bien à sécher mon poil, et puis nous verrons bien. Quand la patronne n’est pas là, les chats dansent, tout le monde c’est ça !
 
Chez M’âme Joseph la conversation bat son plein. Les deux commères habituelles ont mis un plan en commun pour en apprendre un maximum sur la nouvelle arrivante.
- C’est bien aimable à vous M’âme Joseph cette invitation ! Son café est infect mais si je veux apprendre quelque chose il faut bien faire ce sacrifice.
- Pensez bien M’âme Églantine que c’est avec grand plaisir…et aller elle se jette sur les gâteaux n’a pas dû prendre le temps de manger la vieille chouette !
- Je le sais bien, je le sais bien, vous pensez, on se connait depuis longtemps ! Ses gâteaux sont rances et sentent la naphtaline, finira bien par nous empoisonner celle-là ! Bon il est temps de faire connaissance. Et alors M’âme Albertine comme ça on arrive en ville ?
- Eh oui Mesdames, mais tout d’abord je tiens à vous remercier de votre aimable invitation.
- Pas de chichis entre nous, c’est tout à fait normal, pas vrai M’âme Églantine ?
- Tout à fait, tout à fait…pas facile de lui tirer les vers du nez à la nouvelle. Et Monsieur Albertine n’est pas avec vous ?
- Non mon mari me rejoindra plus tard…son travail vous comprenez…
- On comprend surtout qu’il y a de l’eau dans le gaz ! Ah le travail passe avant tout, pas vrai M’âme Joseph.
- Pour sûr ! et les enfants …vous avez des enfants ?
- Mais quelles chipies ces deux-là ! Excusez-moi mesdames mais il faut que je me sauve.
- Vous partez déjà ? Une prochaine fois peut être, lorsque monsieur sera là n’est-ce pas ?
- Oui c’est ça, c’est ça…vieilles commères vous n’êtes pas près de me revoir.
- Ben ça alors elle est partie bien vite ! on était pourtant bien aimable avec elle, juste on voulait faire connaissance.
- Tout à fait ! moi je dis M’âme Joseph que si elle est partie si vite c’est qu’elle a quelque chose à cacher. Comment qu’elle avait dit l’autre, vous savez bien, oui bon son nom m’échappe mais je crois que c’était « quand c’est flou c’est qu’il y a un loup » !
- Et ça veut dire quoi M’âme Églantine ?
- Il me faut partir aussi, je vous expliquerai la prochaine fois mais en attendant je compte sur vous pour interroger vos amies sur cette Albertine. Allez au revoir.
- C’est comme si c’était fait ! bon retour à vous.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Elisabeth 14/06/2018 11:35

Pourquoi être tant pressé ? J'aime ces histoires. Et oui, avec la pluie, on ne peut pas toujours sortir mais ça rend nerveux. Bonne journée et bises.

Eglantine lilas 24/06/2018 10:06

C'est la curiosité malsaine :-) de ces pipelettes !!!
bon dimanche
bises

Michel 13/06/2018 00:39

Ah les cancans .... Un bonheur cette lecture
Félicitation Mme Églantine
Gros bisous
Michel

Eglantine lilas 24/06/2018 10:07

et dire qu'on me prétend gentille dans la vie :-) ça doit être ma face obscure hi hi hi !
bises et bon dimanche

Jak 12/06/2018 00:00

Un savoureux moment de cancanage.....
Si Horace avait suivie sa maîtresse au lieu d’aller courir la prétantaine, il aurait bien su sortir les vers du nez à l’Albertine, à force de miaous et câlins, qu’il lui aurait fait, certainement plus délicieux que les gâteaux de M’âme Josette .

Eglantine lilas 24/06/2018 10:09

heureusement que le sage Horace compense le coté pas tres beau de M'âme Eglantine :-)
beau dimanche et merci de tes visites

kprice2a 11/06/2018 19:00

Un café infecte, des gâteaux rances ... et elles n'ont rien appris ... ralala, dur dur d'être commère en ces temps maigres !
Mais je me suis amusée à te lire, et je n'avais pas de mal à imaginer la scène :-)
Bon alors, et Horace, il t'en a raconté un peu plus ? hihihi
Gros bisous Églantine ... vais me faire un café, mais un bon et un frais ! k

Eglantine lilas 24/06/2018 10:12

hi hi hi ! ça ne peut pas payer à tous les coups :-) et dire que j'ai créé ce personnage pour une bonne action ! et oui si M'âme Eglantine avait été invité au mariage de Marie et Clément, livre au profit de l'association Rêves ...je n'en aurai certainement pas eu l'idée ! mais qu 'est ce qu’elle cancane depuis ! gros bisous

Fanfan2B 10/06/2018 19:37

C'est agréable de retrouver les commères du village.Mais cette fois-ci elles ont trouvé plus malin qu'elles! Bonne soirée

Eglantine lilas 11/06/2018 09:42

Elles ne peuvent pas gagner à tous les coups :-)
belle journée à toi

pimprenelle 10/06/2018 18:22

Dis donc, s'il faut se délecter … hum, "se farcir", le café infect et les gâteaux rances pour avoir de quoi commérer ensuite, j'en arrive à me poser des questions sur la santé mentale de M'âme Eglantine !
Horace devrait lui chanter lorsqu'elle rentrera : j'ai toujours préféré aux voisins les voisines .... Sûr qu'elle va lui faire la vie étant donné qu'elle n'a pas pu avoir de renseignements !
Bisous

Eglantine lilas 11/06/2018 09:44

rassure toi pour le moment sa santé mentale va bien ....sinon il n'y aura plus d'histoire à raconter :-)

bisous

pimprenelle 10/06/2018 18:15

Il y a déjà longtemps que nous n'entendions plus cette commère. J'

Nell 10/06/2018 10:48

Voilà ce que c'est que de ne pas se relire, bien fait pour moi!!!! Fallait lire j'en tombe mes moustaches. Sacré nom d'une pipe, il doit y avoir un lutin dans ma tablette. Il me joue toujours de vilain tour.

Eglantine lilas 11/06/2018 09:45

rassure toi tu n'es pas la seule...personnellement je jete un coup d'oeil lorsque j'ai déjà validé ...donc trop tard ! :-)
bisous

Nell 10/06/2018 10:46

Chat alors j'en donne es moustaches moi aussi. Je me suis délectée de ton récit, ma chère M'âme Eglantine et je t'envoie mille bises. Pas marrant d'être commères...

manou 10/06/2018 08:51

Et bien il faut être bien curieuse pour supporter de boire un café infect et bien sûr elles n'ont finalement pas appris grand chose nos deux commères, mais qu'est-ce qu'on aime les entendre :) Quand à Horace il a bien raison d'aller chez sa jolie voisine quel que soit le temps et de nous livrer ses pensées sur cette vieille chouette qui l'empêche de sortir même quand il pleut :) bisous et merci de nous régaler avec tes écrits

Eglantine lilas 11/06/2018 09:49

bien avant les dosettes ...il m'est arrivé...où je ne sais plus et quand non plus, juste c'était bien "avant...maintenant", il arrivait qu'on offre, m^me chez des gens sympa, un café qui avait été réchauffé et puis réchauffé et encore réchauffé ! fait du matin te disait-on ! et je ne supporte du moins mon estomac, que le café fait ..."frais" et à l'instant :-). Le souvenir a du faire surface pendant que j'écrivais. Bisous

colettedc 10/06/2018 04:47

Comme c'est agréable que ces lectures, Monique !
Bon dimanche tout entier !
Bisous♥

Eglantine lilas 11/06/2018 09:50

j'étais en panne d'inspiration pour les commères :-)
bisous et belle journée

Isabelle 09/06/2018 21:21

gâteaux rances et café infect, et papotages de commères, encore encore !!!

Eglantine lilas 11/06/2018 10:08

en fait c'est Horace qui me tient au courant :-) il faut que je l'interroge !

Quichottine 09/06/2018 19:31

Comme tu sais, j'adore quand tu fais revivre nos commères... et j'aime toujours autant les pensées d'Horace. :)
Merci pour ce beau moment.
Bisous et douce soirée.

hairabédian 09/06/2018 16:59

merci "pour ce moment" de petits bonheurs précieux, henri

marie des vignes 09/06/2018 16:58

Bonsoir, j'ai adoré ,cette page de"vie" le chat est cocasse, bravo, j'adore ce genre de texte bisous et bonne soirée MTH

Martine MARTIN 09/06/2018 16:57

Tu m'+s fait sourire et j'ai pris un grand mlaisir à te lire. Bises

ZAZA 09/06/2018 14:27

Hilarant Églantine, j'avais l'impression de lire un sketch des Bodins ! Bravo...
Bises et bon weekend