Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

À mes enfants...pardon à Nos enfants !

Crédit photo : Par TeletubAstyanax —Travail personnel, CC BY-SA 4.0,

 

Le « Clan [1]» familial...

Tout au long de ces soixante années de vie commune, s’il y a bien eu quelque chose qui nous a lié dans la vie, le Père et moi, malgré nos divergences souvent ou parfois ! enfants et même petits enfants en sont témoins, c’est bien le besoin de garder intact ce clan ou ce bloc que nous formons.

Au fil du temps, petit à petit je suis arrivée à même ne plus penser que j’étais « née » avec un autre nom........, non, non, je n’oublie pas mes origines bien au contraire plus le temps passe et plus je me ressource en pensant à mes racines et à mes parents.

Mon nom marital, sent bon la Provence et je pourrai dire que la devise qui peut être naturellement la nôtre serait : Tous pour un et un pour tous !

Très vite, trois enfants sont venus prendre une place. Le Père, lui se sentait sans doute un peu « patriarche » dans l’affaire, si, si quoiqu’il en dise, nous en sommes tous convaincus. Quant à la mère…elle a joué son rôle de mère... navigant tantôt vers le père, plus souvent vers les enfants pour éviter des tangages trop importants, il faut dire qu’elle a facilement le mal de mer !

Jeune couple, le bonheur et une certaine fierté, était de se déplacer tous les cinq ensembles, il fallait nous prendre tous ou pas du tout. Les enfants ont grandi, les caractères se sont affirmés, des divergences de vues ont dû pointer, des modes de vie différents se sont installés. Des affrontements sans doute, des colères aussi parfois. Cependant pas de bouderie, pas de remise en cause profonde, nous sommes une famille a dit ma petite fille et elle a raison, et une famille c’est fait pour rester uni.

Nous avons évolué dans le temps chacun sur la voie qu’il souhaitait mais à ce jour nos différences n’ont jamais fissurés le « Clan » que nous sommes.

Des couples se sont formés, des petits-enfants sont arrivés et même des arrières petits enfants pour notre plus grand bonheur.

La vie est un fil fragile, très fragile nous en sommes tous très conscients alors si j’ai quelque chose à dire avant qu’il ne soit trop tard aux trois « souches », c’est-à-dire à mes trois enfants :

- C’est à vous qu’il appartient maintenant de transmettre aux jeunes générations, non pas l’esprit de clan mais « l’esprit de famille » qui a été et qui est le nôtre. A charge pour eux de prendre la relève.

Nous ne sommes pas parfaits, loin s’en faut et nous n’avons jamais prétendu l’être, mais l’amour d’une famille c’est la sève nécessaire pour aller de l’avant.

Et puis…et puis vous savez bien que le Patriarche de la maison sera tellement fier de voir qu’après lui ce qu’il a…pardon ce que « Nous » avons voulu initier, se poursuit !

Maman

 

P.S : 

Si je suis sortie de ma pause, peut-être est-ce dû à la fraîcheur qui pointe son nez ou peut-être à une certaine méditation, pendant mon temps de pause, encore une fois, alors qu'il est encore temps !

Pourquoi passer par le blog au lieu de leur dire directement ? Tout simplement pour que ce soit moins "mélodramatique", plus léger en quelque que sorte et pis c’est tout :-) ! 

Je rentre de nouveau dans ma coquille pour quelques temps, prenez soin de vous et passez de bonnes vacances.

 


[1] Le mot clan n’est pas à prendre dans son sens « fermé sur soi » bien au contraire, mais dans le sens d’un groupe de personnes qui se soutiennent quoiqu’il advienne, sur qui on peut s’appuyer.

 

 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Quichottine 11/03/2020 14:30

Je te relis aujourd'hui... et même si je ne peux pas répondre à mon commentaire précédent, je voulais te dire que ce message me touche particulièrement...
Tu continues à traverser des orages, moi, je me demande si mes propres petits-enfants, si mes enfants, garderont au coeur l'idée que je les ai aimés, profondément.
Que restera-t-il de tout ça quand je ne serai plus là ?
Je t'embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

elisabeth 19/08/2018 15:28

Et tu peux être fière de ce clan, je pense que tes enfants (vos enfants), vu le bon exemple, continuerons sur cette lancée. Bonne re-pause. Bisous.

Eglantine lilas 28/08/2018 10:19

j’espère qu'ils continueront ainsi même si chacun a un caractère bien affirmé !

bisous

LADY MARIANNE 16/08/2018 20:35

un très beau texte-
hélas dans certaines familles c'est la guerre pour un oui ou un non-
j'admire les familles unies- un grand bravo-
bisous et bonne soirée-

Eglantine lilas 17/08/2018 09:05

un petit passage sur le blog:-) c'est souvent pour des bêtises que l'on part ensuite dans des drames hélas. On essaye de rester uni mais comme partout il y a parfois ...des passages plus difficiles
bisous

ABC 15/08/2018 15:08

Une belle famille ! Mon souhait qu'elle continue ainsi et qu'elle soit un bon exemple pour beaucoup... la fidélité et la solidarité sont des valeurs sûres. Bravo ! Un beau témoignage dont tu peux être heureuse.

Eglantine lilas 17/08/2018 09:07

Nous n'étions pas riches...nous n'étions pas pauvres et j'ai reçu beaucoup d'amour de mes parents. On s'emploi à le transmettre mais c'est un travail de tous les jours lorsque les enfants deviennent adultes. merci pour ton commentaire :-)

Renée 13/08/2018 16:38

Un très beau texte et ce mot clan je trouve convient bien car une famille c'est un bloc contre et avec le monde....Bisous suis de retour

Eglantine lilas 17/08/2018 09:09

ce "clan" nous aide à avancer lorsque l'un de nous a une baisse de régime, nous allons dire comme ça :-) L'aménagement est terminé alors, vous devez être heureux.
bisous à toi

pimprenelle - entrebrumetsoleil 13/08/2018 11:44

Bizarre, bizarre, ton article m'est arrivé dessus hier soir après le départ des enfants, enfin les numéro2. Si tu savais ce que j'ai dû faire pour arriver à ce que "la famille" reste la famille. Et dernièrement les mots ne servaient à rien mais il fallait que j'y arrive. J'espère que c'est réussi et que nous continuerons à les voir.
Tu sais, Petit Fils N°1, je l'ai surnommé un jour Rassembleur de Famille. Juste parce que lui avait besoin de sentir "toute" sa famille, comme il dit, autour de lui.
Ah, les histoires et famille quand encore on sait pourquoi elles te tombent dessus !

C'est vrai que j'aurais peut-être du mal à faire pareil article, mais chapeau Eglantine, tu l'as fait.

Que tes trois souches se rendent compte de tout ce que tu, vous, leur passez comme amour, mais aussi comme responsabilité.
Ta petite fille, elle, le dit et elle en est parfaitement consciente.
Bon, allez, je ne sais pas si la lecture te convient dans ton repos. Tout au moins celle-ci.
Continue à méditer, tu en sors de beaux textes.
Amitiés.

Eglantine lilas 17/08/2018 09:22

P.S peut être que si j'écris: "les choses se fassent toutes seules"...c'est mieux peut être ? :-)

Eglantine lilas 17/08/2018 09:12

bonjour Josette. Ah il ne faut pas croire que les choses se font toutes seules et lorsqu'elles sont en place il faut continuer à cultiver...comme les plantes de ton jardin. C'est un travail de tous les jours, rien n'est jamais acquit. Cependant je dois reconnaître qu'il y a des terrains plus favorables que d'autres...à quoi ça tient je ne sais mais il faut s'accrocher autant que faire se peut! Bisous

Quichottine 13/08/2018 10:20

C'est un très beau message que celui que tu adresses à tes enfants.... et j'espère de tout coeur qu'ils continueront à faire perdurer ce "clan" qu'est ta famille, tous ensemble malgré les divergences.
C'est important pour nous, même si nous savons que rien n'est gagné, que tout peut un jour s'effondrer, pour un rien parfois, et que lorsqu'on s'en rend compte, il est déjà trop tard.
Pour Martine et Zaza, je dirai que ma meilleure amie est restée sans nouvelles de son fils aîné pendant quasiment quinze ans. Elle n'a pas vu grandir ses petits-enfants, mais ils reviennent désormais vers elle. C'est difficile de recoller les morceaux, mais au moins ils sont là.
Que ta famille te donne encore longtemps l'énergie qui te permet de résister au temps.
Ne pars pas tout de suite, Églantine. Tous ont encore besoin de toi.
Je t'embrasse très fort, très très fort.

Eglantine lilas 17/08/2018 09:20

Bonjour ! je sais que certaines situations avec les enfants sont douloureuses et après avoir publié je me suis dit que peut être je n'aurais pas du par égard pour les personnes où c'est un peu plus difficiles. Et puis c'était fait ...Un peu de nostalgie peut être en ce moment du temps qui passe...non, non je te rassure je vais bien. C'est un retour en arrière comment dire heureux :-) qui m'a replongé dans la jeune famille que nous avons été...internet le pire et le meilleur, a permis à des enfants de cousins germains...éh oui perdus de vue ,de nous retrouver et de nous replonger dans des photos du "Tempi Fa" lol...Je t'embrasse très fort et comme l'abeille besogneuse je continue à oeuvrer pour que les membres de cette famille ne perdent pas le lien qui les unis

le-billet-de-michel 13/08/2018 06:26

Bonjour Églantine,
C'est un très beau texte !
Émouvant et fort bien détaillé.
Nul doute qu'il sera lu et relu ...
et... que le "Patron d'en haut" t'oublie encore bien longtemps...

Gros bisous

Michel

Eglantine lilas 17/08/2018 09:24

merci Michel :-)
Ah oui j'aimerai bien que le Patron d'en haut ne soit pas trop pressé ! j'ai encore tant à faire
je t'embrasse et merci à toi dêtre là

colettedc 13/08/2018 03:56

Comme c'est bien exprimé, Monique ! Soixante années bonnes et vivifiantes ! Bravo ! C'est BEAU, super beau !!! Félicitations et bonne poursuite de cette vie de famille !
Bonne semaine !
Bisous♥

Eglantine lilas 17/08/2018 09:25

soixantes années épuisantes mais porteuses de joies aussi
on essaye de rester" une famille"....c'est un travail de tous les jours!
grosses bises

Eglantine lilas 12/08/2018 19:28

Bonsoir, je lis vos commentaires avec de la peine. Je sais que ce n'est pas toujours facile et je m'en veux si j'ai remué chez vous Zaza et Martine de la douleur. Rien n'est jamais acquis et on est tous à la merci que les relations changent à un moment donné. C'est vrai nous élevons dans une famille nos enfants tous de la même façon et puis on ne sait pourquoi un jour c'est le crève coeur. Nous essayons et ce n'est pas toujours facile de garder le lien et je prie pour que cela perdure. Je vous embrase toutes les deux et pardon si j'ai réveillé une blessure.

ZAZA 12/08/2018 19:03

C'est touchant Églantine, et il y a belle lurette que pour mes deux filles aînées, le clan si bien protégé n'existe plus comme il existait du temps de mes parents. Trop nombrilistes pour penser à, ne serait-ce que de prendre des nouvelles d'une mère vieillissante !
Seule ma chipie de 28 ans, l'Ellen qui dessine si bien ( Voyage et Mariage), et qui va être maman à son tour en mars 2019, sait toujours ce que signifie la notion de "parents" !
Enfants élevés de la même façon, avec le même amour, les mêmes principes de vie, mais certainement alliées à des pièces rapportées qui les ont détournées de la tribu que nous formions. Je ne suis pas la seule à connaitre ce genre de comportement, je le sais très bien, et les années passant, les affres du temps, font que moi aussi je me suis repliée sur moi-même, POUR AVOIR LA PAIX, alors que j'ai malgré tout tant d'amour à donner.
Ainsi va la vie Églantine, et on ne peut pas forcer des enfants à vous aimer !
Bises et bonne soirée

Eglantine lilas 17/08/2018 09:52

Hélas non Zaza tu n'est pas la seule ! bien des enfants oublient un peu trop vite que les parents avancent en âge parfois tout simplement ! nous sommes tous à la merci d'un revirement de situation et très souvent pour des broutilles....qui se compliquent lorsque les enfants ont des conjoints.
Des modes de vie différents q'il faut accommoder au jour le jour...parfois ça marche parfois pas...C'est avec un très grand plaisir que j'ai découvert Ellen :-) je n'avais pas tout d'abord fait le rapprochement , malgré son prochain rôle de maman j'espere que nous aurons le plaisir encore et encore de découvrir son travail d'artiste ! Grosses bises et prends surtout soin de toi, cette réserve d'amour tu vas pouvoir bientot en donner à ce petit bout de chou à venir et puis qui sait un retour de situation de tes filles est toujours possible.

Martine MARTIN 12/08/2018 18:48

je romps quelques instants ma pause commentaires pour dire combien j'ai apprécié ton message à tes enfants. Bravo tu as réussi ce que j'ai partiellement raté. J'ai reussi avec ma fille qui a un sens très poussé de la famille et raté avec mon fils qui a coupé tout lien depuis 8 ans avec nous, sa grand mère, ses oncles et tantes. Nous ne voyons même plus nos trois petits fils. Certainement que je lui ai passé mon rejet intime de mes parents notamment de ma mère même si je n'ai jamais coupé les relations et que je m'en suis occupée jusqu'a sa mort. Bisous

Eglantine lilas 17/08/2018 10:03

bonjour Martine, tu sais qu'on "ne rate pas" ...c'est des caractères différents qui se forgent chez nos enfants en grandissant et puis leur environnement forcément influe sur leur comportement d'adulte.En tant que parents nous faisons au mieux de ce que nous pouvons et de ce que nous avons nous aussi reçu. Dans un jardin toutes les plantes ne poussent pas de la m^me façon. Je connais aussi des enfants qui se disent soi disant aimants et qui oublient cependant de soucier des parents... L'équilibre dans une famille n'est jamais acquit à demeure j'en suis consciente, j'essaye de le garder et je croise les doigts pour que ça dure. Je t'embrasse

marie des vignes 12/08/2018 17:01

Bonjour, et bien c'est un bel hommage à la "Famille" que tu as rendu là. C'est très bien dit , très bien écrit, et j'espère que les "3souches" comprendront le message, c'est important la famille . Bisous et bonne soirée MTH T'es bien dans ta coquille?

Eglantine lilas 12/08/2018 19:29

sourire :-) oui la coquille pour le moment me protège des chaleurs....vraiment evie de ne rien faire.
bisous