Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fenêtre ouverte

 Une ré-é-édition :-)
chut, ne dites rien à personne !
pour ce Jeudi en poésie des Croqueurs de mots

 

La nuit est là, présente.

Les yeux fermés,

J’entends  les craquements des meubles,

Des poutres qui travaillent.

 

A travers les volets clos, mais les vitres ouvertes

Me parvient le bruit de moteur, des rares voitures,

Les pas du chat du voisin qui furète dans notre jardin,

J’entends les bruits de mon cœur

Que certains bruits effrayent…

 

Encore une insomnie….

Les yeux fermés,

Je m’oblige à respirer lentement.

Ce n’est rien mon cœur,

Juste les bruits de la nuit.

 
Le rire de jeunes gens qui rentrent chez eux

Est-il tard ou tôt pour eux ?

Je ne veux pas ouvrir les yeux

Je ne veux pas voir l’heure sur le réveil

Apaise-toi mon cœur,

La nuit n’est qu’un passage.

 

Bientôt l’aube va venir

Petit à petit, le bruit des voitures s’intensifie.

Quelqu’un tousse sur le trottoir,

Un travailleur matinal

qui va rejoindre un car de ramassage.

Le piaillement d’un moineau dans le tilleul

Le jour n’est pas loin d’être là.

 

Tu somnoles et les bruits qui te parviennent

Maintenant sont des bruits amis :

Les voisins qui ouvrent leurs volets,

Le teufteuf du car  qui s’arrête pour débarquer

Les voyageurs des villages voisins,

Le papotage des écoliers avec les parents

Qui les accompagnent à l’école.

Le bruit de la mobylette du facteur

Et son bonjour joyeux.

 

Mon cœur, entend les fleurs

qui déplient leurs pétales,

Elles s’étirent aux premiers rayons du soleil,

Entend le petit vent

Qui chuchote dans les arbres,

Écoute ton jardin qui s’éveille.

Le jour est là, il est temps pour toi

D’ouvrir les yeux… 

Ouvre en grand ta fenêtre,

Vite c'est le matin...

 

Églantine 

 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jacqueline 16/11/2018 19:56

C'est beau... Cela donnerait presque l'envie d'avoir des insomnies...
Bisous.

pimprenelle - entrebrumetsoleil 16/11/2018 18:36

Elle sert parfois en ouverture de conte.
Ce soir, je vais écouter une légende bien de chez nous : les quatre fils Aymon.
Bonne soirée Eglantine.

Quichottine 09/11/2018 13:40

Je ne dirai rien, promis...
C'est une magnifique page.

Eglantine lilas 12/11/2018 09:26

je savais que je pouvais compter sur ta discrétion :-)
belle journée
grosses bises

colettedc 08/11/2018 20:44

Chut ! Je ne dirai rien, Monique sauf que tu as bien fait de rééditer ce billet car, c'est tout à fait super !
Bonne soirée,
Bises♥

Eglantine lilas 12/11/2018 09:25

sourire ! c'est pour rafraîchir les articles déjà publiés ...presque 10 ans que ce blog existe ...je n'aurais jamais pensé continuer aussi longtemps
bisous

ZAZA 08/11/2018 17:52

Une belle réédition Églantine, la photo est très belle.
Bises et bon jeudi

Eglantine lilas 12/11/2018 09:24

l'inconvénient c'était la proximité de la route et son avantage en même temps ...
bisous un peu tardifs mis l'important c'est qu'ils arrivent :-)

LADY MARIANNE 08/11/2018 17:44

la jolie photo !! j'adore-
bravo je n'avais pas lu -
bisous et bonne soirée-

Eglantine lilas 12/11/2018 09:22

j'aimais bien ces grandes fenêtres que nous avions dans notre ancienne maison...
bisous

Renée 08/11/2018 16:20

C'est parfait car autrement sûr que je ne l'aurais jamais lue vu que je ne l'avais pas vu avant. Bisousss

Eglantine lilas 12/11/2018 09:21

ça permet de découvrir à certainement personne et à moi de jouer la paresseuse :-) bises

pimprenelle - entrebrumetsoleil 08/11/2018 15:29

Tu me fais penser à la chansonnette :
par la fenêtre ouverte
bonjour, bonjour
par la fenêtre ouverte
bonjour le jour
Bien la réédition.
Dis donc, ton cœur commençait-il à te dire certaines choses que tu ne voulais pas entendre ? Trop tôt ?
Ah l'insomnie !
Une belle description de la nuit qui va s'éveiller et qui s'éveille.
Bon après-midi Eglantine..
Bises

Eglantine lilas 12/11/2018 09:20

mais tu en sais des choses toi :-) je ne connaissais pas ta chansonnette !
non je ne penses pas à l'époque ...quoique les choses se préparent à l'avance. Ce qui est sur c'est qu'à l'époque et jamais d'ailleurs ne m'a traversé l'esprit l'idée que je puisse devenir cardiaque un jour ! bises à toi

Martine MARTIN 08/11/2018 09:43

Tu as bien fait de rééditer. J'aime beaucoup. Tu décris si bien nos petits matin à l'éveil. Bisous

Eglantine lilas 12/11/2018 09:18

j'aime les petits matins...moins la nuit profonde ...
bonne semaine
bisous

Josette 08/11/2018 09:18

Une si belle fenêtre ouverte sur l’insomnie... un si beau poème si vrai je ne m'en lasserai jamais
Merci merci Églantine

Eglantine lilas 12/11/2018 09:17

merci à toi ...ah ces nuits parfois reposantes et parfois pas !!!!
bisous

marie des vignes 08/11/2018 09:10

Bonjour Eglantine, il est très beau ton texte et bien accompagné par la photo Bravo Bisous et bonne journée MTH

Eglantine lilas 12/11/2018 09:16

heureuse que tu y adhères :-) une belle semaine pour toi...
bisous

Isabelle 08/11/2018 08:58

Quelle jolie poésie Eglantine, j'aime beaucoup

Eglantine lilas 12/11/2018 09:16

une poésie sans rime :-) juste les battements du coeur...c'est vraiment la photo de notre chambre dans notre maison ...à l époque !

jill bill 08/11/2018 08:56

Ah la paresse hein bonne-maman, mais quand le texte est bon... remontons le par... la fenêtre, bon jeudi, bises

Eglantine lilas 12/11/2018 09:14

Jill plus ça va et plus je deviens paresseuse :-) pourtant l'envie d'écrire est toujours là dans la tête mais être assis devant l ordi longtemps ce n'est plus ça !
bisous

Nina Padilha 08/11/2018 08:03

On te lit, en suivant les battements de ton cœur et on écoute...
La nuit, insomnie ou pas, est toujours magique.

Eglantine lilas 12/11/2018 09:13

je n'aime pas trop la nuit...je préfère l'aube :-)