Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voeux simples

 

Jeudi en poésie des Croqueurs de mots. Lenaïg à la barre.

 
Vivre du vert des prés et du bleu des collines,
Des arbres racineux qui grimpent aux ravines,
Des ruisseaux éblouis de l’argent des poissons ;
Vivre du cliquetis allègre des moissons,
Du clair halètement des sources remuées,
Des matins de printemps qui soufflent leurs buées,
Des octobres semeurs de feuilles et de fruits
Et de l’enchantement lunaire au long des nuits
Que disent les crapauds sonores dans les trèfles.
Vivre naïvement de sorbes et de nèfles,
Gratter de la spatule une écuelle en bois,
Avoir les doigts amers ayant gaulé des noix
Et voir, ronds et crémeux, sur l’émail des assiettes,
Des fromages caillés couverts de sarriettes.
Ne rien savoir du monde où l’amour est cruel,
Prodiguer des baisers sagement sensuels
Ayant le goût du miel et des roses ouvertes
Ou d’une aigre douceur comme les prunes vertes
À l’ami que bien seule on possède en secret.
Ensemble recueillir le nombre des forêts,
Caresser dans son or brumeux l’horizon courbe,
Courir dans l’infini sans entendre la tourbe
Bruire étrangement sous la vie et la mort,
Ignorer le désir qui ronge en vain son mors,
La stérile pudeur et le tourment des gloses ;
Se tenir embrassés sur le néant des choses
Sans souci d’être grands ni de se définir,
Ne prendre de soleil que ce qu’on peut tenir
Et toujours conservant le rythme et la mesure
Vers l’accomplissement marcher d’une âme sûre.
Voir sans l’interroger s’écouler son destin,
Accepter les chardons s’il en pousse en chemin,
Croire que le fatal a décidé la pente
Et faire simplement son devoir d’eau courante.
Ah ! vivre ainsi, donner seulement ce qu’on a,
Repousser le rayon que l’orgueil butina,
N’avoir que robe en lin et chapelet de feuilles,
Mais jouir en son plein de la figue qu’on cueille,
Avoir comme une nonne un sentiment d’oiseau,
Croire que tout est bon parce que tout est beau,
Semer l’hysope franche et n’aimer que sa joie
Parmi l’agneau de laine et la chèvre de soie.
Cécile Sauvage*, Tandis que la terre tourne
 
*Femme de lettres française, née à La Roche-sur-Yon le 20 juillet 1883 et morte le 26 août 1927.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Quichottine 21/11/2018 20:48

Un poème que je découvre grâce à toi.
Merci pour tout !
Gros bisous et douce soirée.

Isabelle 19/11/2018 19:27

Se laisser porter par la vie et savoir apprécier tout ce qu'elle nous apporte… Merci Eglantine pour ce joli poème

dimdamdom59 18/11/2018 17:36

Quelle belle découverte que ce poème. Ca égaye un peu le quotidien. Je trouve qu'au lieu de nous imposer toujours les mêmes scénarios tristes et sinistres à la télévision, ils devraient commencer le journal par exemple par une découverte littéraire comme celle que tu partages avec nous.
Bisous Mère Grand :)

Jacqueline 16/11/2018 19:49

Merci de nous faire partager ces beautés litteraires ! Tendresse.

Eglantine lilas 17/11/2018 17:18

j'ai grand plaisir à "farfouiller" parmi les oeuvres qu'on trouve sur internet, avant c'était mes livres ! bisous

Jeanne Fadosi 16/11/2018 11:44

Un bien beau poème que je découvre et j'en souris car n'ayant retenu que le prénom de ma propre découverte poétique et aux mots clés Cécile et poésie, notre "ami virtuel" Google m'a proposé Cécile Sauvage ... bises et belle fin de semaine

Eglantine lilas 17/11/2018 17:19

Je n'ai jamais rien lu de cette écrivain et la j'ai un coup de "foudre" :-)
bisous

manou 16/11/2018 08:47

Un magnifique poème qui célèbre la vie et les plaisirs simples de tous les jours. Cultivons ces petits bonheurs...Merci pour ce partage qui donne envie de parcourir les chemins de notre belle garrigue surtout aujourd'hui que le soleil est enfin de retour ! bisous

Eglantine lilas 17/11/2018 17:21

un vrai bonheur la lecture de ce poeme...c'est simple, si limpide...
Le printemps hier ...l'automne aujourd'hui à Salon.
bonne fin de semaine
bises

colettedc 15/11/2018 16:34

Magnifique poème, Monique !
Je l'avais aussi retenu dans mes choix, tu sais !
Bonne poursuite de ce jeudi !
Bisous♥

Eglantine lilas 17/11/2018 17:22

tu l'avais aussi retenu ...sourire ! je ne suis pas étonnée car nous nous rencontrons assez souvent sur le même choix
bisous

Renée 15/11/2018 15:31

Merci pour ce fort joli poème. Bises

Eglantine lilas 17/11/2018 17:22

c'est un plaisir partagé :-) bises

LADY MARIANNE 15/11/2018 14:18

je découvre ce joli poème grâce à toi-
bisous et bon aprem !

Eglantine lilas 17/11/2018 17:23

je l'ai découvert aussi pour ce jeudi :-)
Bravo pour ta nouvelle communauté j'y ai vu de fort belles choses.

bisous

Martine MARTIN 15/11/2018 09:41

Comme les petites joies de l'instant sont bien décrites par cette poétesse. Très beau partage

Eglantine lilas 17/11/2018 17:24

je suis tout à fait d'accord avec toi :-) ce fut une découverte et une lecture fort agréable.

bisous

ZAZA 15/11/2018 09:29

Une très joli poème que je ne connaissait pas. Un très beau Partage Églantine, merci !
Bises et bon mercredi

Eglantine lilas 17/11/2018 17:25

une première pour moi aussi...:-) il me reste encore beaucoup de belles choses à découvrir !
bonne fin de semaine bisous

Nina Padilha 15/11/2018 09:16

Quel beau poème !
Merci de ce partage !

Eglantine lilas 17/11/2018 17:25

j'ai eut comment dire :-) un coup de foudre...
bisous

jill bill 15/11/2018 09:12

Une belle liste tout de même pour être simplement heureux, heureuse... en résumé, la campagne procure tellement de bien, la ville peut se rhabiller, merci bonne-maman, bises

Eglantine lilas 17/11/2018 17:26

c'est vrai que le bonheur peut être parfois simple :-) certaines personnes savent bien l'exprimer ! bisous