Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conte du 4 décembre

Le blé de l'Espérance
 Les traditions perdurent, et il faut espérer qu'il en soit toujours ainsi, 
 et les contes traversent le temps …

Fanny, avait préparé le calendrier de l’avent dès la mi-novembre, et l'avait mis en place pour les plus jeunes de la maisonnée, (dont elle s’occupait depuis leur naissance), à bonne date.  Vingt-quatre petits sachets en feutrine, avaient été cousus de ses mains, suspendus sur un support, dans lesquelles des friandises diverses avaient été glissées afin que chacun trouve son bonheur.

Maintenant on approchait à grands pas de la Sainte Barbe et même on y était, c’était même le jour.
- Vous le savez j’ai bien du déjà vous le dire…
Les enfants souriaient, mais n’avaient garde d’interrompre Fanny qui comme chaque année leur racontait la même histoire.
- Cette Sainte, est particulièrement fêtée chez les pompiers le 4 décembre. Sa fin de vie avec la proximité avec le feu et la foudre, a fait de Sainte Barbe la sainte idéale pour protéger les artificiers, les mineurs et les pompiers. Cependant, les enfants, la fête chez les pompiers ce n’est pas tout, il nous faut à présent nous hâter. En Provence, il est une tradition ancienne qui est de planter ce jour-là, du blé.   Alors, pourquoi du blé ? Je vais vous le dire : cette plantation bien particulière, remonte à l’antiquité grecque et romaine.  On dit, mais que ne dit-on … qu’une bonne germination en hiver était prémices d’abondantes récoltes, et c’est ainsi qu’on prenait la mesure de ce que serait la moisson prochaine.
Pendant que les enfants s’affairent à préparer les coupelles où sera planté le blé :
- Il nous en faut trois, n’oubliez pas, c’est le symbole de la Trinité… et puis du coton…Avez-vous bien pensé à mettre le blé à tremper hier soir ? Hé non, je le vois ! Heureusement que je l'ai fait pour vous ! Naïs, tu veux bien nous porter la coupe où trempe le blé ?
- Oui, mais Fanny… pourquoi tu dis qu’il faut planter le Blé de l’Espérance ?
- Ah les enfants, le blé de l’Espérance, de nos jours c’est bien plus important que savoir comment sera la récolte prochaine. Voyons, comment à commencer cette histoire qui n’en est pas une ?  Depuis je crois 1988, à l’initiative de Maguy Roubaud, journaliste à Fr3 Marseille, une association à vue le jour, pour que des petits sachets de blé soient vendus au profit des enfants malades … avec l’espoir d’une guérison pour eux, vous le comprenez bien. On alliait ainsi la tradition, et on pensait en même temps aux enfants hospitalisés. Les sommes récoltées sont obligatoirement affectées à des services hospitaliers ou centres spécialisés. Et c’est ainsi que ce blé s’appelle, Le blé de l’Espérance Maguy Roubaud.
 
Pendant que les petites mains s’activent, Fanny, rêve à tous ces noëls qu’elle a préparés dans cette maison, où elle a été placée très jeune. Le 24 décembre au soir, elle coupera une fois de plus, les pointes du blé, avant de poser les coupelles sur la table du festin. Les enfants, eux, déposeront dans l'étable de la crèche ces pointes, pour accueillir l'enfant Jésus, à minuit. Le 25 décembre, les coupelles de blé orneront la table tout le jour, entourées de rubans rouge et jaune.  Et ce n'est qu'à partir du 26 décembre que les coupelles de blé orneront la crèche sans les rubans pour représenter des champs.
 
- Allez les enfants, boulégant, boulégant,* nous sommes le 4 décembre il est temps de planter notre blé !
* on se bouge.
Rediffusion.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Merci pour ce rappel de la tradition du blé de l'Espérance .
Bonne soirée Eglantine
Bises
Répondre
E
ma plantation est en bonne voie ! bisous
Y
Une tradition que je découvre aujourd’hui.
Et avec des dons généreux, une aide aux enfants malades.
Petits sachets de graines dans les commerces, journaux et autres.
Par chez nous en Grand Est, le 6, il y a la tradition du Saint Nicolas qui apporte aux enfants sages, uniquement....
Tu sembles connaître, je crois. Le mannele en pâte briochée.
Amic@lement. Yann
Répondre
E
A chaque région ses traditions et c'est vrai que St Nicolas n'est pas encore arrivé chez nous ! Parle moi gourmandise et répond présente :-)
bises amicales
M
Je redécouvre ton histoire avec grand plaisir, je suis bon public, j'avais oublié certains passages... bisous et bon lundi
Répondre
E
c'est un peu dommage pour ceux qui ont déjà lu les rediffusions ...mais je suis en pénurie d'histoire en ce moment !
bisous
F
J'ai oublié de répondre à ta question : dans le calendrier de l'Avent de mes petits -enfants, il n'y a pas de produits dangereux ! Il y a des chocolats, des petit jouets, des décos de Noël ..... Pas d'explosifs ! hi!hi!
Répondre
E
sourire ! j'ai bien pensé rassure toi !
F
Une jolie coutume qu'il faut conserver. Cette mode du blé est arrivée chez nous mais nous ne connaissons pas tout le cérémonial qu'il y a autour.
Je te souhaite une bonne semaine.
Répondre
E
il fut un temps ou j'envoyais pour l'occasion, les sachets de blé à la famille en Corse, maintenant elle trouve sur place ! bises
R
Un bien joli joli conte. Bisous bisous
Répondre
E
merci :-) je vis un peu sur mes acquis depuis quelques temps !
grosses bise
J
:-) bonnes semailles mère-grand et doux W-E, bises
Répondre
E
c'est bien parti, la récolte promet d' être généreuse :-) bisous
P
J'ai toujours aimé ce conte. De plus, je sais que le blé semé à cette période est, normalement, de bonne qualité et quantité, à condition que l'hiver ... Il faut la neige car il doit être protégé. Bon, depuis quelques années ... la neige, si elle tombe à la bonne période, ne tient plus ! C'est vrai que nous avons connu des hivers bien rigoureux. Mais ça, c'était avant ...
D'ailleurs, ce soir, si le temps qui nous est compté pour conter n'est âs dépassé, je parlerai de ces hivers rigoureux.
Je ne sais pas pourquoi, ce blé de l'Espérance, n'est pas vendu chez nous car c'est une bonne tradition.
Bisous Eglantine.
Répondre
E
je trouve que chez nous ce moi de décembre fait des siennes :-) je mets le gros pull à la maison lorsque le mistral souffle !
bisous
Z
Belle rediffusion Monique, j'adore cette tradition de "blé de l'espérance".
Bises et bon samedi - Zaza
Répondre
E
difficile de broder et rebroder sur les traditions :-) bisous
G
Oui, j'avais déjà lu chez toi la tradition du blé de Noël, mais je découvre ce "Blé de l'Espérance". J'en aurai acheté à coup sûr si j'avais été plus près... Comme chaque année, le Grinch qui sommeille en moi peine à penser aux festivités, mais j'ai quand même préparé le 1er décembre MA tradition de Noël : un saucisson sucré qui est un condensé des "mendiants", et qui va sécher jusqu'au 25 pour pouvoir être coupé en rondelles. C'était l'apanage de ma mère, c'est le mien maintenant, et chacun l'attend !
Répondre
E
il me semble qu'on trouve ailleurs maintenant le fait de "planter" le blé...celui de l'Espérance est à l'initiative d'une journaliste. je ne connais pas le Grinch et je suis fort mécontente contre lui s'il te perturbe ! dis lui de ma part que ma colère peut être redoutable :-) grosses bises à toi
M
C'est bien mignon aussi ces petits sachets de feutrine, et c'est chouette cette ingéniosité dans les idées de décorations, maintenant on est beaucoup dans le plastique !
Répondre
E
c'est ma fille qui s'était dévouée pour ces neveux et sa niece :-)
I
Je n'avais pas vu cet article... voilà pourquoi mon blé est tout rabougri... Je ne savais pas qu'il fallait faire tremper le blé la veille...
Répondre
E
Il va juste mettre un peu plus de temps mais il poussera quand même...Perso il va falloir que je m'inquiète de mettre un ruban :-)
M
La crèche , les belles histoires de Noël que de bonheur distribué Eglantine, et cette tradition du blé, des lentilles dans des coupelles, on ne le faisait pas chez nous mais c'est une bien jolie coutume, porte chance et prospérité et l'espoir surtout pour des jours meilleurs !
Je suis sur des blogs depuis 2009
Bises et bon dimanche
Répondre
E
ce blé dans les trois coupelles, peut être une tradition provençale à vrai dire je ne sais :-)
la crèche est particulièrement présente alors que peut être ça va avec :-)
bisous et heureuse fin d'année
P
Pourquoi : même à mon âge ? Chaque âge prend ce qui lui importe au moment T.

Les enfants du collège auxquels je fais lire du Perrault en ce moment se trouvent confrontés à la cruauté de la vie et de l'humain. Mais aussi au beau.

Là, tu es tout en douceur même si Fanny pousse les enfants à un peu d'exigence.

Amitiés Eglantine et merci.
Répondre
M
Chaque année, je prépare trois coupelles, l'une avec du blé de l'espérance, la seconde avec des lentilles et la troisième avec un mélange des deux.
Répondre
E
sourire....il m'arrive aussi de faire des mélanges...je trouve que les lentilles frisottées c'est tres joli !
A
Très beau symbole et quelle jolie table !
Répondre
E
L'idée de départ est belle ...après comment suivre les réalisations ...bien obligé de faire confiance.
E
Je ne connaissais pas ce blé espérance, c'est une belle tradition ! Bonne fin d'après midi et bises.
Répondre
E
un mélange de tradition provençale pour les fêtes de la noël et en même un geste important pour les enfants hospitalisés...si tout arrive à bon port et on y croit ! bises
N
Du blé, oh oui ! De l'avoine, de l'oseille, de la fraîche...
Répondre
E
je suis tout à fait d'accord :-)
Q
c'est une belle tradition... merci de la remettre à l'ordre du jour avec ce beau récit.
Bisous et douce journée.
Répondre
E
je perds un peu la notion des dates en ce moment ! mauvais signe bien qu'on m'ait dit de ne pas m'inquiéter c'est la saison :-)
grosses bises
P
Et c'est vrai que la table est belle ainsi parée. Merci pour l'expérience de l'année dernière Eglantine.
Bonne journée.
Le conte sert à ça : faire perdurer des traditions et faire comprendre ce qu'il y a à comprendre à tous les âges de la vie.
Amitiés.
Répondre
E
j'aime beaucoup les contes ...même en vieillissant !
bisous
C
Merci pour cette magnifique histoire, Monique ! Bisous♥
Répondre
E
un partage de tradition :-)
bisous
P
Comme tu le sais, ici on ne fait pas, pourtant Ste Barbe est fêtée. Il n'y a pas cette association. De puis peu, il y a la récupération des anciennes radios et les fonds sont pour la maison de … ma tête a oublié. Ce que je peux te dire, c'est pour aider les cancéreux à se retrouver ailleurs qu'à l'hôpital pour se faire un peu papouiller.
Le problème c'est juste qu'il faut trouver où les porter ces radios. Bref, ce n'est pas un vrai problème.

Ca y est, ils ont bien travaillé les petits avec Fanny ?

Bises
Répondre
E
les radios? Chez nous j'avais cru comprendre dans les pharmacies.
bises
M
Merci de nous conter cette belle histoire d'une tradition que je respecte chaque année chez moi aussi...mais cette année j'ai oublié de faire tremper le blé !! Tant pis il poussera en retard :) bisous
Répondre
E
D'ici le 24 il a le temps de prospérer ...sinon ça voudra dire que tu seras juste un peu moins riche :-) en 2019...
bisous
M
Très belle tradition symbolique : j'aime. Bisous
Répondre
E
une tradition qui depuis quelques années fait oeuvre utile ! un peu comme l'association Rêves
bisous
L
une jolie histoire-
en Lorraine on ne plante pas le blé de la Sainte Barbe---
on fête la patronne des pompiers oui-
une table bien décorée ! bravo-
bisous-
Répondre
E
la plantation de ce blé bien ancré dans le sud, me semble lié aussi à la crêche et aux traditions chrétiennes ce qui n'avait rien à voir je pense à l'origine...du moins me semble t il !

bisous
R
Une joli coutume quand même. Bisoussss
Répondre
E
perso j'aime bien :-) de la récolte à venir on dit ...mais que ne dit on pas que si le blé pousse bien, la "fortune" dans le sens large, de la maison sera bonne !
bisous
Z
Une très belle histoire Églantine. Bises et bon mardi.
Répondre
E
ça fait partie des préparatifs de noel :-) bisous
J
Une coutume que je n'ai pas par chez moi... Vendu tout comme les sacs à sapins, pour une bonne oeuvre chez vous... Merci bonne-maman et hop y a plus qu'à ! Bises
Répondre
E
j'ai planté ! nous verrons bien si l'année sera prospère !
bon we plus haut dans le nord, chez nous Paris se réchauffe ....hélas !
bisous