Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le printemps

Voici mon patchwork pour répondre au défi 220, proposé par Jazzy
Le centon est un jeu littéraire
QUE JE NE CONNAISSAIS PAS, DIXIT Eglantine,
qui consiste à composer un poème original à partir de vers empruntés à divers auteurs. ...Donc j'ai emprunté ici et là !
 

Tout sourit ; du printemps, tout fête le réveil.

Le ciel est pur, la lune est sans nuage.
Les ruisseaux coulent de la montagne,
Dans un coin frais de ce vallon paisible,
Un frais soleil pénètre en l’épaisseur des bois.
Dans les Prés, dans les Prés les marguerites blanches,
Forsythias et pivoines couronnent cet instant.
Sous l’herbe, pour que tu la cueilles,
La fleur de l’églantier sent ses bourgeons éclore,
Avec ses flots nacrés, ses cascades brûlées,
De mille joyaux d’or la forêt se décore.
Et les roseaux jaseurs et les fleurs nues des vignes,
Les plantes sourient à la lueur du jour.
Les lilas vont fleurir, et Ninon me querelle,
Toi qui fleuris ce que tu touches,
Le Soleil radieux jamais ne se courrouce !
Tout conjugue le verbe aimer. Voici les roses.
Chacun cueille sa fleur au vert jardin des rêves,
Ce beau printemps qui vient de naître,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis 
Une ode à la Nature, au Soleil, au Printemps.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
une belle fluidité qui fait totalement oublier qu'il s'agit d'un patchwork bises
Répondre
Q
Je trouve aussi que c'est un bel assemblage. Bravo !
Bisous et douce journée.
Répondre
M
Une belle poésie sur le printemps avec des vers empruntés ( certain que je connaissais, d'autres pas). Bravo c'est très réussi. Bisous
Répondre
L
Bravo, mère-grand, ton centon est tout beau, parfumé et galvanisant ! Les vers de grands poètes, tu les as magnifiquement assemblés, bises Eglantine.
Répondre
C
Mille bravos Monique !!! C'est super !!! Défi relevé avec brio ! Bonne poursuite de ce lundi !
Bisous♥
Répondre
P
Tes neurones sont plus éveillés que les miens ! Et en plus, c'est beau !
Pour le moment, le printemps attend. Je viens de dire qu'il faut que j'aille voir car je pense que deux boutons de rose de Noël montrent le bout de leur nez. Ca je ne l'avais pas encore vu en mai.

Je ne t'envoie pas un bout de notre ciel, il ne te plairait pas.

Amitiés
Répondre
L
Waouuuh ! C'est un régal à lire, pour toi aussi... Anne et toi, vous avez fait fort.... Merci bcp Eglantine... Aujourd'hui, le soleil et ciel d'azur... Le mistral d'hier a chassé tous les nuages... Mais il fait frisquet !!!
Bcp de bisous et encore bravo
Répondre
N
Le printemps : le plus beau de mes cadeaux d'anniversaire !
Répondre
E
il faut te dire bonne anniversaire à quele date :-) ?
J
j'aime cette ode au printemps... qui tarde et refuse de venir ...j'espère qu'avec un si beau centon il va se décider !
bisous
Répondre
E
il va falloir remonter nos manches et aller chercher ce printemps là ou il se cache !
bisous
J
Bravo c'est superbe cette ode au printemps en centon , j'ai reconnu certains auteurs ( Musset, Chateaubriand , Lecomte de Lisle, Victor Hugo ) mais pas tous .
Un grand merci pour ta participation
Bonne journée
Bisous
Répondre
E
j'ai fait la paresseuse, j'aurai du mettre le nom des poètes et des poèmes.:-)
bises et merci pour cette quinzaine que j'ai aimé.
A
Joli patchwork plein de vie et de fantaisie !
Répondre
E
je viens de découvrir le principe et j'ai trouvé ça amusant...
Z
Superbe patchwork printanier pour ce défi, bravo. Et pourtant il fait frisquet ce matin, nous avions une belle gelée blanche dans le jardin ce matin.
Bises et bon début de semaine Monique
Répondre
E
le printemps tarde y compris dans le sud mais nous n'allons pas perdre espoir :-)
bisous à toi
est ce que la saté de mon amie Zaza va dans le bon sens ?
M
Un beau montage dont on pourrait donc s'amuser à retrouver l'origine de chacun des vers mais je ne le ferai pas. Je ne connaissais pas ce jeu littéraire ni par son nom ni par sa forme ! Merci pour sa découverte. bisous et une douce journée (en espérant que le vent se calme un peu...tu ne t'es pas envolée hier j'ai vu que le record de vent avait été battu à Salon !)
Répondre
M
Tu sais que je suis née à Salon et mes parents y ont vécu jusqu'à la fin de leur vie. Nous habitions les Bressons, et il me fallait traverser la place en haut de la rue Félix-Pyat...Je me souviens avoir été obligée de longer les murs car impossible de la traverser les jours de mistral je n'y arrivais pas ! Ce vent est oppressant, il n'a rien à voir avec le vent des autres régions, j'espère que ce n'est pas à cause de lui que tu prends une pause. bisous
E
sourire...j'aurai pu mettre le nom des poètes :-) J'ai découvert aussi et je me suis prise au jeu...mais ça demande un peu de temps et j'aurai du peaufiner un peu plus...la prochaine fois Plus de 40 ans que nous habitons Salon et je ne me souviens pas d'avoir vecu un vent pareil ! Bien que restée sagement à la maison l'incidence du vent se fait quand même sentir sur ....mon coeur :-) depuis qu'il a bien calé comme dit mon arlésien de mari je respire mieux !
grosses bises