Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoire de faussaire

Jeudi en poésie des Croqueurs de mots avec Jill

 

Se découpant sur champ d'azur
La ferme était fausse bien sûr,
Et le chaume servant de toit
Synthétique comme il se doit.
Au bout d'une allée de faux buis,
On apercevait un faux puits
Du fond duquel la vérité
N'avait jamais dû remonter.
 
Et la maîtresse de céans
Dans un habit, ma foi, seyant
De fermière de comédie
A ma rencontre descendit,
Et mon petit bouquet, soudain,
Parut terne dans ce jardin
Près des massifs de fausses fleurs
Offrant les plus vives couleurs.
 
Ayant foulé le faux gazon,
Je la suivis dans la maison
Où brillait sans se consumer
Un genre de feu sans fumée.
Face au faux buffet Henri deux,
Alignés sur les rayons de
La bibliothèque en faux bois,
Faux bouquins achetés au poids.
 
Faux Aubusson, fausses armures,
Faux tableaux de maîtres au mur,
Fausses perles et faux bijoux
Faux grains de beauté sur les joues,
Faux ongles au bout des menottes,
Piano jouant des fausses notes
Avec des touches ne devant
Pas leur ivoire aux éléphants.
 
Aux lueurs des fausses chandelles
Enlevant ses fausses dentelles,
Elle a dit, mais ce n'était pas
Sûr, tu es mon premier faux pas.
Fausse vierge, fausse pudeur,
Fausse fièvre, simulateurs,
Ces anges artificiels
Venus d'un faux septième ciel.
 
La seule chose un peu sincère
Dans cette histoire de faussaire
Et contre laquelle il ne faut
Peut-être pas s’inscrire en faux,
C'est mon penchant pour elle et mon
Gros point du côté du poumon
Quand amoureuse elle tomba
D'un vrai marquis de Carabas.
 
En l'occurrence Cupidon
Se conduisit en faux-jeton,
En véritable faux témoin,
Et Vénus aussi, néanmoins
Ce serait sans doute mentir
Par omission de ne pas dire
Que je leur dois quand même une heure
Authentique de vrai bonheur.
 
Georges Brassens
 
 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
J'avais oublié cette chanson... :)
Tout moi, ça, et surtout, un grand bravo pour me l'avoir remise en mémoire.
J'aime beaucoup.
Répondre
P
Ha oui !!! c'est gentil de me le dire ! C'est vrai qu'un lustre compte beaucoup ! Je crois plutôt que c'est une histoire de famille : je n'avais pas le droit d'écouter Brassens. J'avoue que je tendais quand même l'oreille !
Tiens, tu vois, il faudrait que je fasse un petit article pour expliquer ce genre de chose ! C'était un peu fou !
En ce moment, le temps de rien. Pire que jamais.
Amitiés
Répondre
J
Elle a eu beaucoup de succès cette chanson pour ce jeudi poésie
Répondre
E
c'est ma jeunesse Brassens :-) en fait j'ai peu trouvé de poèmes sur le thème et comme je ne suis guère habile pour écrire la poésie ....
L
J'adore cette chanson de Georges Brassens !
Super de joindre les paroles...
Merci de ta visite...
Bonne semaine
Répondre
E
un chanteur que j'adore :-)
D
Excellent choix , je retiendrai juste une chose de positif, c'est le piano aux touches ne devant pas leur ivoire aux éléphants !!!
Merci pour ce partage.
Bisous
Domi.
Répondre
E
un partage fait avec grand plaisir :-)
J
bravo...Brassens il n'a rien de faux dans ses chansons !
Répondre
E
j'ai passé pendant des années ses chansons en boucle :-)
C
Oui, nous l'avons mis à l'honneur, Brassens, en ce jour hein, Monique ! Bravo à toi ! Bravo à nous et bravo à lui !!!
Bonne soirée,
Bisous♥
Répondre
E
sourire :-) difficile de ne pas le retenir pour le thème !
G
Toujours jouissifs, les mots de Brassens ! A croire que ce diable de poète avait réponse à tous les défis ! Et tu as su exploiter ce filon...
Répondre
E
un diable de poète ?
certes tu as raison et que je continue à aimer malgré mon grand âge :-)
R
Cette chanson a du succès pour ce défi...mais c'est bien vu. Bisous
Répondre
E
Le thème a inspiré certains poetes contemporains...mais tu hésites à publier avec les droits tu ne sais pas toujours si tu peux ou pas...
M
j'ai découvert avec bonheurcette chanson de Brassens ce matin sur 3 blogs. Je comprends qu'elle ait plu car personnellement je l'aime beaucoup. Bisous
Répondre
E
sourire...quand je pense aux premieres sorties des chansons de Brassens...une vraie révolution !!!
M
Je vois que Georges Brassens est à l'honneur pour ce défi je viens de lire la même chanson chez Rose à l'instant ! Comme je le lui ai dit j'avais oublié l'existence de cette chanson ! Bisous et une douce journée
Répondre
E
je n'ai pas fait le tour mais aux commentaires je comprends que Brassens a retenu l'attention !
P
Excellent Eglantine. Et zut, je ne connaissais pas cette chanson, tout au moins je n'ai pas de souvenirs.
Et dire que … chez certains tout est faux, peut-être encore plus que ça et que je jubile en écoutant et en lisant !
Bonne journée. Ici la pluie a recommencé. Remarque elle tombait aussi dans la nuit. Cela ne fait que ça et il faut absolument que j'aille repiquer les dernières scaroles !
Gros bisous.
J'essaye d'avoir un peu de temps tout à l'heure
Répondre
E
tu ne connaissais pas ? C'est parce que tu es trop jeune !
J
OUI, ah ici aussi honneur à Brassens que j'aime grand comme ça, même avant mon Brel ! Merci bonne-maman bon jeudi,bises
Répondre
D
Super cette histoire de faussaire ! Un vrai défi. Bonne journée - daniel
Répondre
M
Bonjour une histoire et un défi bien relevé , bravo Bisous MTH
Répondre
Z
Une chanson de Georges Brassens qui fait l'unanimité ce matin. Merci. Bises et bon jeudi
Répondre