Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’apprentissage de la lecture.

 

Participation d'Anne au jeudi en poésie.

 

Je me revois enfant, appliquée, concentrée,
Quand en classe approchait l’heure de la lecture.
J’attendais patiemment que soient distribués,
Les vieux livres dormant dans le placard obscur.
 
Chers manuels scolaires, combien je vous aimais !
C’est à vous que je dois mes plus belles années !
Quand les lettres enchantées, comme des fées, semaient
Mille et mille pensées. Quand les mots s’ordonnaient.
 
Bientôt autour de moi, la classe s’effaçait.
Écolière, j’explorais avec application,
Les mondes enfantins dans les pages cachés.
L’écrit était pour moi une révélation.
 
Appel à l’évasion, au rêve, à la vie.
Rencontre avec les fées, les loups, les farfadets.
La cuisine enchantée de marmitons remplie,
Lorsque s’ouvrait la terre, au fond de la forêt.
 
Et le moulin magique, volé au bûcheron,
Qui dans la mer jeté, moud du sel sans arrêt.
Et le petit tonneau qu’à Mathieu on fit don,
Où se confectionnaient les plus délicieux mets.
 
Je me souviens encore de cet apprentissage,
De ces moments volés au strict emploi du temps,
Sous les yeux indulgents d’une maîtresse sage
Qui respectait le jardin secret de l’enfant.
 
Anne
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Beau texte !
Répondre
E
Anne est une cousine qui n'a pas de blog et j'ai grand plaisir à publier ses textes :-)
C
Comme c'est bon, Anne !!! Mille bravos ! Bises♥
Répondre
J
quel beau texte et quelle chance d'avoir pu lire au-delà des temps imposés
Répondre
R
Un superbe texte pour nous décrire cet apprentissage qu'en plus tu aimais...Bisous
Répondre
P
Je ne me souviens pas très bien de l'apprentissage. L'école c'était le CP mais maman avait dû prendre les devants !
La lecture ensuite ? C'était la dévoration et j'étais encouragée à le faire plutôt qu'à regarder par la fenêtre !
Bisous Anne
Répondre
A
L’apprentissage de la lecture a été pour nous toutes et tous, une révélation, un déclic, puisque nous aimons tellement l’écrit. C’est ce qui nous rapproche. Je vous embrasse.
Répondre
M
Coucou que sois béni le jour où j'ai su lire! c'est vraiment devenu une passion bisous MTH
Répondre
J
je revois encore le premier livre reçu !
une aventure de François à la ferme...
Répondre
A
J’aime beaucoup tes textes. Je n’arrive pas à te le dire sur ton blog, alors je profite de cette occasion qui m’est donnée.
Z
De magnifiques souvenirs exprimé dans ton poème Anne, bravo. Bises et bon jeudi
Répondre
G
Tu nous parles d'un temps que les moins de... souvenirs, souvenirs ! Dis, c'est quoi, un livre ? ;)
Répondre
A
Je te parle d’un temps où les livres, même scolaires, étaient une denrée rare.
Je pense que la définition du mot livre varie selon les personnes. Il peut être un univers, un compagnon fidèle ...
M
Il est magnifique ce poème et nous fait replonger dans les joies de l'enfance. Pour moi aussi cet instant de la lecture était un moment magique et quand en plus je terminais le travail avant les autres, j'avais le droit d'aller toute seule ouvrir l'armoire...l'armoire aux rêves ! bisous et une douce journée à toutes les deux
Répondre
M
Bravo Anne pour ce superbe poème qui raconte si bien les joies de l'enfant qui viens d'apprendre à lire et qui est si heureux d'apprendre et rêver en lisant. Belle journée et bisous à vous deux
Répondre
J
Bonjour Anne, lire et écrire sur les bancs de l'école, ah pas rien, mais une fois la lecture maîtrisée on lit tout ce qui est à portée de main... comme une grande ! Merci;.. JB
Répondre