Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La grenouille

En ramassant un fruit dans l'herbe qu'elle fouille,
Chloris vient d'entrevoir la petite grenouille
Qui, peureuse, et craignant justement pour son sort,
Dans l'ombre se détend soudain comme un ressort,
Et, rapide, écartant et rapprochant les pattes,
Saute dans les fraisiers, et, parmi les tomates,
Se hâte vers la mare, où, flairant le danger,
Ses sœurs, l'une après l'autre, à la hâte ont plongé.
Dix fois déjà Chloris, à la chasse animée,
L'a prise sous sa main brusquement refermée ;
Mais, plus adroite qu'elle, et plus prompte, dix fois
La petite grenouille a glissé dans ses doigts.
Chloris la tient enfin ; Chloris chante victoire !
Chloris aux yeux d'azur de sa mère est la gloire.
Sa beauté rit au ciel ; sous son large chapeau
Ses cheveux blonds coulant comme un double ruisseau
Couvrent d'un voile d'or les roses de sa joue ;
Et le plus clair sourire à ses lèvres se joue.
Curieuse, elle observe et n'est point sans émoi
À l'étrange contact du corps vivant et froid.
La petite grenouille en tremblant la regarde,
Et Chloris dont la main lentement se hasarde
A pitié de sentir, affolé par la peur,
Si fort entre ses doigts battre le petit cœur.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Très beau poème... que je ne connaissais pas.
Merci pour la découverte.
Bisous et douce journée.
Répondre
E
j'ai découvert aussi et j'ai adoré imaginer le tableau! grosses bises
J
Superbe poème qui n'est pas me rappeler ma propre expérience avec les grenouilles . Chloris c'est sur lui rendra sa liberté .
Tres bon choix Eglantine
Bonne journée
Bisous
Répondre
E
c'est très imagé et j'i adoré ce poème :-)
J
un bien beau poème. Décidément j'apprécie beaucoup Albert Samain. Un écrit intemporel, les enfants sont toujours des enfants sensibles. Seul bémol mais de taille, il n'y a plus beaucoup de grenouilles dans nos mares ... bises
Répondre
E
le tableau décrit est vraiment vivant :-) et me ramène à des souvenirs...
M
Quelle jolie poésie ! Je redeviens petite fille et je sens battre le coeur affolé de la grenouille dans mes mains ! Nous avons tant de fois fait ces gestes..J'espère que Chloris a relâché la grenouille sans attendre :) bisous et merci pour ce joli poème qui j'espère restera longtemps d'actualité, tant qu'il y aura des mares, des enfants et des grenouilles
Répondre
E
oh je suis certaine que Chloris a relaché la petite grenouille :-) on l'imagine comme une adorable enfant...
C
Comme c'est BON, Monique ! J'♥ beaucoup !!! Bonne journée de ce vendredi à toi ! Bisous♥
Répondre
E
un poète étudié mais je ne connaissais pas cette jolie poésie :-)
F
C'est mignon. Un beau poème.J'espère que Chloris relachera la petite grenouille.Bonne soirée
Répondre
E
c'est vrai que c'est tout mignon ! belle journée à toi
A
Sourire je vois mes petits enfants au bord de la mare, mais si parfois ils pêchent la grenouille ou attrappe le tétard, toujours ils les relâchent...
Répondre
P
Chloris, elle aussi, a un petit cœur. Il aurait dû aller plus loin Albert Samain que j'aime. J'ai tellement souvent dit ce genre de phrase. Mais non, au contraire cela laisse place à l'imaginaire et le mien me dit que toutes deux vont s'apprivoiser.
Amitiés Eglantine
Répondre
M
Une scène, un poème vivant, qui exprime très joliment la " rencontre " et les ressentis des deux êtres : la petite Chloris et la petite grenouille ...
J'espère que la main de Chloris s'est ouverte ... Hop !
Merci Églantine, c'est ravissant. Bises.
Répondre
G
Là, tu me touches au coeur, avec ce poème que me disais ma grand-mère. Merci douce Eglantine !
Répondre
D
Je lis que le texte est écrit en 1898. La grenouille est toujours là avec son coeur qui bat vite. La pauvre !
C'est un beau texte et merci de nous avoir rafraîchi la mémoire qui parfois nous glisse entre les doigts !
Bonne journée Dame Eglantine - daniel
Répondre
A
Petit animal fascinant dont le chant m’a souvent bercée la nuit.
Répondre
M
C'est certain il va relâcher la petite grenouille. J'aime bien ce poème. Bisous
Répondre
J
J'ai gamine, pêché la grenouille, entre autres, ayant grandi à la campagne... ,-) bises
Répondre
R
Merci pour ce joli poème. Bises
Répondre
J
Superbe ...
J ai tenu souvent des grenouilles dans mes mains elles ont la peeau douces
Bisous
Répondre