Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les edelweiss

Texte invitée - Anne, défi 231, thème proposé par ABC:

J'emmène tous les matelots, en espérant qu'ils n'ont pas le vertige, faire un petit tour en montagne. Durant notre randonnée nous sommes attirés par un message envoyé du sommet du plateau.  Vous devez, tout simplement, décrypter ce message et nous dire qui peut bien nous l'envoyer ?
 
Lourdes chaussures aux pieds, anorak, sac au dos, les marcheurs avancent  vers le plateau d’Emparis précédés de leur guide Marie, une jeune femme brune à l’allure sportive. L’escalade est difficile. Ivan sent une sorte d’exaltation l’envahir. Monter toujours plus haut ! À la rencontre de cette femme extraordinaire dont il rêve chaque nuit, cette femme aux yeux plus bleus que le ciel, à la lourde chevelure flottant au vent, la Reine des neiges ! Il l’entend. Elle erre dans la montagne et l’appelle... Plongé dans ses pensées, il accélère le pas et met une distance certaine entre le groupe et lui.
 
Peu à peu, l’ivresse des sommets le gagne. il aperçoit alors d’étranges personnages. « Les horribles infernets, chargés de protéger des intrus, la Reine des neiges », se dit-il. Et puis la voix se fait entendre à nouveau, mêlée à une douce musique : « La vraie sagesse de la vie consiste à voir l’extraordinaire dans l’ordinaire. Au fond de toi, le vrai amour tu trouveras, sinon dans le ravin tu chuteras ». Étrange message !
 
Peu à peu, le paysage change. Le chemin devient étroit et longe une paroi rocheuse. Soudain, dans un grand fracas, un rocher  se détache et roule jusqu’à ses pieds ! ... Immobile, il retient son souffle ... L’écho lui renvoie le bruit de l’éboulement... Dégrisé et encore ému, il s’apprête à faire demi-tour quand son attention est attirée par des plaques de neige où, merveille ! poussent deux touffes de feuilles cotonneuses abritant des  étoiles d’argent, des fleurs à la corolle blanche et laineuse, « Des Edelweiss ! les larmes de la Reine des neiges », pense Ivan.
 
Le cœur battant, il en cueille délicatement quelques-unes, se laisse glisser le long des pentes et rejoint le groupe qui, inquiet, l’attendait pour rebrousser chemin. « Voir l’extraordinaire dans l’ordinaire » se répète-t-il, « sinon dans le ravin tu chuteras ».  Arrivé au niveau de Marie, il lui tend son bouquet d’edelweiss alors que se mettent doucement à tomber les premiers flocons de neige.
 
 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Que dire si ce n'est que j'approuve les commentaires déposés ici... très beau texte, Anne, continue de rêver. :)
Répondre
R
entre deux recherche je passe te dire gros bravo. Bisous bisous
Répondre
E
j'attends qu OB veuille bien réactiver les com's mais ce n'est pas encore pour maintenan :-) par contre par l'administration ça fonctione ! bon dimanche
A
Merci Renée.
J
wouah que c'est beau ce que tu écris... un tel bouquet vaut mille déclarations !
bisous Anne
Répondre
A
Il m’arrive encore de rêver. Bises
C
Comme c'est BON, Anne ! Mille bravos ! Bonne soirée ! Bisous♥
Répondre
A
Un peu de tendresse !
Z
C'est un joli texte Anne et ton Ivan a pris des risques.! Bises et bon début de semaine
Répondre
A
Je me suis inspirée de la légende de la Reine des neiges, gardée par d’horribles lutins qui éloignent d’elle les alpinistes trop audacieux en les faisant chuter au fond des ravins...Bisous
G
Que c'est beau, la montagne, sur les cartes postales ! Je n'irai jamais cueillir d'edelweiss et il est fort peu probable qu'on m'en offre, mais la leçon est universelle alors, ouvrons les yeux !
Répondre
A
Et pourquoi pas ! Bisous
M
J'adore "voir l'extraordinaire dans l'ordinaire sinon dans le ravin ". Très beau texte. Bisous
Répondre
A
La vie est remplie de merveilles pour qui sait ouvrir les yeux...Bises
L
Waouuh ! que c'est beau, Anne : j'aime bcp ! Merci
Bisous
Répondre
A
J’ai voulu mélanger la légende et la réalité. Ça n’a finalement pas été un exercice facile. Bises
J
Une tres belle participation poétique , le message qu'elle véhicule me plait beaucoup, " voir l'extraordinaire dans l’ordinaire" une préoccupation qui mérite qu'on s'y attarde
Bonne journée
Bises
Répondre
A
Merci à toi. Le sujet se prêtait à la poésie...Bises
M
Merci à Anne pour ce beau texte, poétique et philosophique...Moi aussi j'aime la chute et l'idée de mettre de l'extraordinaire dans l'ordinaire... bisous et une belle journée
Répondre
A
La montagne ne peut inspirer que de beaux sentiments... Amitiés
A
C'est beau, romantique et plein de charme, j'ai aimé suivre Ivan jusqu'à l' edelweiss !
Merci !
Répondre
A
Les edelweiss représentent les larmes de la Reine des neiges, éternellement seule...
H
"voir l'extraordinaire dans l'ordinaire"
J'aime beaucoup cette phrase pas toujours facile mais oui l'extraordinaire est partout comme dans les sourires que l'on reçoit.

Belle participation
Répondre
A
Comme dans les messages d’amitié. Bises