Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il était une fois, un morceau de bois...

 

Participation d'Anne au thème proposé par Dominique:

 De faire dialoguer un personnage fictif ( Humain  ou  Animal )
Avec son  Créateur.

 
Pinocchio et Carlo Collodi se rencontrent le dix avril deux mille vingt, au-dessus de la ville de Florence. Assis  sur un nuage, jambes  pendantes, Ils se contemplent, un peu gênés, étonnés de se retrouver face à face.
 
               Me voici enfin devant vous, monsieur mon créateur. Ne suis-je toujours que le petit pignon ou la vulgaire bûche de bois à brûler que le père La Cerise apporta un jour à Geppetto afin qu’il y sculptât un pantin ?
              Pinocchio, petit garçon enfermé dans son corps de bois comme la graine de pin dans sa coquille !  Je t’ai conçu à mon image. N’étais-je pas moi-même fils de domestiques, un des cinq enfants du cuisinier et de la femme de chambre du marquis de Ginou de Doccia ?
             Quel beau cadeau mavez vous fait là ! Un petit pantin qui tue le grillon parlant” tentant de le raisonner , qui vend l’alphabet offert par son père, qui fait l’école buissonnière , qui suit deux brigands lesquels finiront par le pendre ! Et de quelles belles qualités m’avez-vous doté ! Fugueur, libertaire, espiègle et par dessus tout, menteur ! Pourquoi le mensonge à un tel niveau !
               Parce que l’être qui hésite et cherche son chemin ne peut y échapper. Ne te plains pas Pinocchio puisque la fortune ta métamorphosé en fils de bourgeois, personne parfaite aux yeux des « bien pensants »...  Un peu malgré moi, puisque le public m’y a contraint, j’ai voulu pour toi une fin heureuse.
               Une fin heureuse ! Après mavoir fait vivre tous ces moments atroces ! Mon nez transformé en perchoir pour les oiseaux qui le picoraient, me procurant d’affreuses douleurs, ma transformation en âne, ma pendaison par le chat et le renard, mon enfermement dans le ventre obscur de l’énorme poisson ...
               Souviens-toi Pinocchio ! La magie a toujours été présente... dans le personnage de la fée bleue qui te sauva de la mort... dans le voyage que tu fis avec ton ami Lucignolo au pays des jouets... dans le dévouement de Geppetto à ton égard.
                  Ce furent en effet des moments inoubliables... 
                  Tu es mon œuvre et celle de tous les hommes. Tu fais partie des personnages  immuables qui ont, de tout temps, servi de repères aux hommes et à la pensée, comme Arlequin, Polichinelle, Stenterello ...
                       Mais quelles peuvent bien être les circonstances qui ont fait, quun jour, ma légende a pris naissance ?
                   Pour rembourser des  dettes de jeux , j’entrepris dans le journal Fanfula,  la rédaction de l’histoire d’une marionnette, sous forme de feuilleton et dont le titre était « Les aventures de Pinocchio ». Tous ces textes  furent rassemblés par les Éditions Paggi en un volume illustré par le dessinateur Enrico Mazzanti.
                 Je ne sais si je dois men réjouir car depuis, je joue dans les consciences, dans la littérature, dans les relations humaines un rôle très lourd à porter pour le pauvre pantin de bois que je fus.
                   Pinocchio ! Notre association était inévitable ! Ce conte devait être écrit. Tu devais exister comme existe la lumière, comme existe la pensée. Ton personnage est essentiel, incontournable pour le théâtre populaire, pour lintelligence, pour la vie. il nous est naturel de penser que tu “es” depuis toujours. On n’imagine pas un monde sans Pinocchio, « petit pignon », « petit crevard » !
 
Le garçon se lève dessinant dans le ciel sa fragile silhouette . Peu à peu les nuages s’estompent. Seul dans l’azur, un soleil radieux continue à éclairer de tous ses feux la ville de Florence.
 
PS . Le texte est d'Anne, Monique à juste publié,
et mis une illustration :-)
 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Un joli conte qui nous ramène en enfance temps béni entre tous, même si nous vivons en tant qu'adultes aussi de merveilleux moments...Bisous
Répondre
A
C’est aussi je crois, un conte pour adultes. Pinocchio représente chacun d’entre nous avec ses rêves, ses échecs, sa fragilité d’être humain.
Bises Renée
D
Bonjour Anne,
Quel agréable dialogue ! Ce fut un plaisir de passer un moment avec la petite créature de bois et celui qui l'inventa.
Merci Anne. (Je présume que c'est vous également qui êtes passée sur mon blog, car il n'y avait aucun lien pouvant m'orienter )
Amicalement
Dominique
Répondre
A
Oui c’est bien moi. Je n’ai pas de blog en mon nom. C’est peut-être la raison pour laquelle il n’y avait aucun lien sur votre blog.
A bientôt Dominique.
A
J'ai lu plusieurs fois ce conte autant en français qu'en italien et ce dialogue m'enchante tu as eu une fort belle idée de l'écrire... Pinocchio a une place dans mon cœur et dans mon imaginaire, j'ai été heureuse de le retrouver à travers tes mots et ta vision du conte, merci !
Répondre
A
Ce conte doit être encore plus agréable à lire en italien qu’en français. Il a été traduit en 260 langues.
J
Excellent dialogue Anne , Pinocchio ne peut que faire partie de notre monde , son créateur a bien raison .
Bon mardi
Bises
Répondre
A
J’ai spontanément pensé à ce conte. Bonne soirée Jazzy
D
Beau dialogue entre Pinocchio et son créateur. La vie est ainsi entre ses ombres et lumières. Écrire des feuilletons a permis de vivre à quelques écrivains.
Bises
Répondre
A
Beaucoup de romans célèbres sont le fruit d’un feuilleton écrit pour gagner sa vie.(Balzac). Cela fait partie des mystères de la vie.
Q
Merci, Anne, c'est un superbe dialogue.
J'aime beaucoup.
Bises et douce journée.
Répondre
A
Pour cela il faut aimer les contes. Mais il ne s’agit pas de n’importe quel conte.
C
Mille bravos, Anne, superbe, que ce dialogue !!! J'y ai appris des détails inconnus ! J'apprécie ! Bonne fin d'après-midi de ce lundi de Pâque ! Bisous♥
Répondre
A
Bonne soirée Colette.
C
... Pâques ... bien entendu ...
M
Très beau texte. Bonne fin de journée MTH
Répondre
A
Je me suis surtout très appliquée. Bises
M
Un joli dialogue entre Pinocchio que j'adore et son créateur...En Provence peut-être parce que nous habitons plutôt près de l'Italie, Pinocchio est bien présent dans notre vie quotidienne surtout quand on a des enfants...On n'imagine pas qu'il puisse ne pas exister, et donc un monde sans lui. Merci à Anne pour cette jolie participation :) bisous à toutes les deux
Répondre
A
De ce conte sont nés des lieux communs universels que tout enfant a entendu un jour.
“Ton nez va s’allonger si tu mens ! ”
“Tu auras des oreilles d’âne si tu travailles mal à l’école !”
Bisous.
F
Un superbe dialogue entre ce petit bonhomme et son créateur.Bravo.Pinocchio est devenu un personnage incontournable pour les petits et les grands. bise
Répondre
A
Comme tous les chefs d’œuvres il est hors du temps.
Bonne journée Fanfan.
M
On connait tous Pinocchio mais je ne me souvenais plus de son histoire que tu m'as rappelé dans ce dialogue. Merci beaucoup Anne. Belle semaine. Bisous
Répondre
A
Ce conte m’enchante. Il serait un des livres les plus traduits au Monde avec le Petit prince et les contes d’Andersen. Bonne journée Martine.
G
Oh le joli dialogue ! Qui m'as appris beaucoup de choses. Alors merci pour ce cours de littérature à distance et pour cette page d'écriture ! Monique, je te souhaite une très belle journée.
Répondre
A
Ce n’est pas un cours de littérature, c’est juste un essai pour répondre au thème proposé par Dominique. Bisous
N
Très instructif...
Bizzz
Répondre
A
J’avais un peu oublié. Je me suis documentée.
J
Bonjour mère-grand... vive les faiseurs de contes, bravo pour ta façon de nous le représenter. Pinocchio... bon lundi,bises
Répondre
A
Merci Jill !
Z
C'est une superbe histoire de son fils et de son créateur Monique. Tu m'as fait rêver en me replongeant dans les aventures fabuleuses Pinocchio. Merci ! Bises et bon début de semaine
Répondre
A
C’est un conte pour enfants qui par sa richesse et sa philosophie s’adresse également aux adultes. Bonne fin de journée.