Le vent mauvais

Publié le par Anne

Participation d'Anne au Jeudi en poésie
des Croqueurs de Mots, Hélène à la barre ! 

Prends garde à lui, au vent mauvais,
À ses embruns, à ses bourrasques.
Il faut savoir s’en protéger
Avec des alcools et des masques.
Il est venu sans crier gare
Tourner autour de ta maison
Avec ses discours, ses fanfares
Il a fait taire toute raison.
 
Pour résister, au vent mauvais,
Nous avons tous pris nos distances
Il a fallu nous enfermer.
Surtout ne pas gâcher nos chances
De vivre seuls, mais vieux longtemps.
Adieu les rencontres et les arts !
Respectons le confinement
À en avoir le teint blafard.
 
Le vent mauvais est un stratège
Il nous fait tous marcher au pas.
Pour notre bien il nous protège
De la maladie, du trépas.
Citoyens, il faut faire au mieux
Pour épargner l’autre, longtemps,
Sinon la colère des dieux
S’abattra sur nous, promptement.
 
Dans un élan de perfection
Il balaie méthodiquement
L’art, la pensée, la religion
Semant le désenchantement
L’incrédulité et la peine.
Rendez nous nos rues, nos églises !
Vite ! Vite ! que nous revienne
Le temps du vin et des cerises.
 
 

Publié dans Textes d'Anne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dimdamdom59 24/11/2020 16:27

Je pense sincèrement que nous reviendrons à de meilleurs jours, pour cela il faut de la patience et surtout y croire et ne pas se laisser envahir par les oiseaux de mauvaise augure.
Bisous Anne et merci pour ton partage.

Anne 24/11/2020 21:58

Je leur fais ( pardon pour la faute )

Anne 24/11/2020 21:55

Peut-être demain, peut-être plus tard mais cette fois nous sommes allés bien loin. Je ne pense pas que nos jeunes baisseront les bras. C’est tout un art de vivre à retrouver et je leur fait confiance. Amitiés

Jeanne Fadosi 23/11/2020 12:54

Allez haut les cœurs, quand on a tremblé pour des proches malades et pas si âgés que ça, on comprend moins que beaucoup ruent dans les brancards. Il est vrai que la méthode n'y est pas et que d'autres injonctions sont incompréhensibles. Et tu dis bien joliment ton ressenti et ton ressentiment. Mais je suis allée en juillet et en septembre dans une église pour des obsèques et la boule au ventre. Bises

Jeanne Fadosi 23/11/2020 12:54

Allez haut les cœurs, quand on a tremblé pour des proches malades et pas si âgés que ça, on comprend moins que beaucoup ruent dans les brancards. Il est vrai que la méthode n'y est pas et que d'autres injonctions sont incompréhensibles. Et tu dis bien joliment ton ressenti et ton ressentiment. Mais je suis allée en juillet et en septembre dans une église pour des obsèques et la boule au ventre. Bises

Anne 23/11/2020 13:23

Cela me touche beaucoup Jeanne. Que Dieu nous garde et je suis à peine croyante. Bises

manou 23/11/2020 07:26

Quel joli poème très évocateur de notre situation d'aujourd'hui... On ne peut se protéger de ce vent mauvais et il nous fait accepter beaucoup de trop de choses qui nous révolterait habituellement...Merci à Anne pour ces mots. Bisous à toutes les deux

Anne 23/11/2020 10:01

Je crois que nous ressentons une très grande injustice et que nous ne parvenons pas à la qualifier. Bonne journée Manou.

kprice2a 22/11/2020 06:06

Une très juste évocation des temps qui courent.
C'est très joliment décrit. Aurait-on pu croire à ce vent mauvais ? Certains prédisaient une 3ème guerre mondiale, Je crois que ce virus en a pris la forme.
Drôle de période en effet mais je ne crois plus à un retour au "temps du vin et des cerises" ... il y avait un avant, et désormais nous devrons faire avec l'après ..
Bravo en tout cas d'avoir réussi ce défi avec brio ! .

Anne 22/11/2020 14:22

Le temps des cerises reviendra comme il est revenu après les événements de la commune de Paris. Il reviendra malgré les rabat-joie et les oiseaux de mauvaise augure.
Amitiés

colettedc 22/11/2020 03:34

Bravo Anne ! Quelle magnifique participation d'actualité pour relever le défi ! Bises♥

Anne 22/11/2020 14:57

Merci Colette. Mais le mieux , ce serait encore de prier...Amitiés

Anne 20/11/2020 20:30

Bises et merci à toutes !
Un lien vers une chanson : https://youtu.be/OidIzOPERp8

Anne 22/11/2020 18:47

Le lien ci-dessus correspond à la: Musique de la commune de Paris- 1871 - Le temps des cerises. Jean- Baptiste Clément, Marc Ogeret...

Nina Padilha 20/11/2020 12:19

Le vent mauvais...
Et ça souffle pas mal, en ce moment.
Bizzz

Anne 21/11/2020 11:35

Ça souffle à «en décorner un cocu ». Amitiés

Galet 19/11/2020 16:41

Un grand bravo, Anne ! Et on ne peut même pas calfeutrer nos portes contre ce vent mauvais. Il nous faut aérer pour qu'un vent contraire le combatte !

Anne 21/11/2020 11:33

La vie est bourrée de contradictions.Bisous

jazzy57 19/11/2020 13:57

Oui on ne peut que l'espérer ce retour à notre vie d'avant ce vent mauvais .
Bravo Anne
Bonne journée
Bises

Anne 21/11/2020 11:31

Restons optimiste ! Bonne journée à toi aussi.

fanfan2B 19/11/2020 13:44

Bravo! On ne peut que se joindre à ces mots qui évoquent parfaitement la période que nous vivons.Bise

Anne 21/11/2020 11:28

Merci Fanfan !

Josette 19/11/2020 13:29

je me joins à cette belle prière !

Anne 21/11/2020 11:27

Alors prions sans attendre ! Bises

Martine MARTIN 19/11/2020 12:58

Oui vite, vite qu'ellecnous revienne la liberté car il y en a assez et on ne sait même pas si ce confinement est utile. Bisous

Anne 21/11/2020 11:26

Gardons le moral ! Bisous

ZAZA 19/11/2020 12:17

C'est la grosse tempête chez toi Anne.... joli poème, j'aime quand les éléments se déchaînent, surtout quand je suis dans mon île.... Bises et bon jeudi

Anne 21/11/2020 11:25

Profites-en bien ZAZA. Bises

jill bill 19/11/2020 10:49

Au propre comme au figuré.... on le craint, belle journée Anne, jill

Anne 21/11/2020 11:23

Mieux vaut une vraie tempête. Tu ne trouves pas ? Belle journée à toi aussi.