Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En détresse

Texte d'Anne.
Poème écrit à partir d’une liste de métagrammes :
loin-foin-coin-soin-soir-loir-noir-voir-vair-pair-l’air-laid-lait-fait.

 
Courbé dans la tourmente, il arrive de loin.
Rien à perte de vue à part un tas de foin.
Transi, il aménage dans le chaume, un coin,
S’enfonce dans la paille, s’en recouvre avec soin.
Partout désolation et déjà c'est le soir.
Malgré l’intempérie, il s’endort comme un loir.
Une ombre, un frôlement, un frisson dans le noir ...
Un voile, un linceul, un corps qu’on ne peut voir,
Le regard effrayant de deux yeux couleur vair
Qui avec la figure de la mort va de pair.
Il flotte un doux parfum d’ifs et d’encens dans l’air.
Pour l’homme qui sommeille, demain sera-t-il laid ?
La vie vaut le détour quand Dieu donne le lait.
L’avenir est ce que chacun de nous en fait.
 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Un très beau texte, Anne ! bravo, vraiment... Bisous
Répondre
E
Bonjour, tu as changé l'apparence de ton blog, c'est mieux je trouve, plus frais. Comme le poème que tu as choisi de publier. Bonne fin de week end. Bises.
Répondre
F
Un beau poème et les mots sont bien employés ! Bravo Anne
Bise
Répondre
D
Un poème sensible. La vie, la mort, ensemble et le dieu d'amour. Bises
Répondre
M
C'est magnifique ! J'aime beaucoup ce texte d'Anne. Pour répondre au dysfonctionnement d'OB, j'ai prévenu le support depuis lundi dernier et pour répondre aux commentaires, ça ne marche que de l'administration du blog, ils travaillent à rétablir le bug ! bises à toutes les deux et merci pour cet agréable partage
Répondre
C
C'est excellent Anne ! Mille et un bravos ! J'♥ beaucoup, beaucoup ! Bonne soirée ! Bisous♥
Répondre
A
La plateforme OB dysfonctionne encore aussi je vais répondre globalement à vos commentaires.
L’exercice que les Cabardouche nous ont proposé dépend du hasard, c’est à dire des métagrammes qui nous sont venus en tête. C’est le miracle des mots qui font naître des images lesquelles offrent un support à notre imagination. Selon les métagrammes utilisés l’histoire sera différente. C’est infini comme la pensée et c’est toute la richesse de ce genre d’exercice. Un peu d’imagination plus le plaisir d’écrire ... Merci pour vos encouragements. Amitiés à toutes et à tous.
Répondre
R
Milles bravo ce texte est magnifique. Bisous
Répondre
A
Merci Isabelle. Amicalement.
Répondre
M
Félicitations, Anne, pour ces parfaits métagrammes et leur moralité si lucide. Les Cabardouche vous remercient pour votre participation et gardent espoir quant à l'avenir de ce pauvre hère, soutenu par le bienvenu "lait de Dieu"...
Répondre
J
C'est excellent , un grand bravo pour ton poème .
Bonne journée
Bises
Répondre
J
très beau poème qui respecte le défi, quelle belle plume
bravo
Répondre
G
Pour commencer, Hugo se glisse en toi, et tu termines en chaussant la morale de La Fontaine ! Tu te ris vraiment des défis !
Répondre
M
Défi très réussi avec talent. Bravo Anne.
Répondre
Z
Un très beau poème "métagrammé" Anne, bravo. Bises et bon jeudi
Répondre
I
Que c'est beau !! J'aime beaucoup !
Répondre