Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pantoum

Jeudi en poésie chez Brunô publié le 17 décembre 2009.
Je ne suis pas sûre que ce soit le 1er ayant allégé le blog à une certaine époque, mais il fait partie des tout premiers. La publication du jeudi en poésie de mémoire est venue un peu plus tard que les défis à thème. Ceci est une sauvegarde lorsque j'ai transféré le blog sur Wordpress et qui est devenue
La gazette du mardi et des jours suivants.

eglantier01.jpg

C'est un petit jardin, désolé comme un champ,
L'herbe rousse frémit sous un vent monotone,
A l'ombre des vieux murs que le lierre festonne.
Au fond des cieux plombés, baigne un soleil couchant.
 
L'herbe rousse frémit sous un vent monotone ;
Un oiseau près de moi file en s'effarouchant :
Au fond des cieux plombés, saigne un soleil couchant,
Dans les bassins, la voix des grenouilles détonne.
 
Un oiseau près de moi file en s'effarouchant,
Le Chat Noir aux yeux verts, là-bas se pelotonne,
Dans les bassins, la voix des grenouilles détonne ;
Les ombrages rouillés ont un funêbre chant !
 
Le Chat Noir aux yeux verts, là-bas, se pelotonne.
Il me fixe d'un oeil satanique et méchant ;
Les ombrages rouillés ont un funêbre chant
Je t'aime, ô symphonie étrange de l'automne."
 
Louis LE CARDONNEL (1862-1936)
Poète, il fréquente MALLARME et le "Chat Noir", puis s'oriente vers la prêtrise.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Un bien beau poème. S'il a gardé cette verve en entrant dans la prêtrise ses prêches devaient valoir d'être écoutés bises
Répondre
R
Même si c'est pas le 1er il est très joli alors merci Eglantine. Bisous
Répondre
F
Un joli poème très musical. Bise
Répondre
C
C'est et c'était un magnifique poème en partage, Monique ! Bonne soirée ! Bisous♥
Répondre
J
J'aime beaucoup ce pantoum de Louis le Cardonnel que je découvre. Ces rimes croisés sont vraiment belles.
Bonne soirée
Bises
Répondre
G
Une belle découverte, car à l'époque de ta première publication, Bztt ne t'avait pas encore rencontrée ! Il y a tant de choses à lire encore... Je confie mes bises au vent, mais tu as intérêt à sortir le filet à papillons car ça souffle !
Répondre
A
Quel style magnifique ! Bises ma cousine.
Répondre
M
Il me plait bien ton petit jardin avec un chat, des oiseaux et les parfums de l'automne. Bises
Répondre
J
un pantoum est une forme de poème que j'aime beaucoup ce rappel des vers qui rythme le sonnet ajoute à la musique
quel merveilleux choix tu as fait
bravo
Répondre
Y
Pour les poèmes, me souviens de mes 12 - 18 ans, collège lycée, je n'arrivais pas à interpréter ces textes, et avec les chouintantes, je n'entendais pas le vent dans les branches. Mais là, ça va mieux, et j'ai même répéré des vers qui reviennent, le poète travaille à l'économie, ou vise l'effet de répétition, comme le comique du même nom. A plus. Amicalement. Yann
Répondre
P
Tu avais fait un très beau choix.
Il faudrait que je fouille et je me demande si je retrouverai dans tout mon fouillis. En tous cas, ce doit être toi qui m'a "enrôlée".
Bisous Eglantine.
Répondre
Z
C'est un très beau poème Monique, et dans le contexte demandé, le plus difficile était de l’exhumer des archives ! ???? Bises et bon jeudi
Répondre
J
Merci mère-grand, c'est tout jolil de la part de cette plume qui s'orienta vers la prêtrise... Cadonnel, pas loin de cardinal ,-) bises
Répondre