Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une petite histoire à dormir debout !

Pour la cour de Récré de Madame JB ce mercredi
 Jeufrine à mis ses plus beaux atours.

Dans la maison d’Antonio, ma ché, on est couturier de père en fils, et de mère en fille !On y travaille, la soie, la laine et la feutrine depuis des générations. Cette dernière surtout pour faire plaisir à des petites princesses en leur faisant des poupées lavables car la feutrine se lave sans problème !Ma ché, je m’égare ! En fait le jour où est venu au monde une petite princesse de chair et d’os dans la maison, et qu’il fallu lui trouver un prénom, personne n’était d’accord, on finit toutefois par trouver un modus vivendi pour faire plaisir à la mamma- la pauvre qui était bien fatigué, sur Justine. Le père alla donc à la mairie la faire enregistrer et manque de chance s’était le vieux Paolo sourd comme un pot, qui était de garde ce jour-là.
  • Alors Antonio ça y est,  après tous ces garçons tu as enfin une fille ?
  • Eh oui une fille, une petite princesse à qui je vais pouvoir faire des poupées !
  • En feutrine bien entendu !
  • Comme tu dis, alors voilà je te demande de l’enregistrer sous le prénom de Justine !
  • Jeustine ?
  • Mais non, quand est-ce que tu vas mettre un appareil, J U S T I NE !
  • T’en fais pas j’ai bien compris cette fois !  
Il faut dire que le père était fatigué de répéter le prénom, alors pour ne pas lui demander une fois de plus, le vieux Paolo qui avait encore quelques relents de la beuverie d’hier soir dans la tête, enregistra en douce, d’abord Jeufrime et puis comme cela lui sembla bizarre, il barra et écrivit Jeufrine tout aussi bizarre ...N'est-il pas Maîtresse Jill 😂....? 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Quelle charmante histoire...
Il est arrivé a peu près la même chose à une aïeule , mais c'était pour son nom de famille!
A cet époque 1889 les employés n'étaient pas toujours à la hauteur de leur porte plume!
il a fallut un jugement du tribunal pour lui restituer son veritable nom.
Répondre
E
c'est que ce n'est pas facile de faire rectifier l'état civil :-) cela a été de même pour l'une de mes soeurs !
D
Il y a un avantage c'est un prénom unique : il n'y aura pas de confusion avec une autre. Reste à savoir quand on va lui fêter la sainte Jeufrine ; à la sainte glinegline probablement- daniel10
Répondre
E
les trouvailles de Jill sont inépuisables et chaque fois nous faisons de belles découvertes !
P
Oui, oui, cela arrive ! Malentendant, que veux tu. Erreur de prénom de Justine passer à Jeufrine puisque le papa est couturier en feutrine ! Pauvre employé d'état civil !
Merci pour ce sourire
Bisous Eglantine.
Répondre
E
tout à tout compris :-)
A
Et voilà une Justine rebaptisée Jeufrine ! Ho la la ! Tout ça à cause d'un Paolo sourd comme un pot !
Mamma mia ! Comme disait la grand-mère italienne de mon amie d'enfance !
Quelle histoire !
Répondre
F
Une histoire amusante ; cela arrivait autrefois , des erreurs d'état-civil.
Heureusement qu'il n'a pas laissé Jeufrime!
Bise
Répondre
C
Bravo Monique, c'est tout à fait super, tu sais, De plus, que cela s'est produit souvent, dans le passé, ce genre d'histoire. Moi, ce fut au sujet de ma date de naissance. Née le 28 février, on avait inscrit le 30 février : c'est « ti » Dieu possible, hein !
Bonne poursuite de ce mercredi,
Bisous♥
Répondre
R
et voilà comment on trouve des prénoms plus que bizaroide tout s'explique...Bravo. Bisous bisous
Répondre
F
Bravo pour ce texte, beaucoup d'enfants ont eu leur prénom changé par le bureau!
Répondre
J
Merci pour l'histoire de Jeufrine , qui ne manque pas d'humour.
Le vieux Paolo devrait prévoir l'appareil auditif .
Bonne journée
Bises
Répondre
Q
Morte de rire !
Mais je ne suis pas sûre que l'enfant apprécie.
Bisous et douce journée.
Répondre
J
Merci Eglantine Lilas... Pas de bol, avoir une fille et un prénom... manqué, lol... bises de m'dame JB ,-)
Répondre
M
En étant Justine elle aurait été juste et en devenant Jeufrine en ayant échappé à Jeufrime, elle frime la gamine. Il est drôle ton texte. Bises
Répondre
M
Très amusante ton histoire pour expliquer l'existence de ce prénom ! Dans le temps c'était fréquent que le père ayant un peu trop arrosé la naissance de son petit, pour se remettre de ses émotions, oublie le prénom en route :) Bisous et une douce journée
Répondre
G
Et toi, Tufrime, ça va


Et toi, Tufrime, ça va ? ;)) Je vais te dire : mon second prénom à l'église est "Josephte", parce que le curé (qui cuvait peut-être aussi) avait décidé que Josette ça n'existait pas ! A la mairie ça a été rectifié.


,
Répondre
M
je disais bravo Eglantine bisous MTH
Répondre
M
Bonjour Eglantine jolie histoire pour le prénom de cette petite fille Bra
Répondre
Z
C'est excellent Monique... Tu m'as fait sourire. Merci. Bises et bon mercredi, ici une fois de plus sous la flotte
Répondre