Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La rentrée littéraire

  Cette année, ce sont quelque 500 nouveaux ouvrages pour la rentrée littéraire de septembre 2021 ….vous n’y trouverez pas le mien, vous vous en doutez bien ! Alors autant que vous le lisiez par petits morceaux …si seulement vous en avez envie, comme il se doit !       
Page 17...

Le papillon, Vincent l’Écrivain, et les autres.
Le domaine

 

Côté nord, bordé par une départementale, entrée principale côté sud, à une quinzaine de kilomètres environ de Saint-Chamas, - au cœur des plaines fertiles - le domaine s’étend sur plusieurs hectares à l’intérieur des terres au milieu d’un paysage magnifique. La famille de Vincent, de souche provençale, y est enracinée depuis de nombreuses générations.

Les parties habitations sont préservées par leur implantation du bruit de la circulation devenue plus intense au fil des années sur les routes de la région. Dans le respect de la symbolique provençale, trois cyprès sont plantés au seuil de la bâtisse principale, et signifient que le voyageur trouvera là, protection en plus du gite et du couvert. L’accès se fait en suivant une allée centrale, bordée de platanes plus que centenaires. Les bâtiments agricoles, ainsi que les logements des employés, eux, se situent à l’arrière entourant une cour de grande dimension.

Au-dessus du champ ou paissent des brebis et quelques chèvres, - élevage uniquement familial depuis quelques années - on aperçoit sur les parties les plus élevées, un sommet boisé et broussailleux où se réfugie souvent les animaux par temps de grosses chaleurs, parfois le berger pour une petite sieste.

Les cours et les vastes parcelles consacrées au jardin d’agrément, - ainsi que des bassins -, s’opposent aux terrains agricoles. Elles tiennent une place importante autour de l’espace de vie. Régulièrement, des repas festifs réunissent les occupants, l’hiver dans le vaste séjour occupé par Olivier et Anne, où de belles flambées dans la cheminée trouvent leurs amateurs. L’été, c’est sur une large terrasse située sur toute la longueur de la façade du bâtiment principal. Les tilleuls bicentenaires y étendent leur frondaison abondante, retombante pour faire une protection dans la journée des chauds rayons du soleil, le soir de la fraîcheur de la nuit, le parfum de leurs fleurs embaumant l'air. C’est sous cet abri que se retrouve non seulement toute la famille, mais aussi parfois, amis ou voisins.

Un grand nombre des exploitations agricoles de cette partie du pourtour de l’Étang de Berre se sont modernisées dont l’Éouvé, pendant que d’autres disparaissaient au profit de l’urbanisation.

Les cultures sur le domaine sont variées, - bien qu’en évolution constante dans le temps – associant en priorité la vigne, l’olivier, et les céréales.  Les vins et huiles d’olive sont produits dans le respect du terroir et du passé, chaque descendance veillant à transmettre intacte ces traditions à chaque génération nouvelle.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Ca respire la Provence de mes ancêtres, et ça fait un bien fou à l'âme... Désolée d'avoir mis tant de temps à lire cet extrait ! Bises.
Répondre
Q
Heureusement qu'il n'y a pas de date de péremption... sinon, je ne pourrais pas te lire. :)
Et ce serait bien dommage.
E
il n'y a pas de date de péremption :-) bises
P
Le décor est vraiment bien planté. J'ai suivi l'allée centrale et j'ai ouvert en grand mes narines. Qu'il faisait bon dans ton pays, sur tes terres.
Bisous Eglantine.
Répondre
E
je t'y invite à y faire un séjour :-)
bises
M
L'extrait est agréable à découvrir, c'est bien notre Provence que tu décris-là. L'ambiance y est ! bisous et une douce journée
Répondre
E
???? je compte sur toi si je "dérape " sur la Provence :-) bises
C
Bonjour Monique, si belle et si bonne, cette page! Bravo pour cet aperçu. Bon mardi ! Bises♥
Répondre
E
merci Colette, c'est très gentil à toi
bises
M
lire par extraits je n'aime pas, mais je vais l"acheter quand il paraitra. L'extrait donne envie. Tiens nous informés. Bisous
Répondre
E
pour la lecture je comprends tout à fait . J'ai encore à y travailler avant que je l'édite :-) mais je te dirais
bises
Z
C'est magnifique Monique, un endroit tellement bien décrit que je m'y voyais .... Bises et bon début de semaine
Répondre
E
heureuse de t'avoir emmenée dans mon " domaine "
bises
J
Merci Eglantine pour cette tres belle page qui nous plonge directement dans ce domaine de Provence . J'ai l'impression d'y être sous ces tilleuls centenaires.
Bonne semaine
Bises
Répondre
E
il fait bon les soirs d'été dans les jardins ombragé :-) merci
bises
R
présentation prometteuse il est dispo quand tu me dis? bisous douce semaine
Répondre
E
l'ossature est faite mais j'essaye d'être un peu plus patiente que les autres fois pour le publier...je fais de la "re-lecture"...mais je te dirais promis
bises
I
Voilà une jolie mise en bouche en attendant la sortie du livre :) quand est-elle prévue ? Faites vous les livraisons au 3ème étage ? Bisous Eglantine !
Répondre
E
une livraison au 3eme ? ça doit pouvoir se faire... C'est sans doute ...peut-être ...le dernier lire que je mettrai en chantier, j'essaye d'être un peu plus patiente que d'habitude et de prendre un peu de temps pour la re-lecture...
bises
F
Un joli récit qui nous plonge dans la Provence. On imagine bien cette ferme ancienne où il fait bon vivre parmi les animaux et les plantations.
Il y a tellement de gens qui publient qu'il est difficile de se faire une place. Bise
Répondre
E
non seulement je n'ai plus l'âge mais je n'ai jamais pensé à contacter un éditeur ! Et puis même en imaginant qu'on t'édite à quoi ça sert si tu n'en vends pas ! beaucoup trop de dépenses physique et moral pour rien ! bises
Y
Bravo pour ton récit à haut pouvoir descriptif.
Le temps de la lecture, je me suis immergé.
Et me rends compte que la végétation est capitale autour d'une telle propriété. Cyprès et autres arbres plus que centenaires.
Ne manque plus que le chant des cigales, mais peut être en page 18?
Vas tu encore nous distiller quelques pages, d'ici la fin de l'été?
Une parution à compte d'auteur?
Amic@lement. Yann
Répondre
E
merci Yann, c'est si gentil à toi. Les cigales non pas page 18 mais plus loin :-)...peut-être que je publierai encore une page ou deux. En fait j'ai du mal à me consacrer à l'écriture et au blog en meme temps ! Alors pour ne pas trop délaisser le blog... J'ai découvert un jour l'auto-édition et cela me convient très bien ! Pas facile de se faire éditer, aujourd'hui tellement de personnes écrivent ! Donc je n'ai jamais tenté! bises amicales
J
et pourtant de si belles pages de lectures sur le blog !
Merci m'dame Eglantine pour cette avant-première
bises
Répondre
E
cela fait du bien d'avoir des supporters comme toi , merci !
belle journée à toi bises
J
Ben y en des écrivains qui aiment ça et essayent de se voir chez le libraire, voire de décrocher un prix, bon ben moi non plus, pour cause, j'en reste au blog... mais bravo à toi ,-) bises JB
Répondre
E
on est bien " entre-soi" sans courir les éditeurs ! il faut une vitalité que je n'ai vraiment pas ! vive le blog et nos écrits .
bises