Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brebis...fin

"Nous avions déjà fait cette route à deux mais là il me fallait bien l’admettre qu’elle me semblait beaucoup mois sympathique par mauvais temps et alors que j’étais  seule"...A suivre

52646751_db4a1c21db.jpg

J’y vois de moins en moins bien, mes phares ont l’air de vaciller, ce n’est pas le moment de tomber en panne…je crains que mon téléphone portable ne me soit d’aucun secours dans ce coin de montagne mais j’ai besoin de le vérifier, je vois avec bonheur des châtaigniers sur ma droite …enfin un emplacement suffisant pour que je puisse m’y arrêter,  il fait nuit noire autour de moi et l’orage se rapproche. Point de liaison comme je le supposais, il ne reste plus qu’à repartir…quelques « clacs »  dans le vide, la voiture refuse de redémarrer et mes phares s’éteignent complétement.

 

Je suis prise de panique et le fait d’être seule n’arrange pas la situation,  pas une seule lumière ni proche ni lointaine autour de moi. Rester sous un arbre alors que l’orage se rapproche de plus en plus n’est guère prudent et là je commence à me demander sérieusement si c’était vraiment raisonnable de partir sur un coup de tête au lieu d’user de diplomatie …Il faudra à l’avenir, que je prenne sur moi pour canaliser un peu mes emportements …mais ce n’est pas le moment de faire mon examen de conscience…des bruits et des grognements dans le maquis pas très loin…la peur me gagne de plus en plus…les  toc-tocs  de mon cœur sont presque assourdissants, des  histoires de bandits corses  me reviennent en tête…que je suis bête, c’était des histoires qu’on racontait à la veillée ma fille secoue toi…un sanglier peut être ?

Il vaut mieux ne pas se trouver sur son passage…je ne rêve pas c’est bien des groins-groins que j’entends…deux petits cochons noirs sortent des fourrés et se dirigent sous les châtaigniers…mon cœur se calme, ils sont si petits et si mignons qu’ils ne peuvent qu’être inoffensifs. Le feuillage dru du châtaigner nous abrite tous les trois pendant que la pluie continue à tomber abondamment

Un bruit de pas se rapproche et avant que je ne reprenne mes esprits, un homme se dresse devant  moi avec une lampe torche à la main...un berger partie à la recherche d’une brebis égarée…drôle de brebis que je fais …ce n’est pas celle qu’il cherchait tant pis pour lui mais pour ce soir, moi je suis sauvée.

 

Cette histoire, écrite pour répondre au thème "vacances"

est une pure fiction

mais aurait pu être vraie !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pimprenelle 14/03/2013 18:59


Oui, oui, il me semblait bien ...


Bisous

midolu 13/03/2013 10:46


Ouf ... La brebis perdue est retrouvée !


Avec deux petits cochons en prime ... Mais qu'est-ce que ça veut dire, Eglantine ? 


Bravo pour cette divagation corse ! 


Bisous

* Viviane * 12/03/2013 18:58


HAAAAAANNNNNN .... je voulais que ce soit vrai moi !!!!!!!!!! Bon tu nous as tenus en haleine en tout cas ... (et je ne te cache pas que j'y ai cru   ... mais la prochaine fois, arrête-toi à Roccapina ... avec ce lion-là tu ne risquais rien ! lol !)


 


Bisousss Eglantine ... et Bravo


 


Viviane.

Eglantine-Lilas 13/03/2013 09:48



 et à quoi sert que l'artiste se décargasse avec son imagination


si tu ne veux que du vrai !!!


bisous



Solange 12/03/2013 18:32


Une histoire bien intéressante à lire.

Eglantine-Lilas 13/03/2013 20:50



 merci ...un essai de nouvelle ...qui n'a pas marché !



Marizou 12/03/2013 14:43


Une histoire que j'ai lue avec grand plaisir ; la Corse est si belle !

Nina Padilha 12/03/2013 13:57


Vacances ? Mazette !
Eh bien, je serais morte de peur, moi !
Bisous !

Quichottine 12/03/2013 11:39


Eh bien, l'imagination fonctionne parfaitement ! :)


J'y ai cru !!


Bisous et douce journée à toi.

Eglantine-Lilas 12/03/2013 12:41



...parfois ! j'aimerai avoir un peu plus de temps à moi pour la faire travailler !


bisous



Le Billet de Michel 12/03/2013 11:30


Tu m'as vraiment convaincu de la réalité du récit jusqu'au dernier paragraphe.


J'étais auprès de toi pour ce voyage et... je n'étais pourtant d'aucun secours.


Mais tout est bien qui finit bien, puisque ce n'était qu'une fiction.


Bravo Eglantine.


Bises


Michel

Eglantine-Lilas 12/03/2013 12:42



 convaincre ...c'était le but !


bisous



fanfan 12/03/2013 11:24


En voyant l'image, je me suis dit:


"ça c'est une route corse!"


Une belle fiction qui pourrait être vraie : cela m'est arrivé mais  ce n'est pas un berger qui m'a sauvée, c'est un maçon portugais  qui habitait près du lieu où j'avais crévé ma roue ,
la nuit sous une pluie diluvienne , en hiver  !!


 

FRANCINE CLIO 12/03/2013 10:30


J'attendais la suite avec impatience , n'empêche , l'an prochain , mon mari et moi retournons en Corse ; trop beau !!!!Et puis, il y a des amis que je voudrais revoir.


Ici il neige depuis hier matin et le tas grossit à vue d'oeil .Gros bisous .

annielamarmotte 12/03/2013 09:30


tant que tu y était le berger il était beau au moins?

Eglantine-Lilas 12/03/2013 09:41



 tu sais la nuit tous les chats sont gris 



flipperine 12/03/2013 09:08


et dire que j'y croyais ferme

Eglantine-Lilas 12/03/2013 09:18



 je prends ça pour un compliment  ...il m'arrive de participer quelques fois à des concours de nouvelles ...mais c'est un exercice que je ne maitrise pas tout à fait
...celle ci est "arrivée" 135e sur 330 ... c'est encore trop  loin !...et quoi de plus simple que d'écrire avec ce que tu connais...il m'est arrivée d'aller en Corse seule voir ma famille :
avion marseille bastia sans escale... mais les visites de l'ile jamais seule  voilà tu sais tout



jill bill 12/03/2013 09:01


Sauvée par une brebis égarée, ah le destin tout de même !  Mais je n'en doute pas cela aurait pu être vrai... Merci
Eglantine, bon mardi avec monsieur !  Bises de JB

Eglantine-Lilas 12/03/2013 09:02



 de temps en temps j'arrive à le "trainer" avec moi 


bises