Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Défi 69. Les huits éléments

4021529043_46fc607e54.jpg

L’hiver est toujours présent en ce mois de mars 1889 sur le Pont Charles à Prague. Dans la nuit la neige est tombée drue et peu de voitures osent s’y engager. Cependant en cette fin de matinée le soleil aidant, le pont est envahi de musiciens, d’artistes divers, de bonimenteurs et même de camelots. Les touristes malgré le froid, fascinés par l’animation qui y règne, s’attardent auprès des uns et des autres.
 
Gaspard, clown de son état, a quitté voilà quinze jours le département du Rhône pour faire plaisir à son petit-fils. Le voyage a été long et même chaotique  mais Jean-Mimi avait tellement insisté qu’il avait fini par se laisser convaincre d’entamer ce voyage.
 
Le petit passait des heures à lire et relire un livre où il était question  du pont Charles  et particulièrement la fable qui racontait que des tonnes d'œufs avaient été rapportées des villages alentours pour servir de liant au mortier. Jean- Mimi était persuadé que son grand-père pourrait trouver encore aujourd’hui des œufs dans le mur puisqu’il était capable de faire sortir un lapin d’un chapeau.
 
Le petit avait perdu ses parents très jeunes et Gaspard qui l’élevait seul avait du mal à résister à ses demandes. Et puis après tout être clown ici ou ailleurs qu’importe, lui aussi avait besoin d’un changement de lieu, un peu de bonheur ne pouvait faire de mal à personne.
 
Alors qu’ils s’apprêtaient à prendre la route du retour Jean-Mimi se rendit compte qu’il avait perdu  le pendentif, le seul trésor qui lui venait de ses parents. Malgré de nombreuses recherches il fallut se rendre à l’évidence le pendentif était perdu et bien perdu. Gaspard avait bien essayé de mettre en garde son petit-fils de ne pas l’emporter avec lui mais rien n’y fit alors et c’est avec une grande colère en même temps que de la tristesse qu’il lui dit : « et pourtant, je t’avais prévenu ».
 
 
Défi proposé par : 
 
 
 
Personnages : un grand-père et un enfant, Jean-Mimi
Profession : clown
Période : mars 1889
lieux :Le pont Charles à Prague et le département du  Rhône  
 Objet : un pendentif
Animal : un  lapin
   Et placer la phrase  
«  et pourtant, je t’avais prévenu(e) »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lilou 02/12/2011 22:45


bien beau ton texte. Je sais pas facile de mettre la phrase alors bien obligé de mettre un peu de tristesse. Ne pas oublier que c'est une récit de fiction.


Merci pour avoir relevé ce défi ! A tantôt


Tré belle photo du pont Charles. Je suis allée trois fois à Prague et je connais bien ce pont mais je ne l'ai jamais vu si désert.


Merci


Lilou

Eglantine-Lilas 04/12/2011 17:55



j'ai imaginé le froid et une période pas très facile ...mais je ne connais pas du tout Prague !


merci internet pour son aide....


 


 



M'moizelle Jeanne 30/11/2011 17:37


Belle histoire.. avec des mots qui au départ n'était pas supposée être facile à mettre en ligne.


Un beau voyage dans le temps sur le fameux pont de Pragues.. Merci


Amitiés de M'moizelle Jeanne

Eliane 30/11/2011 17:27


 Bonjour Eglantine, comment vas tu, je pense que cela doit etre quand meme dure de quitter cette maison du bonheur,
mais si vous avez bien peser le pour et le contre ! j'espére que vous allés vous amuser dans votre nouvelle résidence, en tous les cas c'est ce que je te souhaite! a tres bientot et merci pour
les vid, ca me fait énormément plaisir, tu te doutes bien.  bisous   .   Très Belle soirée a vous deux.



Eglantine-Lilas 30/11/2011 17:30



il m'a fallu 5 ans ...pour me décider ! j'espère que nous avons fait le bon choix !


la maison était devenue trop grande à entretenir à tous points de vue et elle ne meritait pas qu'on la laisse se dégrader ...l'age set là il faut être raisonnable !


merci de ton amitié


bisous



Alba 29/11/2011 09:28


Bravo Mamiechou ! Ce n'était pas évident du tout !


 

Eglantine-Lilas 29/11/2011 11:06



non pas évident d'autant que mes neurones n'ont pas encore "enménagées" tout à fait !


biosus


 



harmonie37 29/11/2011 09:17


A tout bonheur suit la peine, une grosse perte mais des souvenirs qui feront permettront à toujours la présence du pendentif.


 


Très bel écrit.


Gros bisous

Eglantine-Lilas 29/11/2011 11:07



j'aurais pu peut etre mettre une fin un peu plus joyeuse...la prochaine fois !!!!


merci à toi


grosses bises



Tricotine 28/11/2011 18:41


Belle prestation Eglantine, je bois tes mots , une belle tendresse entre le petit fils et le grand père , j'aime cette page là.... dans ce registre !!!   Voilà un nouveau départ qui semble avoir dicté tes mots  Gros bizzzoux

Eglantine-Lilas 29/11/2011 11:08



merci mon amie ! avec tous ces cartons au milieu j'ai fait mon devoir un peu dans la précipitation ...


grosses bises



pimprenelle 28/11/2011 16:27


Ah, le : je t'avais prévenu ou je te l'avais dit !


Dire qu'ils n'ont même pas trouvé un oeuf.

Eglantine-Lilas 29/11/2011 11:10



il faisait froid ...ils n'ont pas du trop chercher !!!!


 



Eliane 28/11/2011 15:40



Bonjour  Eglantine,  merci les vid !


Ton texte est cohérent et on se prend a se promener sur le pont, il fait frisquet en effet, mais je me suis laissé emmener par ce
clown et son petit fils,  bravo amie pour ce texte tout a fait bien construit.


  ce matin tout était pris par la gelée, mais le soleil est présent a larges brassées,
belle journée d'hiver !  


Eglantine-Lilas 04/12/2011 17:13



les mots proposés m'ont emmenée en promenade..mais j'aurai du faire une fin un peu plus joyeuse ..ça sera pour la
prochaine fois !


bises



Hauteclaire 28/11/2011 13:54


Une histoire fau final bien sombre ... ce genre de perte ne se console jamais ... et c'est magnifiquement bien écrit.


Bisous à toi Eglantine, en te remerciant





 

Eglantine-Lilas 04/12/2011 17:15



merci Hauteclaire je reprends petit à petit le plaisir des courts récits...le déménagement m'a mangé mon hoxygène
pendant plusieurs mois ...je commence à refaire surface !!!


bisous



Jeanne Fadosi 28/11/2011 11:07


Dommage pour le pendentif. C'est vrai qu'il faut bien un jour connaître la perte d'un objet cher ..;


belle histoire


bises et belle journée

Eglantine-Lilas 04/12/2011 17:17



le epndentif je suis sure que si j'écris une suite un jour le mome va le retrouver


bises et bonne fin de dimanche...je suis particulièrement en retard dans mes réponses !!!!



Nina Padilha 28/11/2011 11:03


Je passe te lire et te faire un petit coucou en te souhaitant une bonne journée.
Bisous !

Eglantine-Lilas 04/12/2011 17:17



merci pour le petit coucou amie fidèle



Clio48 28/11/2011 10:45


Merci beaucoup pour cette histoire , Eglantine !


Rien que la vue du Pont-Charles , ça m'a donné un coup au coeur .


Tu rends bien ce que devait être Prague à l'époque .


Bisou et bonne semaine .

Eglantine-Lilas 04/12/2011 17:18



merci Francine...internet m'a aidé !


bisous



Monelle 28/11/2011 10:37


Le pendentif, seul lien entre l'enfant et les parents disparus.


Bonne journée - bisous



Eglantine-Lilas 04/12/2011 17:30



  je crois que je vais partir à la recherche de ce pendentif ....


bisous



Dan 28/11/2011 09:44


Est ce que cette histoire d'oeufs pour lier le mortier est véridique? Bises Dan

Eglantine-Lilas 04/12/2011 15:45



je ne peux pas te le garantir mais ce n'est pas la première fois que je le lis


bises



jill-bill.over-blog.com 28/11/2011 08:30


Un voyage qui se termine mal, il avait si bien commencé... Jean-mimi on t'avait pourtant prévenu, ah les mômes !  Bizzzzz

Eglantine-Lilas 04/12/2011 15:45



j'ai été prise par le temps ...on va imaginer que le mome a retrouvé son pendentif !


bisous