Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Défi 89: Un p'tit lieu

4953857658_15b441b896.jpg

Un petit coin....
 
Un p'tit coin d'parapluie
Contre un coin d'paradis
Elle avait quelque chos' d'un ange
Un p'tit coin d'paradis
Contre un coin d'parapluie
Je n'perdais pas au chang', pardi

Cette chanson que chantait  Gorges Brassens a accompagné ma jeunesse. Et cette jeunesse me ramène sur une route de bord de mer d’environ deux kilomètres,  que j’ai emprunté si souvent à pied, le matin et le soir,  pour me rendre au lycée. Beaucoup moins de voitures qu’actuellement pour ne pas dire peu et rien ne venait troubler le bruit de la mer qui venait mourir sur les rochers. Les odeurs des pots d’échappement des véhicules n’enlevaient rien au parfum des embruns qui montaient jusqu'à moi. Parfois quelques gouttelettes m’arrosaient légèrement et je goûtais avec plaisir le goût salé de l’eau sur ma peau.
 
C’est en hiver que je préférais cette route, à l’approche des vacances des touristes l’empruntaient comme moi. La Méditerranée se met peu en colère et j’aimais particulièrement lorsqu’elle oubliait d’être sage et qu’elle s’agitait pour mon plus grand bonheur. Je devançais souvent l’heure de mon départ pour avoir le temps de m’attarder en cours de route. La mer me fascinait et je restais de longues minutes à la contempler, oubliant parfois que des cours m’attendaient de l’autre côté de la ville.
Je ne peux plus m’y rendre que dans mes souvenirs, les constructions ont pris possession de chaque centimètre disponible et bouchant souvent la vue pour celui qui circule sur cette route. Plus d’odeur enivrante, plus de silence permettant d’écouter le chant des sirènes sur les rochers. Dorénavant la mer de mon enfance chante pour des gens qui ont les oreilles bouchées par les bruits environnants …

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F

nous c'était la bretagne et chaque année on y voyait du changement les premières fois on avait une petite plage bien à nous et d'année en année elle se remplissait


maintenant notre petit coin c'est la savoie où nous faisons notre cure et où nous allons tjs dans le même hôtel c'est notre seconde famille 
Répondre
E

Un petit merci à tous les croqueurs sur mon blog avec la liste des participants.
Répondre
Q

Que j'aime cette chanson... et Brassens est encore bien vivant dans nos mémoires.


 


Merci pour ces souvenirs partagés. J'espère que certains entendent encore la mer chanter.


Bisous et douce journée à venir.
Répondre
A

Heureusement que les souvenirs du cœur ne s'effacent pas....
Répondre
S

Comme ça devait être beau, dommage que les développements enlèvent ce charme.
Répondre
H

Bonjour Eglantine


les souvenirs d'enfance fleurissent sur les blogs aujourd'hui, et ta promenade le long de la mer continue de garder vivant ce lieu. Les choses changent, mais tant que la mémoire les garde, ils
sont vivants.


Merci pour ce doux moment avec toi.
Amitiés
Répondre
A

Cela me projette dans mes propres souvenirs d'enfance... Et mes regrets de voir la côte sauvage disparaître peu à peu.


Quel intensité dans tes mots, l'on s'y croirait.


Bises !
Répondre
E

Merci pour cet agréable voyage dans le temps que tu nous proposes. Les lieux de nos souvenirs d'enfance, il vaut mieux ne pas y retourner, car toujours on est déçu. Belle nostalgie.
Répondre
E


 un retour aux sources juste dans sa tete !
 


L

Bonjour mère-grand Eglantine, ravie d'avoir pu m'arrêter avec toi dans ce bord de Méditerranée (que je ne connais pas
du tout), souvenirs que tu nous a faits très vivants, merci beaucoup, bisous !
Répondre
E


  as tu senti l'air du large, le parfum du maquis se melant au parfum de la mer ?



M

...Quel dommage que des sites aussi typiques n'aient pas résisté aux sirènes de l'immobilier...L'important est que vous puissiez le restituer en le racontant. Merci pour ce joli récit où l'on
croit entendre les cigales!
Répondre
E


non seulement j'ai un retard monstre dans mes coms mais quand je veux répondre j'ai des petits personnages qui se promènent !!!



D

Bonjour Martine Eglantine,


Tout  pour comme toi, ma "Petite Place" , n'a pas survécu au temps, lorsqu'il m'arrive  de passe devant  en voiture. (Ellle était située pas très loin  de Cassis 
dans les Bouches du Rhône)  je n'ose plus regarder vers ce qu'elle est devenue. Je l'ai fait une fois et j'en ai eu du regret .Les nouveaux propriétaire l'ont clôturée, ils en ont fait
un  grand jardin.  Elle ne vit plus que dans mon souvenir et je l'espère dans celui de toutes celles et ceux qui on partagé mes jeux.


Bises


Dominique
Répondre
E


 Je ne suis pas Martine  eglantine lilas ou Monique mais  tu vois ça commence aussi par un M ...


Ce défi nous a plongé pour beaucoup dans les souvenirs...


bonne soirée


bises
 


C

Que de lieux magnifiques sacrifiés à la modernité! Heureusement nous restent dans l'écrin et ici précieusement concervés au creux de ta mémoire , des souvenirs intacts  que tu as joliment
mis en mots, nous permettant de visualiser et de ressentir la magie de ce bel endroit! Merci à toi Eglantine de ce partage! Chloé
Répondre
E


 j'ai l'impression de sentir encore l'odeur de la mer ...il y a en Corse, en bord de mer un parfum particulier
que je n'ai jamais senti ailleurs ...
 


J

C'éait un p'tit coin sympa.... Mais promotteur passant par là ! Merci Eglantine, bon lundi à toi, bises de jill
Répondre
E


 c'était beau mais peut être que mes souvenirs enjolivent encore plus ...je n'avais pas 20 ans !



L

dommage que maintenant le béton remplace le sable, mais la mer sans arrêt roule sesaglets et le sable... C'estun joli défi.


avec le sourire
Répondre
E


  le cap corse est envahi mais il reste rustique encore un peu ...



*

Un très bel endroit dans un petit coin de tes souvenirs ...


Dommage que la belle bleue ait été défigurée au nom de la sacro sainte envie de soleil !


Des immeubles immondes jonchent ces côtes qui furent des joyaux ... la plupart  sont devenues des verrues !


Sans cautionner la manière, je comprends néanmoins les corses ... car même si tout n'est pas parfait, ils ont su préserver leur île ... autant l'intérieur que le littoral !


 


Un très joli partage sur ta page ... et un défi plein de tendresse ...


 


Bisous Eglantine et merci !


 


Viviane.


 


 
Répondre
E


le matin c'était magique !