Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Défi n° 54 "Vêtements dans le vent"

  Jeanne a dit : Prenez le temps de prendre le p du temp
Avec grâce, arrondissez joliment sa jambe jusqu'à ce qu'il ait l'air d'un e . Secouez l'air pour en faire du vent   libérez les vetements ou livrez-les au vent... avec ou sans  chapeau et laissez libre cours à votre imagination, à partir de ce que vous inspire cette image, pourvu que vous utilisiez au moins une fois chacun des mots
vent, temps (météo), temps (durée) et vêtements

  soulitre10.JPG

En cette belle matinée de printemps Fanette s’en allait courir pieds nus à travers champs. L’herbe fraîche lui faisait des petits chatouillis sous ses pas qui la faisaient rire aux éclats. A vingt ans il faut profiter pleinement du temps qui passe et ne pas bouder les petits bonheurs tout simples, tout était si paisible autour d’elle qu’elle n’aurait voulu pour rien au monde quitter ce petit coin de paradis. Elle aimait courir la campagne alors que tout le monde était affairé et vaquait à ses occupations dans les fermes. Le carillon du village tinta au loin les neuf heures du matin.
 
Un petit vent frisquet chantait dans ses cheveux et murmurait à son oreille la chanson des jours heureux. Cette année le temps du mois d’avril se prêtait particulièrement à ses promenades matinales. Le beau temps était précoce, l’herbe bien verte et les arbres en fleurs.
 
En passant à coté de la ferme des Mathurin l’odeur d’un bon chocolat au lait vint titiller ses narines. Elle marqua un temps de pause et se rapprocha un peu, la tentation était grande de s’en faire offrir un bol, elle était sure que la mère Mathurin serait heureuse de sa visite. Voila bien longtemps qu’elle voyait peu de monde chacun étant fort occupé et qu’elle était trop vieille elle-même pour se déplacer dans le village.
 
En avançant un peu elle arriva sur le coté du bâtiment près de l’étendage à linge. Les vêtements du père Mathurin se laissaient doucement bercer par le vent léger du matin, un pas en arrière un pas un avant. Fanette s’imagina dans une balancelle qu’une main discrète bercerait tout doucement. Elle se laissa tomber à terre et essaya de se rappeler ce qu’on disait dans le village, du  temps ou les Mathurin vivaient à la capitale.
 
Il paraitrait qu’à cette époque leurs vêtements étaient différents de ceux étendus là.  Pas de chemise à carreaux ni de pantalons de velours, on disait même que lorsqu’ils venaient en vacances il y avait de jolies petites culottes coquines étendues à la place des vêtements d’aujourd’hui. Tous les garnements du village riaient entre eux un peu gênés de ces belles fanfreluches étendues sous leur nez et on dit même que parfois les vaches s’approchaient  curieuses de cet étendage.
 
Fanette reprit sa route en fredonnant la chanson de Leo Ferré qu’aime bien  chanter sa mère :
 
Avec le temps
Avec le temps, va tout s'en va
Et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard….
la, la la, la la ….
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Clovis Simard 15/06/2012 03:50


Blog(fermaton.over-blog.com), No-26. - THÉORÈME BLOCH. - Avec le temps tout s'en va .

Eglantine-Lilas 15/06/2012 12:31



4 H du mat ...couché tard ou levé tot ...tout s'en va ...mais parfois revient ...


je vais aller lire le 26 ...



Olga Guyot 05/05/2011 11:29



Hummmmm, je me promène, avec fanette, le pieds nus dans l'herbe tendre et je sens avec elle le vent dans mes cheveux,


Quel beau texte, j'en savoure toute la tendresse


Amitiés


Olga



Eglantine-Lilas 06/05/2011 16:13



merci pour la tendresse ...amitiés



Marie Neige 04/05/2011 10:33



Ton défit me plonge dans le début d’un bon livre dommage que cela n’en soit pas un !!!  Je ma suis régalée - J’aurais voulu que cela ne se termine pas…


 



Eglantine-Lilas 05/05/2011 10:11



je ne peux pas te promettre d'en faire un roman...mais pour te faire plaisir dès que je vais mieux promis je t'écris
une suite ...



Anne Le Sonneur 03/05/2011 18:48



Retrouver Ferré, sur la balancelle des vêtements, dans le regard de Fanette !!!



Eglantine-Lilas 03/05/2011 19:02






ah tu sais dans le midi on dit que le vent rend fou ...alors il faut s'attendre à tout avec lui



Michel > Le Billet de Michel 03/05/2011 12:34



Un bien beau texte romantique et légèrement coquin, qui se termine par une si belle chanson.....


Mais... Non, tout ne s'en va pas avec le temps...


Il nous reste le souvenir de ce temps passé qui file si vite !....


Bisous - Michel



Eglantine-Lilas 03/05/2011 15:56



tu vas bien ? ah les souvenirs ! heureusement qu'ils sont là


grosses bises



ADAMANTE 03/05/2011 00:31



Un petit air de nostalgie plane sur l'étendoir, c'est beau Eglantine. Merci. Adamante



Eglantine-Lilas 03/05/2011 10:26



...nostalgie oui ! tu ne trouves pas que cette photo nous ramène bien loin...des zones commerciales



Tricôtine 02/05/2011 23:52



me voilà attirée par ta verte prairie... des odeurs de chocolat pourquoi pas !!! j'aime beaucoup l'idée de la balancelle, et des dessous froufroutants de dentelle !! on ne s'habille pas de la
même façon c'est certain entre la Kâpitale et la campagne !!


merveilleuse conteuse Eglantine quand tu te colles au vent des défis !! je te fais de gros bizzzoux ... avec le temps va tout revient!!



Eglantine-Lilas 03/05/2011 10:27



prends un temps de pause avec moi...assieds dans l'herbe il fait si bon ce matin dans ce petit coin...j'ai failli
mettre l'odeur du café et puis j'ai pensé à toi


grosses bises



Lenaïg Boudig 02/05/2011 23:35



Bonsoir Eglantine. Quelle bonne idée, ta revue du linge sur le fil à travers le temps et sous une apparence de légèreté, tu fais ressentir la nostalgie du temps passé. Le temps et les vêtements
sous tous leurs aspects, liés par le vent. C'est superbe ! Bravo, bises à toi.






Eglantine-Lilas 03/05/2011 10:30



merci ...j'ai rendu ma copie avec retard...occupée par autre chose j'ai cru que je raterais le train au passage...il
y a eu une belle participation c'est super...j'ai été un peu laconique dans mes coms faute de temps mais j'ai apprécié toutes les lectures...beaucoup de poètes !


bises



Quichottine 02/05/2011 21:25



C'est si joli !


 


Merci pour ce moment où j'ai senti le vent qui fleurait bon la lessive étendue et où j'ai vu Fanette (Brel n'était pas si loin) se mettre à chanter ma chanson préférée du grand Léo.


 


Douce soirée à toi, Eglantine. Un joli mois de mai...



Eglantine-Lilas 03/05/2011 10:38



merci ! cette photo est si reposante et viviante ! ...il doit bien avoir encore dans certains coins des France, des
endroits aussi paisibles


bises à toi



Parisianne Musardises 02/05/2011 21:22



Oh comme j'aime le murmure de ce vent là !
Grosses bises Eglantine
Anne



Eglantine-Lilas 03/05/2011 10:35



merci de partagé ce moment avec moi!


je t'embrasse



Jeanne Fadosi 02/05/2011 21:17



Une bien jolie histoire, si réaliste ... ce décalage entre la ville et la campagne ... ces vieilles personnes qui ne voient plus guère que les visiteurs qui vont jusque chez eux ... et pourtant
plein de gaieté 
bises et belle fin de journée 



Eglantine-Lilas 03/05/2011 15:58



en retard encore une fois pour la publication mais ce défi m'a bien plu ! après tu réussi ou pas ...mais tu planches
plus volontiers sur certains sujets ou pas


bonne soirée


bises



Eliane 02/05/2011 20:48



tres beau texte !  bravo


belle soirée Eglantine



fransua 02/05/2011 20:30



avec le temps tu as pris celui d'écrire unnjoli billet



m'annette 02/05/2011 18:54



un bien jolie récit que tu nous fais là!


bonne soirée, avec la fanette!


bises



Mamie Claude 02/05/2011 18:50



Bon ç'est parfait, les vêtements ne se bouffent pas le nez. ils voguent au vent en prenant le temps de sècher. Un bon air de campagne qui me rappelle ma jeunesse. Gros bisous Eglantine



askelia 02/05/2011 17:45



C'est  trop mignon!



Brunô 02/05/2011 17:18



J'en pince à linge sur le fil de ton histoire de vêtements coquins, le temps d'un instant, d'un souffle de vent qui porte cette chanson du temps qui ne fait que passer...qui ne veut pas
déranger...j'ai beaucoup aimé ta façon de traiter ce thème.


Bravo mon Amie


Gros bisous



Elo 02/05/2011 17:18



superbe petite histoire de Nostalgie... Bises



pimprenelle 02/05/2011 16:42



Que c'est amusant. Je passe, je crois, pour la première fois, d'un blog à l'autre avec le même défi. Ah les différences, "c'est extra", puisque vous avez terminé en chanson !